Créer un site internet

Pensées désobligeantes 5

__

Chers amis, bonjour ! ... Soyez les bienvenus sur cette nouvelle page impertinente consacrée aux pensées désobligeantes.

___________

Ranson (2019-01-11) France: Emmanuel Macron, Édouard ...

_______

Ils me font chier les "Troudebals" de la "Téloch" sur les chaînes Infox ! Ils me font un sang d'encre. Du coup, je suis obligé de réagir, de vider mon fiel et prendre la plume pour vous adresser mes interrogations, mes doutes, constats personnels ou observations contradictoires. L'information que j'entends me semble partisane, ou au moins volontairement éludée. Nous devons réagir !

Moi aussi, je les emmerde. HIHI !

Ils ne racontent en majorité que des conneries ces pantins à la solde du pouvoir. J'exagère probablement, je suis de mauvaise humeur, mais ils sont fatigants. Pas tous ! ... mais c'est le cas dans la majorité du propos. Ils mentent, soit par complicité, par intérêt de clan ... ou sont aveuglés par leur petit monde bourgeois Parisien, par leur petit univers pseudo-intellectuel dans lequel ils s'enferment derrière le confort de salaires ou de postes complaisants.

D'en bas, sous l'éclairage des informations plurielles disponibles, le monde est complétement différent. Bizarre. Comment peut-il y avoir un tel décalage ?

Cela ne peut être le fruit du hasard. Les experts et commentateurs savent habilement infléchir ou déformer l'information comme les réalités pour n'en laisser paraître que des paravents sémantiques, ... un miroir déformé afin de protéger des vérités qui dérangent :

Ils tentent, particuliérement en cette année présidentielle (2022), de dissimuler des scandales incommensurables au regard des principes fondateurs de notre République derrière des actualités de diversion.

Cela se saura !

_______________

Afficher l’image source

https://www.aa.com.tr/fr/monde/deux-journalistes-francais-accusent-emmanuel-macron-de-cacher-de-l-argent-dans-un-paradis-fiscal/2549659

_____________

1 - "Conseil Constitutionnel" ... ou ..."Conseil des Copains"-

Lorsque j'étais étudiant en FAC de droit, nous avions l'habitude de désigner le "conseil constitutionnel" par l'acronyme "CC". Dans notre esprit, le lien entre ces deux lettres avec l'institution était systématique. "CC" égal ... le conseil constitutionnel ... dont la mission consiste à vérifier sur demande spécifique des autorités politiques contradictoires la conformité des lois au regard des principes supérieurs inscrits dans la "constitution" ou groupe de constitutionnalité ( Texte fondateur et directeur de l'armature politique ).

Rôle stratégique au sein d'une république qui se donne pour fonction de définir l'intérêt général dans le cadre d'une ligne idéologique politique, voire philosophique inscrite dans le "marbre" de principes fondamentaux. Il s'agit de juger de la conformité des lois face à des principes jugés supérieurs.

L'idée semble très bonne n'est-ce-pas ?

Mon "prof" avait cependant oublié de préciser à ses élèves que les membres de cette noble institution sont des hommes ... susceptibles de travers. On se demande comment les bras cassés atterrissent à ces postes Au passage. Je me rappelle alors les commentaires "OFF" de personnels politiques : Ces postes représentent une sorte de récompense, en fin de carrière en en période de traversée du désert ! Il faut bien dénoncer ce scandale financier qui transforme nos institutions en poste de complaisance pour pré-retraités ( Exemple : Le sénat / Direction de / ou tant d'autres mandats dans les parlements locaux, qui n'ont pour seul but, indirect et inavoué, que de "caser", "placer"  des potes en fin de carrière ou sans emploi : Comme une sorte de remerciement "post-carrière" ou concernant des potes "en galère" .... Bref ! Des postes adressés aux bons serviteurs du système (... pardon mais à vos frais car aucun n'est payé au smic : Sénateur 13 000 E environ au total // Membre du CC :  14 000 E ! ... ) . Mais il y a donc un revers. Ces personnels sont plus susceptibles d'erreur ou de faiblesse que les autres ( incompétence ou faiblesse due à l'âge ) mais surtout de partialité ( copinage / renvoie de l'ascenseur à son protecteur ), ... et même parfois de corruption.

Oulala ? .... que dis-je ? Vade retro. Je plaisante. Le sujet est tabou dans le monde juridique ou politique.

On part toujours de l'hypothèse "sacralisée" du bon fonctionnement d'une institution. Le juriste profesionnel ne veut surtout pas voir ni prendre en compte le risque de corruption ... en dehors de la marge accordée par l'institution ou par les régles elles-mêmes. Il faut savoir que le juriste ne sort jamais des préceptes de sa discipline. Il est interdit d'évoquer la question d'une déviance. Pourtant on vous apprend pendant cinq années en "Fac" de droit à argumenter sur tous les sujets de manière à défendre n'importe quelle thèse juridique ... et il serait donc théoriquement concevable pour le juriste d'argumenter en faveur d'une position partisane, pourtant contraire aux règles de droit. Ahh ! Le bougre d'idiot de professeur. Ne cherchez donc pas ! Croyez-les donc ! Cette marge d'erreur ou de corruption n'existe pas au sein de cette insitution, jugée supérieure et, par définition, considérée au dessus de tout soupçon. Circulez ! Y'a rien à voir !! Jamais de la vie une corruption en France !! Mais au fait ... n'est-ce pas là le propre de la dictature que de refuser la discussion concernant la pertinence des préceptes comme des institutions assurant son fonctionnement ? Non ! ... je dois me tromper.

Voilà encore un sujet au sein duquel se fige une nouvelle fiction juridique. Encore un énième "Déni de réalité" qui mine notre bonne vieille République. Or, les membres du conseil constituionnels sont nommés ( changement par tiers tous les trois ans ) ... par des politiques ... parmi leurs collègues politiques ( Le Conseil constitutionnel se renouvelle par tiers tous les trois ans. Trois des membres sont nommés par le président de la République, trois par le président de l'Assemblée nationale, trois par le président du Sénat. La procédure prévue au dernier alinéa de l'article 13 est applicable à ces nominations ) ! Cherchez l'erreur ! ... . Comment ne pas s'imaginer que chaque groupe politique au pouvoir au moment de la nommination y logera des membres de sa "nomenclatura" pour prendre le contrôle et influencer les décisions de cet organe stratégique de contrôle des lois. Logique pourtant ? ! Cela est grave. Il faut pourtant savoir qu'au sein de certains Etats, les hauts magistrats sont directement élus par les citoyens.  Je dis cela mais j'ai rien dit ! LOL

Je ne partage donc pas cet avis sectaire selon lequel les hauts magistrats sont incorruptibles, ... car nous pouvons justement constater depuis quelques années

( 2015 à 2021 ) une déviance gravissime des instiuttions piliers de la république ( sous prétexte fallacieux, tantôt de terrorisme, tantôt de pandémie, bientôt de progrés, ... puis d'écologie, etc ... : Je n'y crois pas ! Les règles sont ou ne sont pas et il ne peut y avoir de dérogation sous quelque prétexte que ce soit ), vidant notamment l'instance suprême de toute objectivité intellectuelle. Ainsi, lors de la grotesque pandémie grippale, dite Covid, l'institution du Conceil constitutionnel a validé un ensemble de mesures qui semblent aberrantes, inefficaces pour la plupart des citoyens et absurdes d'un point de vue du rapport "contraintes / coût / Efficacité" en matière des libertés individuelles fondamentales. Les juges constitutionnels ont-ils correctement executé leur travail de contrôle des mesures légales au regard des principes fondamentaux ? J'ai la certitude que non ! ... Les magistrats ont privilégié le principe de continuité du système politique au détriment de leur fonction première. Trahison -

Il faut alors comprendre le détail des nomminations au travers des articles suivants. L'arbitraire fait irruption scandaleuse au sein des plus hautes instances de la République comme en atteste les articles suivants.

Aussi dois-je corriger ma terminologie pour redéfinir le sens de cet acronyme : Je le rebaptise. Je lui donne le sens humoristique suivant ...

"CC" :  Le "Conseil des Copains"

_____

Épinglé sur Humour

_ Articles tiers _

https://www.mediapart.fr/journal/france/150222/emmanuel-macron-faconne-un-conseil-constitutionnel-sa-main

https://www.nouvelobs.com/politique/20190311.OBS1477/alain-juppe-premier-homme-politique-condamne-a-entrer-au-conseil-constitutionnel.html

https://www.lexpress.fr/actualite/politique/trois-questions-sur-les-nominations-au-conseil-constitutionnel-qui-suscitent-des-critiques_2168119.html

En conclusion, je dirai qu'en raison de déviance, cet organe, comme tant d'autres, ne joue plus son rôle de contrôle de la conformité des lois au regard des principes juridiques et philosophiques directeurs de notre société. Il est devenu un organe politique partisan sous contrôle du pouvoir oligarchique. 

Scandale ! Réveillez vous ... révoltez-vous !

______________________

DESSIN - Hommes politiques, tous pourris?

____________

2  - La réalité du système politique / Lien entre politique et business

Sans commentaire ...

_

https://www.mediapart.fr/journal/france/060222/medias-et-politiques-ce-que-revelent-les-ecoutes-bollore

https://www.mediapart.fr/journal/international/190122/corruption-en-afrique-le-protocole-bollore

https://blogs.mediapart.fr/pascal-diethelm/blog/080412/bollore-sarkozy-une-amitie-200-millions-deuros

Les paradis fiscaux dans l'affaire Danone / Pfizer & rémunération d'E-Macron

https://www.youtube.com/watch?v=VNh2o7cPiLM&ab_channel=LeM%C3%A9dia

https://www.youtube.com/watch?v=L3ZIO-mBxfE&ab_channel=CashInvestigation

https://www.mediapart.fr/journal/economie/dossier/dossier-l-affaire-kohler

https://www.mediapart.fr/journal/france/dossier/politique-et-conflits-dinterets

https://www.lesoir.be/407338/article/2021-11-19/congo-hold-le-clan-kabila-detourne-au-moins-138-millions-de-dollars-de-fonds

https://www.mediapart.fr/journal/france/dossier/notre-dossier-le-scandale-dassault

https://www.mediapart.fr/journal/economie/dossier/dossier-airbus-aux-prises-avec-la-corruption

https://www.mediapart.fr/journal/france/190121/pantouflage-un-ex-directeur-de-bercy-rattrape-par-la-justice

https://www.franceinter.fr/economie/les-hauts-fonctionnaires-dans-les-pantoufles-de-la-finance

et tant d'autres affaires ..... tant, .... tant d'autres, ....

_____

Macron teste la dictature. en 2021 | Humour politique ...

https://www.aa.com.tr/fr/monde/deux-journalistes-francais-accusent-emmanuel-macron-de-cacher-de-l-argent-dans-un-paradis-fiscal/2549659

_____________

_

3 -  Coût des énergies fossiles : Résultat d'un pseudo plan fiscal ...Euhh ... écologique ?

Rien n'a lieu par hasard !

_

https://blogs.mediapart.fr/danielmartin137588/blog/011118/prix-des-carburants-et-si-lessentiel-du-probleme-etait-ailleurs

https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2022/01/26/les-taxes-sur-les-carburants-ont-elles-augmente-massivement-sous-macron_6111080_4355770.html

https://www.osonscauser.com/gilets-jaunes-expliques-aux-parisiens-raisons-de-colere/

__________________

Afficher l’image source

__________________

_

4 - Putain de morale  & Logique du Conflit d'empire : 

Ni bon ni mauvais ?

Scénario fiction / hypothèse explicative de l'actualité

_

01/ 22 - Les Russes s'apprêtent à envahir l'Ukraine ! Vous rendez-vous compte ? Horrible ! On ne parle plus que de cela ! Les médias s'emparent de l'actualité et tournent en rond comme à leur habitude. Les Russes sont des monstres, dit-on dans les médias !

Menace réelle ou placébo ?

On est en droit de se poser des questions à la suite de l'enchainement événementiel depuis Octobre 2018 où le pouvoir trembla devant la révolte citoyenne. Tout est bon pour museler la société civile et effrayer les populations ... alors j'observe une certaine prudence avant de faire des conclusions hâtives ! ... Je sais le pouvoir prêts à tout ... et il ne s'agit pas de dire que les virus ou menaces n'existent pas, ... mais seulement d'observer dans quelle mesure ces faits peuvent faire l'objet d'une récupération politique :

Le prétexte "covid" s'essouffle à l'horizon électoral présidentiel ... et il faut bien trouver une nouvelle actualité "écran / Diversion" pour remplacer le totem symbolique de l'effroi,... des sujets pouvant raviver la "peur" afin de garder la main sur la population. Bref, il est possible que j'exagère ... alors observons le sujet en dehors des considérations intérieures -

Moi aussi je voudrai donner mon jugement sur cette actualité internationale. "J'ai très envie de" .... comme dis mon meilleur ami.

J'ai très envie de faire "chier" les bien pensants.

En premier lieu, je tiens à dénoncer toutes les aggressions et menace à la paix, quel qu'en soit le modèle. Les conflits d'empire représentent une constante de l'histoire humaine. Ce phénomène n'a jamais eu de fin ni de trêve. Jamais !! J'en fais une théorie à part entière ( théorie du conflit permanent ). Les tensions peuvent disparaître un temps mais le calme ne fait qu'annoncer une tempête future. ( Observation ou équilibre provisoire des forces ). 

La tension militaire aux frontières des anciens pays du glacis soviétique n'est pas nouvelle. Ni celle à la frontière de l'Ukraine ... mais elle refait curieusement surface au déclin de la précédente actualité concernant l'épidémie. Pourtant, elle n'a jamais disparue ! Le face à face ( Est / Ouest ) existe depuis la fin de la seconde guerre mondiale, au moins sous la forme d'une guerre par pays interposés ( Guerre froide ). Cette lutte sournoise se poursuit depuis sans interruption malgré l'effondrement de l'ex-URSS tandis que des deux côtés, par une technique de grignotage progressif des positions, chaque bloc tente de rallier les petits états satellites de son concurrent dans le giron des alliances économiques ou politiques. Mais au fait, nous avons beau jeu de prétendre à cet effondrement du bloc soviétique, comme un phénomène logique et naturel, sans en préciser la part active de nos nations occidentales ! ?? Etonnante terminologie qui consiste à ne considérer ce résultat comme un incident indépendant d'une stratégie réfléchie ! Cette dislocation n'est pas vraiment le fruit du hasard et il faut être capable d'y voir l'action diplomatique, médiatique, économique et militaire du bloc de l'Ouest. 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_froide

https://www.cvce.eu/content/publication/2011/11/21/6dfe06ed-4790-48a4-8968-855e90593185/publishable_fr.pdf

https://www.revolutionpermanente.fr/1989-1991-Retour-sur-l-effondrement-du-bloc-sovietique

Ainsi peut-on voir dans ce recul des frontières ( intégration progressive des anciens pays satellites de l'URSS à l'économie de marché /  https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89largissement_de_l%27Union_europ%C3%A9enne ) une forme d'aspiration domaniale organisée au détriment du bloc de l'Est et au profit du camp capitaliste occidental. Les soviétiques ont pu y voir une forme de confiscation qui ne porte pas son nom. Pourtant, le conflit Est/ Ouest n'a pas pris fin au jour de ce renoncement temporaire par l'union soviétique d'une partie de sa zone d'influence. La guerre, froide, tiède ou directe n'a pas de limite dans l'espace ni dans le temps malgré le beaume terminologique ou conceptuel décidée, ... imposé par l'occident. Il suffit d'observer les titres journalistiques, la terminologie et l'intitulé de cette démarche dans les cours théoriques scolaires pour comprendre l'action politique partisane.

 La guerilla ( action militaire séditieuse ) à la frontière Ukrainienne date au moins de 2014 ! Il n'y à rien de nouveau dans cet état de fait.

Tout n'est pas blanc, ... tout n'est pas noir ! Ainsi qu'en atteste les infos suivantes à l'opposé du portrait romanesque, héroïque décrivant le sieur Zelinsky comme un pseudo héro de guerre ...

https://www.anti-k.org/2022/03/01/les-mots-pour-comprendre-la-crise-ukrainienne-donbass-accords-de-minsk-format-normandie/

https://www.agoravox.fr/actualites/international/article/la-publication-de-forbes-sur-la-236691

https://www.lepoint.fr/monde/ukraine-un-premier-pas-vers-un-genocide-selon-vladimir-poutine-09-12-2021-2456072_24.php

Alors pourquoi cette soudaine et stérile gesticulation médiatique ? 

Mon introduction du sujet livre dèjà une piste sur laquelle nous reviendrons. Mais allons dans un premier temps plus loin. Cette tension est une constante historique avec laquelle tous les protagonistes "jouent" depuis des décennies parce que le statu quo et l'équilibre sur les frontières est en perpétuel mouvement. Dans le domaine de la géostratégie, il ne peut y avoir d'immobilisme ni de stabilité de long terme : L'histoire en témoigne sans autre démonstration. Seule l'équilibre provisoire de la "terreur" nucléaire put maintenir la stabilité des frontières en Europe à la suite de la seconde guerre mondiale. 

A la moindre variation de l'équilibre des forces correspond un mouvement des frontières des Empires. Or, l'équilibre vacille partout dans le monde en ce début de troisième millénaire ! L'arme ultime ne suffira bientôt plus à maintenir la paix, justement en raison du surarmement, car elle ne peut plus être employée ( sauf cas ultime des intérêts vitaux  ou territoriaux très proches du pouvoir ) tandis que les conditions humaines, démographiques et matérielles bouleversent trop lourdement l'ancien équilibre des territoires lointains.

La stratégie de conquête ne peut cependant jamais s'arrêter entre les grandes puissances impériales. Il s'agit d'un mécanisme sociologique immanent échappant au contrôle ou à la volonté des entités politiques. Les groupes humains s'affrontent directement ou indirectement. Chaque camp fait bouger ses alliances, ses ententes économiques, ... ses pions et ses troupes lorsque les circonstances s'y prêtent ! L'ajustement des données environnantes s'opère de manière systématique comme par un effet "domino".

Nous y sommes : Instabilité et affaiblissement ( civil, politique & économique ) intérieur en Europe et USA. Période d'instabilité politique des pays musulmans radicaux / Hyper puissance Asiatique. La donne stratégique se modifie. Les frontières bougent et vont bouger encore.

Un point c'est tout !!! ... Mais il y a en plus de la mauvaise foi dans la plume journalistique, peut-être sous tutelle du pouvoir politique.

En 1962, lors de la crise de Cuba, les médias nous ont fait croire que les méchants Russes voulaient nous attaquer gratuitement ! .... des années plus tard des experts annoncent sans faire de bruit qu'en réalité, les soviétiques n'ont fait que réagir à une tentative d'intrusion préalable de la part des Américains pour installer en cachette et en secret des missiles aux frontières ( Turquie ! ) de l'ennemi juré . Les exemples sont nombreux de cette manipulation partisane de l'information, laissant de côté le bon vieux principe hypocrite de la liberté de presse. Il n'y a pas de bon ni mauvais dans un conflit, en dehors du point de vu humain, en fonction de l'appartenance ethnique, groupusculaire ou subjective de l'individu.

https://www.slate.fr/story/63317/crise-missiles-cuba-conflits-iran

Nos médias prétendent que les "méchants" Russes sont les agresseurs de l'Ukraine, mais il n'y a là qu'un jugement de valeur partisan, un jugement manichéen, sur un sujet qui doit normalement échapper à ce type d'analyse : Les faits et seulement les faits ! Voilà ce qu'est le vrai journalisme en plus de la nécessité qui lui incombe en exhaustivité de l'information. C'est rarement le cas semble t-il - Quels sont ces faits ?

Rappel historique ...

https://www.france24.com/fr/europe/20220129-crise-en-ukraine-l-otan-a-t-elle-trahi-la-russie-en-s-%C3%A9largissant-%C3%A0-l-est

https://www.franceculture.fr/geopolitique/ukraine-russie-un-differend-historique

Plusieurs facteurs : Les superpuissances ont toujours eu soin de s'entourer d'un "glacis" de sécurité afin d'éloigner les menaces ( Pays alliés dans le domaine économique / approvisionnement minier / Troupes de renfort & rempart de protection contre les tirs de missiles et poste avancé des lignes principales ) et l'Ukraine constitue une composante historique de ce glacis pour servir de zone tampon à l'encontre des pays Occidentaux. Personne n'est innocent et les USA ont pris soin de constituer eux aussi leur "glacis" ( Nous ! L'Europe occidentale ! vous ne le saviez pas ? ) face à l'empire soviétique. Tous les empires font de même. Nous, pays occidentaux, sommes les éléments du glacis Américain sur le sol Européen.

Poutine ne peut laisser s'échapper gratuitement l'un de ces éléments stratégiques que les Européens tentent de rallier dans leur camp par divers traités économiques, politiques et militaires ... d'autant plus que comme tous les despotes ( pléonasme car tous les dirigeants le sont ), pour se maintenir au pouvoir, Poutine à besoin de fait de "guerre", d'avancer un bilan et des actions permettant de justifier ainsi que de conforter sa position de Leader. L'action de force en Ukraine peut donc aussi être un élément convergent dans une stratégie intérieure de maintient au pouvoir.

Les raisons qui motivent V.Poutine à cette invasion sont en réalité nombreuses ...

https://www.france24.com/fr/20161013-russie-poutine-gaz-projet-gazoduc-turkstream-turquie-gazprom-ue-europe-ukraine

https://lecercledeseconomistes.fr/le-gaz-russe-au-coeur-du-conflit-avec-lukraine/

https://information.tv5monde.com/info/comment-poutine-justifie-l-invasion-de-l-ukraine-446209

https://www.slate.fr/story/224166/guerre-ukraine-raisons-poutine-attaques-comprendre

https://www.institutmontaigne.org/blog/pourquoi-lukraine-est-importante-pour-la-russie-le-facteur-demographique

-

Nous savons par ailleurs que l'Europe tente depuis des decennies de rallier les anciens pays de l'Est dans le giron de l'OTAN et des ententes économiques avec l'union Européenne. ( Pays Baltes ). Il s'agirait d'une technique de conversion idéologique des masses, de Grignotage politique et d'Infiltration des organes institutionnels habituellement pratiquée par les puissances occidentales à l'égard de leurs adevrsaires. Ce rapprochement "par l'intérieur", par infiltration, qui ne peut être analysé comme le fruit du hasard en observation de l'épisode passé de la dislocation du bloc de l'Est, ne peut manquer d'inquiéter le Kremlin dont les méthodes de risposte sont moins subtiles. L'autorité Russe sait bien que cette dérive est la résultante d'un action politique, idéologique souterraine de l'occident visant à grignoter par étape les territoires de l'alliance Soviétique. Sa réaction est conforme à sa pratique tutélaire historique : Présence militaire de rappel à l'ordre aux frontières du pays séditieux. Sa réaction est dans la logique d'une méthodologie qui nous semble désuète à l'époque des stratéges en col blanc. L'homme à la mémoire courte.

Les historiens ont pourtant à coeur de nous indiquer que le "traité de Versailles", signant le partage de pouvoir au sortir de la première guerre monidale en faveur des alliés, contenait en lui les germes du second conflit mondial, ... mais cette lucidité n'est étonnamment plus d'actualité pour voir que les conditions humiliantes de la "chute du régime communiste" des années 90 ( ... Qui n'est que la résultante des actions subversives intentées de l'intérieure par l'occident ) contenaient elles aussi les germes de la construction d'une esprit revenchard lorsque un conquérant parviendrait au pouvoir du gigantesque empire réssuscité de L'EST. Ce principe de réaction est une constante relationnelle de l'actualité internationale.

Afficher l’image source

-

De la même manière et "entre nous soit dit", l'indépendance des anciens pays colonisés par l'occident, conséquence de l'effondrement imbécile et suicidaire d'une lutte d'empire entre les puissances occidentales Européennes, doit nous interpeller sur les conséquences futures si ces nations viennent un jour prochain à posséder les moyens de prétendre à l'expansion. Y sommes-nous ? Attention ! Je ne suis pas un nostalgique des anciens empires coloniaux ni en faveur de l'un ou de l'autre, ni partisan de la revanche légitime des anciens peuples victimes car notre observation imposerait de voir l'enchainement infini des conquêtes et des responsabilités partagées. Il s'gait seulement de voir clairement dans une suite événementielle dont les récits historiques partisans nous induisent en erreur. En tout état de cause, cette actualité située aux confins de l'Europe ne nous concerne pas directement ( L'Ukraine n'est pas signataire dans l'OTAN ... et Poutine ne cherche qu'à reconstituer le glacis historique de l'URSS ! ) et ne devrait pas ( bizarrement) occulter notre calendirer électoral ! ...

Ainsi, me permettrai-je d'avancer l'impertinente hypothèse d'école suivante : L'escalade, si elle à lieu, sera le fait de l'occident à vouloir insister dans le cadre d'une méthode sournoise ( Infiltration / Construction & manipulation des oppositions ) de conquête contre laquelle l'empire Russe ne fait que réagir pour maintenir l'équilibre issu des accords explicites ou / et tacites entre les deux blocs ( EST / OUEST ). Le reste n'est que jugement de valeur.

Conclusion : La bataille mondiale des empires n'a et n'aura probablement jamais de fin si les citoyens ne prennent pas l'initiative de créer les éléments institutionnels et culturels d'un changement drastique de cette logique élitiste et domaniale,  subtilement distillée jusque dans les piliers de notre éducation ainsi qu' en chaque domaine de notre vie quotidienne.

A titre personnel je condamne les politiques impérialistes des deux blocs sans distinction ni classement dans les méthodes de l'horreur, que cela soit par des méthodes sournoises ou par des méthodes militaires, oubliées des alliés occidentaux. Cette méthode archaïque et violente nous choque ... mais nous fait trop rapidement oublier que nous procédons exactement à l'identique, bien que sur la base de procédés de surface plus subtiles. Voyez en la conséquence in fine. Le résultat est le même : L'intégration ou le maintient forcé dans un giron impérial. Nous en sommes encore à ce niveau realtionnel en 2022 ! Il s'agit d'une logique d'empire équivalente à l'époque antique ou celle en pratique au moyen-âge.

Il n'y a pas de bon Maître ! Nous voulons simplement être libres, Vivre autrement ! 

https://www.ouest-france.fr/europe/ukraine/l-ukraine-reclame-son-adhesion-a-l-otan-et-l-union-europeenne-pour-se-proteger-de-la-russie-c3015012-9e20-11eb-b280-f7299931f171

Mais je ne veux pas conclure le sujet sans remettre en avant ma première réflexion de début de paragraphe, sur la manoeuvre de diversion médiatique que constitue le sujet Ukrainien au regard de ce que devrait être le contenu du débat présidentiel. Il me semble étonnant de voir ce sujet paraître en première page de l'actualité quelques mois avant une grande échéance électorale alors que cette tension frontalière entre les blocs est une constante bien connue de la guerre froide. 

Je vois bien une explication qui n'est qu'une hypothèse citoyenne : En effet, pour certains protagonistes de cette présidentielle envers lesquels il n'est pas de solutions réelles proposées aux problèmes vitaux de la société Française, il est tentant d'occulter les vrais sujets derrière un écran de fumée mêlé d'une terreur paralysante. De surcroît, justifier une absence par un pseudo "calendrier d'exercice" surchargé, dont le contenu sera qualifié de fait d'arme héorïque par des journalistes complices, évite d'avoir à répondre d'un bilan plus que catastrophique pour le principal protagoniste de cette élection. L'inertie d'une popularité tronquée et relayée par qui de droit permettra "d'éviter, d'enjamber" le premier tour : Election encore une fois volée ! ! Manipulation;

Quels sont les vrais sujets ? Voici ceux que j'estime essentiels : Inégalités de revenu scandaleuse au pays dit de l'égalité / Corruption dans les marchés publics / levée du secret des affaires et du secret bancaire / Cooptation et système piston en tous les domaines de recrutement / sincérité et inapplication des principes fondamentaux républicains / Modification des institutions et du système "économique & Financier" outrancier / Scandale des paradis fiscaux dont les grandes puissances sont complices / Pollution liée au modèle économique et énergétique / Convenir au niveau mondial d'un nouveau projet de civilisation, d'une culture commune alternative à la doctrine des empires et des petits rois / Modification du droit de légitime défense dans une société en déliquescence / Evoquer le risque de destabilisation de la société civile Européenne par une immigration massive et non  contrôlée, uniquement justifiée par un besoin de main d'oeuvre peu chère,  etc .... etc ...  ) -

Ainsi peut-on avançer l'hyopthèse que le sujet Ukrainien est un nouvel écran de fumée, une manoeuvre de diversion électorale ( ... organisée par l'intelligentsia médiatique & politique ) devant le vide abyssal d'une campagne présidentielle, platonique et corrompue, à propos de laquelle les acteurs principaux ont d'ores et déjà, en avance, scéllé le sort. Scandale démocratique qui commence par un système de présentation confisqué ( système des partis ), qui se poursuit dans le processus biaisé des courants politiques en présence comme des "parrainages", qui se finit au sein des temps de parole inégalitaire entre les candidats ( que cela soit sur la campagne ou lors des cinq ans passés ), corruption qui s'achève par un contrôle médiatique aussi étroit, bien que hypocrite et sournois.

Concernant la manipulation des sujets débattus dans les médias, sachez que pour les oligarques ( de tous les pays ! ), tout prétexte "était, est et sera" bon pour éviter, éluder le sujet épineux de la pauvreté, du partage des richesses,  comme celui du modèle économique désuet : La guerre ( Tiens ! ?? ... le sujet de l'Ukraine ... ou un autre conviendra ... pour instaurer un pouvoir militaire et la purge des opposants / des intellectuels ).

Tiens, ... Faisons le pari que les sujets "écrans" ou "choquants" vont s'enchaîner pour occuper et détourner les esprits jusqu'à la fin de la présidentielle !

( Cependant la méthode vaut aussi dès lors que s'instaure une menace pour le pouvoir oligarchique )

 A bon entendeur.

___________________

Histoire Géographie de St-Denis - cours et documents ...

_____

5 - Dictature / Démocrature / Démocratie ...

Des critères distinctifs ?

_

Nous serions en démocratie ! ... Les pires dictateurs eux-mêmes prétendent défendre la démocratie et affirment avoir été désignés dans des condtions totalement démocratiques. PFFFF ! .... Ils mentent trop bien- 

Conclusion ? Les qualificatifs ne peuvent plus être pris pour "argent comptant". Chaque régime doit être analysé dans sa totalité pour désormais répondre de sa réalité. Comme on dit dans le sud ... << La langue n'a pas d'os >> et tout le monde veut se croire légitime ou démocrate. Les dérives politiques, le fait de l'arrivée au pouvoir d'un dictateur par la voie démocratique est un phénomène éternel. Les fourbes avides de pouvoir savent corrompre les personnes et les esprits en utilisant la crainte, la terreur, ou la confusion des notions. Ils détiennent ou s'emparent de la force militaire, dérobent l'argent pour corrompre des minorités de collaboration et parviennent à leur fin, ... sachant trouver les oreilles crédules ou complices pour les suivre. Moi je ne marche pas dans ce système qui est responsable des conflits d'empire qui renaîssent en ce début de 21° siècle !

Absolument rien n'a changé, croyez-le ou non ! La tagédie humaine suit son cours en raison de notre passivité.

__________

Alors j'ai voulu, pour emmerder comme le veut la mode politique quinquennale, trouver des paramètres citoyens observables permettant de classer les régimes, selon les modestes critères de mon impertinente philosophie ( LOL).

Je ne cite volontairement aucun exemple direct pour ne froisser personne ... car des oreilles pourraient siffler ! 

Ces critères citoyens, bien que subjectifs et personnels, permettent de distinger les systèmes politiques en trois catégories :

Les "Dictatures", .... les pseudo démocraties ( qui n'en sont pas ou que de nom ) que je qalifie de "Démocrature" ou "Oligarchie" .... et les "Démocraties réelles". 

Ces trois catégories sont mises en parallèles sur trois domaines de comparaison. Chaque nation peut alors y trouver sa place mais uniquement en fonction de l'appréciation de la situation matérielle objective et sans tenir compte des titres pompeux hypocritement inscrits ou scandés partout.

1 - Structure sociétale. /// 2 - Communication / Education et média. //// 3 - Principes politiques et juridiques.

Voyons cela en détail concernant les trois types de régime ...

____

1 -   Structure sociétale.

* Dictature -

La structure de la société est pyramidale. Le dictateur en occupe le sommet. Le chef suprême détient tous les pouvoirs et ne délègue que dans la mesure du nécessaire auprès de groupuscules complices dans le cadre de l'application des décisions qu'il édicte arbitrairement. L'élite participative et profitant du système représente 1 %. On appelle dictatures des régimes politiques présentant trois caractères fondamentaux : Ces régimes sont installés et se maintiennent par la force, qu'il s'agisse de l'armée régulière (d'où le grand nombre de dictateurs militaires), de milices privés, d'organisations politico-policières, etc.

Ils sont autoritaires et arbitraires, c'est-à-dire qu'ils suppriment en fait les garanties ainsi que la liberté des citoyens, même s'ils continuent à les proclamer en droit comme en apprence. La dictature ne correspond pas à la structure politique estimée normale par la majorité des citoyens, c'est-à-dire qu'ils sont privés de légitimité, ou que leur légitimité n'est reconnue qu'à titre transitoire : On accepte cette structure politique exceptionnelle parce qu'elle est nécessaire dans l'immédiat, mais on ne la reconnaît pas comme une structure permanente.

Signes visibles : Le dictateur ne cache pas son omnipotence, s'appuie sur la terreur ainsi que sur une minorité de collaboration. Il met en avant le culte central de sa personnalité reposant sur un dogme élitiste fallacieux. Dans le même temps, il emploie tout le système éducatif pour transmetttre au peuple les devoirs d'obéissance, de discipline, d'ordre et une dévotion inconditionnelle.

*Démocrature ou oligarchie -

Mon analyse est ici volontairement orientée car je souhaite vous faire partager mon point de vue et mes modestes constats récents.

L'oligarchie est un régime politique dans lequel la souveraineté appartient à une classe restreinte et privilégiée : L'élite participative qui profite du système représente au maximum 2 à 5 %. Le pouvoir est arbitrairement partagée au sein d'un groupe minoritaire mais à l'exclusion de la majorité des citoyens qui subissent les injustices et les inégalités au contact des personnes privilégiées. Le système politique est une façade sans réalité. Un groupe connivent et coordonné agit en secret et dans l'opacité pour son seul profit, de manière à maintenir ses pouvoirs et ses privilèges.

Le clan coopte restrictivement et officieusement ses membres en fonction de(s) l'intérêt(s) qui rassemble(nt) le groupe ( Richesse / Influence ou charisme / Ethnie ou naissance / Religion & culture d'origine ). Cette complicité n'empêche jamais qu'il existe des tensions et des luttes au sein même de l'oligarchie. L'intérêt du groupe influence directement ou indirectement les institutions officielles ( qui ne sont que de façade ), tous les centres de décision et d'application. Pour ce faire, le groupe, souvent dissimulé au regard du grand public, infiltre et (ou) corrompt tous les processus institutionnels en utilisant des méthodes illégales ne laissant pas apparaître l'origine des actions / décisions.

Les exigences (pseudo)démocratiques des sociétés modernes fait de ce modèle le système de prédilection parce qu'il est celui qui s'adapte le mieux ... et même parfaitement à la structure idéologique / représentative associée au système capitalisme Industriel / financier.

Signes visibles de cette déviance du système démocratique : La démocrature est un système insidieux qui ne se qualifie jamais comme tel et qui de plus se donne les apparences d'une démocratie. Mais elle se trahit in fine dans ses manifestations concrètes :

Inégalités importantes dissimulées par un cloisonnement géographique des groupuscules // contre pouvoirs qui gesticulent mais sans efficacité & éloignement du centre de décision réel // Droits et institutions dérogatoires // ascenseur social en panne & généralisation du système "piston" ou du recrutement par cooptation ( <<il faut connaître pour >>) //  Droit virtuel ou théorique inapplicable & Inapplication des droits fondamentaux // Alternance électorale sans effet sur la réalité ni aucun changement de fond, ...

*Démocratie

La structure sociétaire ( modèle universel citoyen reproductible au niveau mondial ) est aplatie et dispose de ramifications citoyennes à tous les niveaux de gestion, jusque dans la cité. Le partage des richesses et du pouvoir touche la stricte majorité des citoyens ( 2/3 ) : Aucun citoyen ne vit dans la pauvreté et n'est exclu du système. Des "comités citoyens" tirés au sort et reliés aux institutions citoyennes sont présents à tous les niveaux de décision ( Décision / application et de contrôle ). La collectivité citoyenne dispose d'un droit de regard et de contrôle des représentants. Ces derniers ne disposent pas de pouvoirs intrinsèques mais seulement d'une capacité de gestion sous contrôle des associations.

La communauté, à l'initiative des citoyens, peut mettre en oeuvre une phase de recherche et de réflexion collective visant à faire évoluer les concepts de toute nature ( économique / politique / Insitutionnelle ) en fonction des problèmes d'actualité. Le peuple dispose d'un droit de regard permanent sur les actes parlementaire ou gouvernementaux. La communauté citoyenne peut construire et modifier les institutions à la suite de cette réflexion collective constructive.

Ce que le peuples fait, ... il peut le défaire ! ... et les citoyens peuvent démettre tous les élus par un vote de défiance. L'absence de ces prérogatives de contre-pouvoir me semble redhibitoire dans le paramètrage démocratique. Les processus financiers / économiques / politiques et sociaux s'expriment dans une transparence totale. Le panel juridique ( volume du droit positif ) est limité au stricte nécessaire et il n'existe pas d'institution ni de droit dérogatoire. Les principes fondamentaux, cogérés et décidés au niveau "continental" ( dont le principal est "L'égalité" des droits et des chances ), sont directement applicables devant les tribunaux et au préalable du cas d'espèce en jugement.

La démocratie permet à chacun d'influer et de participer au rouages politiques à hauteur de ses capacités. Le citoyen ressent la sincérité et l'utilité de son implication car les principes politiques se vivent au quotidien sans exception ni excés. 

___

2 - Education et média

* Dictature -

L'ensemble des vecteurs médias, éducatifs comme de communication sont directement contrôlés par des personnels complices et au service de la cause du dictateur. Les opposants et contradicteurs sont traqués et écartés de la scène publique. Les supports médias ainsi que les modèles éducatifs servent une propagande à sens unique faisant l'éloge du tyran : C'est le culte de la personnalité.

https://www.lapresse.ca/international/2020-04-25/le-controle-de-la-presse-mis-en-exergue

https://www.lanouvellerepublique.fr/france-monde/la-liberte-de-la-presse-sous-pression-dans-les-dictatures

*Démocrature / Oligarchie -

Dans une oligarchie, les médias ne peuvent officiellement pas être muselés ni placés sous contrôle direct ! La liberté doit être la règle d'apparence et des médias doivent pouvoir exister et s'exprimer librement ... en apparence .... Ainsi, la maîtrise des contenus ainsi que des sujets doit se faire de manière plus feutrée :

La doctrine officielle des oligarques, qui doit être in fine majoritaire ( car le seul vrai but consiste à rendre une place prépondérante aux théses du pouvoir ) devra se manifester de manière subtile :

-  Les outils statistiques et médiatiques sont financés, infiltrés par des cadres et personnels de direction connivents, certes non affichés comme tel, permettant d'influer les sujets et les contenus. L'outil est dévié pour devenir un instrument de communication convergent. Petit exemple : Les sondages servent en théorie à éclairer l'opinion ainsi que l'action des élus ( ... encore qu'on se demande le but de ces consultations si ce n'est pour les politiques d'anticiper ou corriger leurs positions ) mais il est concevable d'en corrompre le travail pour qu'une information fallacieuse puisse influencer, orienter l'avis majoritaire des "moutons" qui n'ont d'opinion que par procuration ... Beeehhh !

____

Afficher l’image source

____

Lors des interviews et consultations de citoyen, le travail des journalistes partisans consistera à canaliser, brider, orienter les sujets et le champ des réponses. On le constate bien lors des entretiens et des interviews : Le journaliste occupe une place prépondérante qu'il ne doit pas avoir. Il est le maître de cérémonie et anime ains iqu'il diste le rythme de l'entrevue : ... Il oriente le sujet, coupe la parole !... Tantôt sous prétexte de manque de temps ou d'un programme surchargé, d'une intervention majeure ne pouvant attendre, oriente précisément les sujets, impose les thèmes et canalise son interlocuteur sur des questions sournoises, ... qui alternent habilement attaque personnelle et exposé égoïste des thèses partisanes ( propagande discrète dans le libellé de la question ) en priorité sur le sujet s'adressant à l'interlocuteur.

L'auditoire présent sur le plateau de tournage, lors des émissions télévisées, chargé de créer l'atmosphère ou l'ambiance autour de la scène journalistique, est souvent, soit choisi sur mesure ou castées pour correspondre à un profil prédéterminé, soit briefées pour canaliser l'intervention grace à quelques personnes qui sont des professionnels d'ambiance.  etc ..., ... .

La critique des personnalités au pouvoir est autorisée mais on peut constater qu'elle demeure "sympathique", humoristique,... ciblée, sur des sujets accessoires, sans gravité de fond, en évitant les sujets trop polémiques. Et je ne parle évidemment pas du cas de la France ! On parle en d'autre lieu ...  d'une Démocrature.

Cela se saurait ! ...

Dans ces pays, les échanges avec le peuples sont strictement structurées et préparées à l'avance pour ne laisser paraître qu'un simulacre de spontanéité. Les exemples sont nombreux car tout le monde fait pareil ... mais faut pas le dire . Un exemple récent et isolé ...

https://www.franceinter.fr/politique/la-conversation-pas-si-spontanee-du-candidat-macron-a-poissy

- L'actualité est monopolisée par des sujets "Ecrans" ou actualité "Spectacle ou choquante" faisant appel à l'émotion immédiate, aux instincts primaires, à la peur ou la haine de l'autre, beaucoup plus qu'à la réflexion plurielle et contradictoire de moyen terme.

La peur et la crainte de l'horreur éprouvée par la population permettra de maintenir la tranquilité ainsi que la continuité du système. En effet, le climat de terreur inspire les citoyens à la retenue, à un état d'esprit qui sera considéré et qualifié comme de la "cohésion nationale" mais qui n'est rien d'autre que du "patriotisme imposé". La démocrature sait construire et mettre en avant des actualités de diversion de manière à étouffer les contradictions, de manière ç dissimuler son passif ... et même justifier une politique assurant sa continuité. Ainsi, l'Union soviètique, pour justifier son intervention en Tchétchénie mis au premier plan de l'actualité des attentats "commis" par des groupuscules terroristes. Info ou intox ? Nul ne le sait -

https://bibliobs.nouvelobs.com/en-partenariat-avec-books/20131011.OBS0834/le-crime-qui-a-fait-poutine.html

Les USA, pour intervenir en Irak ou au moyen orient prétextèrent des armes de destruction massives qui ne furent jamais découvertes sur le terrain et des attentats ignobles. Etrange similitude. La liste des manipulations d'état sont très nombreuses et l'on observe que toutes les puissances y ont recours. 

https://www.nouvelobs.com/l-enquete-de-l-obs/20130308.OBS1260/l-incroyable-histoire-du-mensonge-qui-a-permis-la-guerre-en-irak.html#modal-msg

Cela est inquiétant car l'on peut se poser des questions, en tant que citoyen, sur la vérité, la sincérité des mobiles avancés par nos nations occidentales .... un peu à l'image de la présentation journalistique fallacieuse évoquée au USA comme en Europe ( 1962 ) lors de la crise de Cuba.

https://www.lhistoire.fr/la-crise-de-cuba

Extrait : << .... C'est dans la matinée du 28 octobre que s'amorce le dénouement de la crise. A neuf heures commence la transcription de la réponse de Khrouchtchev. Dès les premières phrases, ce dernier s'avoue vaincu :

ordre est donné aux cargos porteurs de bombardiers et de missiles de regagner leurs bases ; les armes que les Américains considèrent comme offensives seront démontées et rapatriées en Union soviétique, et des négociations s'engageront avec l'ONU. En échange de quoi, pour apaiser Castro qui l'a poussé à l'intransigeance (il aurait, selon une version expurgée des Mémoires de Khrouchtchev, récemment révélée par le magazine Time, demandé au numéro un soviétique de lancer une attaque préventive contre les USA), le maître du Kremlin demande à Kennedy de faire cesser les vols de reconnaissance sur Cuba.

En contrepartie de ces décisions apaisantes, Khrouchtchev a obtenu deux choses. En premier lieu, la levée du blocus et l'engagement pris par les Américains de ne pas envahir le territoire cubain. D'autre part, la promesse faite par Kennedy de démanteler des bases de missiles à moyenne portée (Thor et Jupiter) installées en Turquie. Depuis la révélation qui en a été faite en septembre 1982 par plusieurs anciens collaborateurs du président américain (Dean Rusk, Robert McNamara, Sorensen, George Bail, McGeorge Bundy, Roswell Kirkpatrick), nous savons que l'assurance de retirer les missiles de Turquie a été donnée en privé à l'ambassadeur Dobrynine par Robert Kennedy dans la soirée du 27 octobre, peu de temps après que Khrouchtchev en eut fait publiquement la proposition. La Maison Blanche demanda seulement que cette promesse demeurât secrète, de façon à ne pas apparaître comme « une concession forcée accordée sous l'effet de la peur et aux dépens d'un allié », ou comme un pur et simple marchandage ..... >> Fin extrait

Ainsi, en démocrature et d'une manière générale, la parole complice du pouvoir doit représenter 75 % du temps de parole ( la stricte majorité des audiences de manière à ce qu'une parole contradictoire puisse avoir cours ... mais sans effet décisif ) tandis que l'expression contradictoire doit demeurer minoritaire et demeure donc sans influence réelle, sans avoir fait l'objet d'une épuration, d'une interdiction complète. Personne ne pourra ainsi dire que l'opposition est muselée bien que son pouvoir d'influence demeure inopérant, très limité. Ainsi fonctionne la sphère médiatique en démocrature. 

Ce modèle opératoire est une constante de la démocrature.

A l'instar de l'inclusion hypocrite d'une fraction de proportionnelle à l'élection législative dans les (pseudo) démocraties : Elle a le mérite d'exister ... mais sans avoir la moindre influence réelle sur le pouvoir législatif .... L'opposition ne peut rien faire seule si ce n'est d'observer et de critiquer : Prenons un exemple. En France, le mode de scrutin législatif dégage en tout état de cause et inexorablement au final une majorité "artificiellement gonflée" de direction laissant les mains libres au pouvoir en place. L'opposition existe mais ne peut strictement rien faire ni prendre aucune initiative qui aboutira à elle seule.

A l'image encore des médias qui sont certes libres dès lors qu'ils possèdent une audience résiduelle. Le pouvoir oligarchique veille donc à la maîtrise ou au rachat des plus gros supports. Est-ce le cas chez nous ??

https://i2.wp.com/www.monde-diplomatique.fr/IMG/png/Poster_Me_dias_franc_ais_g.png

La contradiction est ainsi permise ... dès lors qu'elle est résiduelle, accessoire, ... sans effet réel : C'est peut-être cela l'état d'esprit de la démocrature !! ....

http://lapresidentiellepourlesgnous.e-monsite.com/pages/sondage-et-influence-opinion.html

http://lapresidentiellepourlesgnous.e-monsite.com/pages/manipulation-media.html

https://www.humanite.fr/la-france-sous-dictature-mediatique-504925

*Démocratie

Dans une vraie démocratie, l'information des citoyens se limite à un stricte exposé objectif et contradictoire de l'information, ... mais de toute l'information, d'une manière contradictoire et exhaustive de tous les courants d'opinion sans aucune censure. La critique est abordée sur tous les sujets et angles polémiques répertoriés par les associations médias ou politiques ( Partis et asociations citoyennes ).

L'éducation permet de transmettre les connaissances objectives. Elle assure l'épanouissement psychique de l'individu dans le cadre d'une démarche "spirituelle" ( mêlant : Religion / science / psychologie & sciences sociales ) structurée au sein d'une institution spécifique cadrant ce travail de long terme. Cette "Réflexion citoyenne", qui concerne chaque individu, se fonde sur l'esprit critique des concepts comme des institutions, sur une introspection psychanalytique au sein d'une institution scolaire permettant la construction d'un nouvel état d'esprit dynamique afin de dépasser nos enjeux de civilisation ( provoquer la phase de fusion pacifique des dogmes polituques & culturels ). 

Le système scolaire se donne par ailleurs comme ambition la Recherche & le développement des talents de chaque individu.

Pour finir, l'école suscite et encourage l'Esprit critique mais surtout imaginatif : Quel que soit le talent ou le niveau d'intervention de l'individu, il doit être doué de capacité imaginative pour répondre aux défis de sa vie personnelle ou professionnelle. La priorité doit être la faculté d'analyse des problèmes et la capacité créative pour y répondre.

__

3 - Principes politiques et juridiques.

__

* Dictature -

Elle est le résultat d'une dérive en inscrivant ( progressivement ou subitement en conséquence d'un péril proclamé ) la primauté de la procédure d’exception sur la Constitution.

La dérogation à la norme, les édifices dissimulés sont les éléments sur lesquels se réorganise le politique. La lutte contre une pseudo menace devient constituante, non seulement en opérant une adhésion des populations à la limitation de leurs libertés fondamentales, mais également parce qu’elle entraîne une réorganisation centralisée du pouvoir au niveau national. Ainsi se construit une structure impériale à travers laquelle le pouvoir exécutif des Etats occupe une position déterminante. C’est lui qui fixe l’exception et qui l’inscrit dans le droit positif.

La violence pure, légitimée, s'insére dans l’ordre juridique impérial. Ainsi, l’état d’exception apparaît comme une phase de transition, comme un instrument mettant en place une forme de régime plus stable et prétendu salvateur : La dictature. Ce régime est autoritaire et arbitraire, c'est-à-dire qu'il supprime en fait les garanties de la liberté des citoyens, même s'ils continuent à les proclamer en droit. Le machine sociétaire, au service du dictateur, exalte les principes qui assurent la servitude comme la dévotion totale des citoyens. Il n'est de droit qu'au travers de l'intérêt premier de la nation, elle-même au service du Leader auto-proclamé.

*Démocrature -

Dans un régime oligarchique ou règne le vice relationnel, l'apparence et l'hypocrisie du langage, les équipes dirigeantes sont dissimulées derrière une série d'artefacts théoriques, sémantiques et institutionnels : 

La réalité est niée, dissimulée derrière des constructions théoriques, sémantiques ou idéologiques que l'école et les médias ne cessent de diffuser en boucle sous divers "aspects" ( Jeux & sport / Mode / musique / éducation ) ... comme une sorte de "propagande" sournoise,... qui prend un nouveaux visage, ... de nouveaux noms, de nouveaux vecteurs. La doctrine ainsi que l'éloge du système ne sont plus servis par un organe unique, mais sous des formes inattendues et ses vecteurs d'expression deviennent polymorphes : Tous les organes sociétaires sont mis à contribution en instillant au sein de chacun un aspect infinitésimal et cloisonné de cette mission - Les jeux ( individuel ou collectif ), arts, divertissements, musiques, littératures, architecture ( isolement ou collectivité des structures par exemple ), sports, activités collectives, terminologie, programme scolaire biaisé, absolument tous les paramètres sociaux s'imprégnent d'idéologie pour les déformer à souhait. Le but consiste à modifier insidieusement la mentalité et les comportements.

Mais le citoyen peut toujours observer et étudier la réalité de fond pour voir derrière les constructions idéologiques partisanes. Par exemple si les textes prétendent une égalité théorique comme principe fondamental du droit, chaque citoyen doit en observer la pratique quotidienne jusque dans le détail d'application de chacun des aspects juridiques pour y observer un décalage ou le respect de l'esprit du texte. Ensuite, il suffit de comparer cette situation avec celle des pays limitrophes ou lointains pour obtenir un classement objectif des conditions politiques. Seule des organisations spécialisées sont capables de cette mission et le défaut d'un tel travail est un indice de dérive. Cette étude peut et doit porter en tous les domaines sur les détails pratiques du panel juridique offert aux citoyens.

D'un point de vue des revenus par exemple, en France où nous affirmons le principe fondateur l'égalité, il faut savoir que 91 % de la population gagne moins de 4000 Euros. L'écart de revenu entre les citoyens peut être fixé à 300 !! Les inégalités de patrimoine sont les plus vertigineuses que celles liées aux revenus. Quelques chiffres frappants en 2022 : 10 % des ménages les plus riches détiennent près 60% de la richesse totale, et 160 fois plus que les 10 % les plus modestes qui possèdent en moyenne maximum 3.800 euros chacun. Une étude de l'IFOP et de Finfrog publiée par Le Parisien dans son édition du samedi 19 mars s'est intéressée aux Français gagnant moins 2.000 euros net par mois, un seuil qui avait été choisi par le gouvernement pour sa prime inflation, et qui englobe près de 38 millions de Français. Sommes-nous réellement le pays de l'égalité ?

*Démocratie

Les principes juridiques et politiques, placés sous le contrôle ( Recherche / Création / Suppression ) de la communauté citoyenne, sont en nombre limités ( Les principes philosophiques doivent demeurer généraux afin d'imprimer un "état d'esprit" applicable par des juges assistés par un "jury citoyen" ) et les citoyens peuvent en vérifier l'application par des mesures statistiques régulières en tous les domaines vitaux. Ces principes sont applicables directement devant le juge ( Juge professionnel Assisté par un jury citoyen au sein de tous les tribunaux ) sur chaque cas d'espèce, au préalable du jugement sur les faits.

______

460 idées de Des Mots et ... Des dessins | je suis charlie, liberté  d'expression, charlie hebdo

____

6 - Des mots qui font "DEMO" ( démonstration intrinsèque du sens ):

L'acronyme linguistique signifiant.

.

Ceux qui connaissent la panoplie étendue des concepts inclus dans ma théorie philosophique savent que j'entends reconsidérer le langage : C'est l'HUMA.

Il vous faut à ce moment prendre un  peu de temps pour découvrir les arcanes de ce qu'il représente. Quel prétentieux n'est-ce pas ? !

Voici l'URL de la page qui s'y rapporte;

http://www.enim-cerno.com/pages/langue-universelle-huma.html

Extrait -<< ... De la structuration de ce langage lors de sa création dépend l'avenir, la durée et la prospérité d'une civilisation donnée. Ce code ainsi que le volume des croyances qui y sont rattachées cristallisent instantanément la hauteur de la vague induite par un courant de civilisation. De cette connaissance partagée naîtra une volonté future affirmée de remédier à l'inertie régressive du destin.
      Ainsi, fils d'Adam et Eve, Tu trouveras la plénitude dans l'accomplissement de ce destin lorsque ton verbe et le phrasé de ton langage seront capable d'intégrer au sein des concepts fondamentaux le lien existant entre ce qu'est la chose en soi et  l'ensemble des représentations ou variantes symboliques chronologiques dans l'esprit de l'homme – Les mêmes concepts établiront par ailleurs l'histoire et  les clés d'évolution du concept en intégrant les paramètres extérieurs directs influant la chose, ainsi qu'il fut imparfaitement tenté puis oublié à l'aube des temps bibliques partout sur la planisphère. Tu ne commettras point l'erreur de tes prédécesseurs privés de l'apport des sciences et ne te fieras point aux apparences car la chose n'est qu'à la croisée des trajectoires de l'information dont l'observateur peut s'enquérir ou percevoir les effets au travers de ses sens sur un instant donné.

       Cet alphabet novateur universel, après concertation et travail acharné semé d'embûche deviendra une acquisition mondiale partagée dont les caractères issus d'une "réflexion" combinée de tous les peuples se déclineront pour former les concepts. Cette écriture n'aura point besoin de valeurs arithmétiques car dans l'absolu, l'éternel voulut que dans l'esprit du sage, rien ne sert de compter : Chaque chose de cette dimension matérielle n'est que proportion ou partage de nécessité entre différentes forces; le devenir de l'objet devant être considéré comme un  transfert ou déplacement de données vers un environnement dont les premiers éléments sont inclus dans le concept lui même.

Plaisanterie mise à part, car je suis incapble d'entreprendre seul cette démarche titanesque qui marquera l'entrée dans une nouvelle ère de civilisation et il ne relève pas de mon principe d'initier un tel travail, qui relève du genre humain dans sa globalité, il me fallait tôt ou tard en préciser quelques contenus, l'état d'esprit ou au moins l'ordre d'idée. .... >> 

Fin Extrait.

______

Je souhaite à ce niveau de notre approche prendre un exemple concret. Une illustration qui résumerait l'esprit ( seulement l'esprit ) de la construction d'un vocable et touchant notre sujet précédent sur les "Démocratures" :

Prenons un terme au hasard : Celui de ... "POLITIQUE". 

NOTA ! Je choisis volontairement un concept "vide" ( à mon sens "éludé" ) et devant être dans le futur remplacé par un autre ... qui sera beaucoup plus exhaustif de sens, décrivant et mêlant la relation social portant sur la discussion, incluant la tromperie inhérente à son modèle relationnel, sur les choix sociétaux et les structures historiques de pouvoir. Cet exemple subjectif, fallacieux s'apparente à un exemple évasif trompeur ... et revêt donc un aspect .... humoristique ! 

Ma démarche ne présage en rien ce que doit être la recherche collective à venir. Je n'ai qu'un but qui est celui de voir naître une langue dont les vocables doivent se composer à la manière d'une acronyme ( ... ne pas confondre cette démarche signifiante avec la "Rétroacronymie" ) : Ainsi, chaque mot doit par lui même dévoiler les contenus historiques & conceptuels qui le justifient et cela par la seule analyse des caractères qui le composent. Cette structure, qui doit s'additionner à l'interprétation de la phrase, doit permettre une analyse rigoureuse du sens, au delà des mensonges et de la manipulation sociale initiée par les autorités, politiques ou autre. Cette relation deséquilibrée et manipulatoire doit figurer dans le vocable. Ce modèle structurel du langage n'est pas nouveau et se retrouve dans diverses cultures des origines bibliques. Cette pratique ne peut cependant être pertinente que si la construction et l'élaboration du langage venait à être le fait d'un travail mondial ( et réellement citoyen ) en faisant appel au génie des ressources intellectuelles étouffées par les pouvoirs "politiques"... ( Sens péjoratif : Système corrompu qui place au pouvoir une oligarchie confisquant le savoir, l'information ainsi que les richesses du groupe humain )

Le terme "politique" inclu diverses notions ...

Définition du mot "Politique" : ( nom tantôt masculin ou féminin selon le sens )

1. Relatif à l'organisation du pouvoir dans l'État, à son exercice : Institutions politiques. Or, les citoyens savent aujourd'hui que les institutions officielles ne suffisent plus à la description exhaustive des rouages "réels" de l'état.

2. Relatif à une conception particulière du gouvernement, des affaires publiques : Opinions politiques. Partis politiques.

3. Relatif à ceux qui détiennent ou qui veulent détenir le pouvoir dans l'État, l'exercer : Carrière politique. Les milieux politiques.

4. Se dit d'une manière d'agir avec autrui habile, judicieuse, diplomate et calculée. La communauté citoyenne à désormais en majorité conscience que le dialogue politique est le siège d'un jeu de scène, d'une hypocrisie de langage devant être considérée à part entière comme carctéristique du vocable. Ce 21° siècle, grâce à internet et les réseaux sociaux met en lumière ce décalage entre la parole et les actes politiques. Nos dirigeants semblent payés et formés pour nous mentir et nous manipuler, face caméra ! Il semble exister un agenda pré-détermnié que les médias et la classe politique font vivre sur la base d'une actualité manipulée, calibrée et construite sur mesure pour l'avancement de ce calendrier ... bien au delà et en priorité des consultations démocratiques ( ... qui ne sont alors que des formalités sans consistance ).

5. Ensemble des options prises collectivement ou individuellement par les gouvernants d'un État dans quelque domaine que s'exerce leur autorité (domaine législatif, économique ou social, relations extérieures) : La politique économique de la France.

6. Méthode particulière de gouvernement, manière de gouverner : Politique libérale, autoritaire.

7. Moyens mis en œuvre dans certains domaines par le gouvernement : Politique de l'emploi, des prix.

8. Manière concertée d'agir, de conduire une affaire : La politique commerciale de la maison. 

( Site Orthodidacte )- Le mot "politique" est un emprunt à un mot latin qui vient lui-même du grec. Si nous remontons aux origines, nous trouvons le nom grec polis qui veut dire « cité ». Notez que cité, ici, n’est pas un synonyme de ville : Il est à comprendre dans le sens de « cité-État », c’est-à-dire de communauté politique et religieuse indépendante. Le mot grec polis a donné plusieurs dérivés, dont l’adjectif politês : « de la cité, de l’État ». Politês a lui-même eu pour dérivé l’adjectif politikos qui signifie « qui concerne les citoyens, relatif à l’État ».

À partir de là, nous avons deux routes à suivre.

D’un côté, le grec politikos donne l’adjectif latin politicus : « relatif au gouvernement des hommes ». Au XIVe siècle, le français emprunte ce mot au latin et c’est ainsi que l’on obtient l’adjectif politique. On l’emploie quand on dit par exemple sciences politiques, homme politique.

D’un autre côté, politikos continue d’évoluer en grec pour former un nom féminin : politikê tekhnê, qui s’abrège en politikê tout court. Cela signifie « science des affaires de l’État ». Ce mot donnera politice en latin, avec le même sens. Au XVIIIe siècle, le français emprunte ce mot au latin et c’est ainsi que l’on obtient le nom la politique. C’est lui qu’on emploie quand on dit faire de la politique.

___________

Revenons à l'esprit de refonte linguistique ( HUMA). Prenons quelques paramètres choisis, non exhaustifs dans la construction du futur vocable ...

.

1 - Le terme doit intégrer en premier lieu les divers concepts premiers justifiant la création d'un vocable.

2- Il doit en retracer l'histoire des variantes symboliques chronologiques //... et pratique dans l'esprit de l'homme.

3 - Il doit par ailleurs incarner les paramètres extérieurs environnants ou sociaux influant la notion "politique".

4 - Le terme doit exprimer la dimension sociale ... et manipulatoire dans sa pratique.

_________

... Pour ce faire il faudrait puiser dans l'ordre chronologique les caractères les plus adéquats dans un alphabet novateur qui n'existe pas encore.

Ma construction approximative s'arrête donc ici, car je ne possède ni cet alphabet ni les régles tenant à sa construction.

______________________

Afficher l’image source

__

7 -  Des profits ! Du fric pour les gros porcs ! Ils font une guerre de territoire ou du marché ...

Vous en paierez le prix ! Ils ambitionnent ? Vous mourez !

C'est la guerre non loin d'ici ! La situation mondiale se dégrade. Nos maîtres étendent leurs empires ... et ce sont les pauvres bougres qui paient la facture !

Guerre ? Ils étendent leurs frontières .... vous mourez au combat !

COVID ? Vous êtes malades ? Ils s'enrichissent ... ou vous mourez !

Crise économique ? L'économie va mal ? Ils font des profits spéculatifs et les cachent librement dans les paradis fiscaux avec la complicité passive des politiques;

... Les pauvres seront sacrifiés sur l'autel des profits capitalistes !

" ... Ave Caesar, morituri te salutant ...." ( ceux qui vont mourir te saluent )

Ils mentent ! Que font nos gouvernements ? Rien pour changer le système d'ensemble dont ils profitent ! ...

Ils vous proposeront un petit chêque pour acheter "trois sous" votre silence de "mécréant collaborateur moutonesque". ( LOL / colère )

_______

Caricature n'est-ce-pas ? !! Non il y a du vrai !! La réalité dépassent la fiction.

Je pourrai dans cet article vous servir une diatribe personnelle stérile mais je préfère vous renvoyer en lecture d'articles tiers plus démonstratifs.

Quelques exemples ?

Saviez-vous que le prix de l'Electricité en France ...

... est artificiellement gonflé en raison de règles du marché Européen ( imposés et signées par nos généreux gouvernements ) alors que nous devrions en pratique bénéficier de prix largement inférieurs ... car nous sommes en réalité auto-suffisant en ce domaine ? La Privatisation et l'ouverture du marché impose donc le suivi des prix artificiels du marché international : Arnaque & Scandale.

Non seulement la France est autosuffisante en électricité, mais en plus, elle est à 93% décarbonée. Mais notre pays subit en fait les conséquences du mécanisme européen de fixation des prix basé sur les cours du charbon et du gaz et sur les prix de la tonne de CO2. A cela s'ajoute le cout des taxes voulues et votées par nos brillants gouvernements démocratiques.

https://www.bfmtv.com/economie/entreprises/energie/tout-comprendre-pourquoi-la-facture-d-electricite-flambe-en-france-et-partout-en-europe_AV-202109270255.html

https://www.francetvinfo.fr/economie/energie/vrai-ou-fake-l-ue-est-elle-responsable-de-l-augmentation-du-prix-de-l-electricite-en-france_5017146.html

GAZ ?

Les prix augmente, soit disant en raison de la guerre ! ... pas sûr ... Nous rejetons dans l'atmosphère et gaspillons notre gaz plutôt que de le stocker.

https://www.ladepeche.fr/2022/03/09/vrai-ou-faux-engie-gaspille-t-elle-vraiment-des-milliers-de-metres-cubes-de-gaz-lors-de-largages-dans-latmosphere-10158688.php

https://www.liberation.fr/environnement/climat/rejets-de-methane-les-fuites-pas-fortuites-des-geants-de-lenergie-20220309_AXEJT3OEJJGYDMZQ5ADQRLRGFA/

PETROLE ? 

Point de pénurie, point de problème de ravitaillement .... Spéculation capitaliste uniquement & Taxe pseudo écologique....

https://www.liberation.fr/planete/2020/04/21/speculation-stockage-sature-pourquoi-le-baril-de-petrole-est-tombe-a-moins-de-zero-dollar_1785881/

https://solidariteetprogres.fr/documents-de-fond-7/hausse-des-prix-electricite-quand-la-speculation-s-en-mele

https://www.lecho.be/entreprises/energie/la-speculation-sur-le-co2-fait-augmenter-la-facture-d-electricite/10304385.html

Denrées alimentaires ? Pénurie ? NON ! Nous prend-on pour des imbéciles ?

Vous crevez de faim ? Ils stockent pour revendre plus cher !! Profit.

https://www.swissinfo.ch/fre/politique/point-de-vue_les-ravages-de-la-sp%C3%A9culation-alimentaire-se-voient-sur-le-terrain/41919648

https://www.foodwatch.org/fr/actualites/2022/lobby-comment-l-agrobusiness-tente-de-profiter-de-la-guerre-en-ukraine/

Bref ! Nous prend on pour des OUFS ? Je le crois !

Résistance !

Afficher l’image source

____________________

8 - Je hais les OLIGARQUES. ... c'est quoi un oligarque ?

-

Le régime politique Russe repose sur un système oligarchique bien connu et qui nous scandalise. Il y aurait un dictateur, entouré d'oligarques politiques et économiques.

Un oligarque est un membre d'une oligarchie, classe dominante liée au gouvernement d'un pays. Depuis la transition de l'économie russe vers l'économie de marché, avec notamment les privatisations pendant les deux mandats du président Boris Eltsine, les termes « oligarque » et « oligarchie » (en russe : олигарх, олигархия) se sont substitués à ceux d’apparatchik et de nomenklatura (аппаратчик, номенклату́ра) employés à l'époque soviétique. En Russie, oligarque désigne les personnalités de premier plan du monde des affaires, en lien avec le pouvoir politique, qui se sont enrichies depuis la dislocation de l’URSS

Ces gens là sont donc des personnalités complices très proche du pouvoir : Le premier cercle permettant le fonctionnement de la société considérée. L'oligarque est au système totalitaire impérial ( mais j'irai plus loin en ajoutant, ... au capitalisme financier ) ce que le noble est à la société féodale : L'auxiliaire direct, le membre actif du premier cercle auprès de la plus haute instance centralisatrice du pouvoir impérialiste ( sens large ).

Nous, en Europe occidentale ... c'est pas le cas ! Non - C'est pas pareil on vous dit ! .... Nous avons des milliardaires ... des business-man .... des self-made-manspartis de rien ... tout ca,... tout ca ! .... Enfin ... mieux que les autres quoi ! ... Enfin ? je crois ! Ils disent ...

.... Mais c'est quoi la différence de fond ? Le milliardaire Européen ou Français possède des milliards .... l'oligarque aussi ! Les deux font face à une pauvreté relative des masses qui fait scandale ... c'est pareil ici !! ? ... nous avons bien entre 20 à 30 % de la population qui vit au seuil de la misère, à l'opposé d'une caste dirigeante qui se noie sous les milliards ... avec des écarts de revenu très importants ( 300 en France : pays des égalité ) ? ! L'oligarque est en relation ou complicité étroite avec les plus hautes instances du pouvoir politique ... Le business man Européen de haut niveau l'est probablement aussi pour bénéficier des meilleures affaires, les plus rentables ( marché public, etc ... ) ... sinon, il ne pourrait parvenir à une telle richesse ! Je me demande au fond si ce n'est pas un peu pareil ...  et que la différence tiendrait juste en une terminologie partisane ?

Il existerait donc en France et en Europe une égalité ... à étage, ... Une égalité relative selon le milieu d'appartenance : Vous êtes à égalité avec les citoyens issus de votre milieu social. Pas plus. Comme en Russie où l'on parle d'oligarchie ... comme en Inde où l'on parle de caste ? Tient ! Une différence de vocabulaire ? Voilà une question intéressante. Quelle est l'importance du bourrage de crâne idéologique dans la qualification de cet état de fait social ? Quels sont les qualificatifs employés par les médias soviétiques ( ou d'ailleurs ) concernant leurs élites ? Peut-être les citoyens vivent-ils une problématique équivalente ou une sorte d'effet miroir de ce que nous constatons ici ... Peut-être y parle t-on d'oligarchie ou d'élite possédante concernant nos super-riches avec lesquels nous ne pouvons en réalité ni rivaliser, ni nous comparer ? ... et que tout cela ne fait que décrire une situation pyramidale équivalente ?? Possible après tout ... et il suffit d'observer le degré de protection, l'opacité, le silence et l'unaniité autour des paradis fiscaux au sein de la classe politique ( comme dans la classe possédante ) pour comprendre que l'on nous cache des choses dans ce bon vieux pays des droits de l'homme.

NON ! ? Pas possible ? Incroyable ... Je dois me tromper ! ? Après tout.

Allez ... Jouons, exagerons un peu de manière à relativiser, ... de manière à revoir notre paramètrage sémantique. Alors, voyons un peu si ... si .... je peux me tromper. En définitive, on peut constater que le mécanisme est sensiblement identique mais que les Russes pousse la logique pyramidale à son paroxisme en l'absence des artefacts ou subtitlités linguistiques et conceptuelles qui s'imposent au sein de nos cultures occidentales, héritées de la révolution permanente depuis 1789. Plutôt que d'encore fabuler de manière stérile, je procéde par renvoi à des articles tiers assez démonstartifs ...

_______

https://www.forbes.fr/classements/fortunes/les-10-plus-grandes-fortunes-de-russie/

https://business-cool.com/decryptage/classements/classement-grosses-fortunes-france/

https://www.aa.com.tr/fr/monde/deux-journalistes-francais-accusent-emmanuel-macron-de-cacher-de-l-argent-dans-un-paradis-fiscal/2549659

https://www.lesoir.be/art/d-20141029-35ZT7U

https://blogs.mediapart.fr/hugues-poltier/blog/261019/macron-creature-des-oligarques-milliardaires-lanalyse-de-eric-stemmelen-0

https://www.mediapart.fr/journal/economie/081221/cecile-duflot-oxfam-les-ultrariches-ont-fait-secession/commentaires

https://www.facebook.com/login/?next=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fparticommunistebzh%2Fposts%2Fnos-milliardaires-sont-les-plus-riches-deurope-ils-totalisent-la-somme-de-3543-m%2F1492616201106989%2F

https://www.liberation.fr/debats/2018/09/04/jean-ziegler-les-oligarchies-financieres-detiennent-le-pouvoir-pas-le-ministre-de-l-ecologie_1676540/

https://laviedesidees.fr/Les-milliardaires-une-oligarchie-dans-la-democratie.html

http://www.regards.fr/archives/archives-web/l-oligarchie-menace-ce-qui-reste,4656

________________

______

 

Date de dernière mise à jour : 23/04/2022

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !