Euchariscton - Eucharilxtonw

.           - EUCHARISCTON - Eucharilxtonw ... Qu'est ce donc ?

  .

.

...                ..............................................     Les lecteurs méritants de mes premiers articles doivent se poser bien des questions, tant sur la personne de l'auteur que sur les divers projets dépeints dans le texte intitulé "Le manuel du pouvoir et du citoyen" – Aussi devais-je me résoudre à vous offrir cette rubrique spécifique afin de vous livrer les explications nécessaires à sa bonne compréhension, notamment concenrnant la pierre-angulaire de mon modeste projet philosophique :

 

 «L'Euchariscton» : Cet étrange vocable, qui se trouve être plus ou moins la base de mon pseudonyme littéraire, s'avère ne pas être seulement un nom d’auteur ! Je me devais ici de vous décrire le contenu de cet étrange vocable -

.

1- Définition :

Cette néologie, issue d'une invention personnelle, désigne surtout un concept ( ...pas forcément novateur ! ?… ) de «reformulation» des connaissances . Il s’agit d’une représentation abstraite sur laquelle personne ne peut prétendre avoir l’exclusivité; ni d’ailleurs, me concernant, la prétention d’en posséder la maîtrise ou le monopole

L'euchariscton est un concept global de préhension ainsi que d'évolution de la matrice psychique devant permettre à l'humanité d'accéder, par un ensemble d'institutions convergentes, aux sommets de ce que permet l'intelligence en vertu des moyens, aujourd'hui disparates, qui lui sont donnés. Projet ambitieux, surtout de la part d'un être de condition modeste comme moi ne disposant pas forcément ni du cursus, ni des imbrications institutionnelles ou connaissances politiques menant à ces desseins. Je ne fais en réalité qu'initier une information, une voie et peut être un modèle intellectuel servant de base à une construction future. «Global» signifie qu'il peut et doit s'intégrer dans tous les concepts, dans l'ensemble des domaines ou notions incluses du savoir ou comme méthode d'apprche de la vérité en tant que variante dialectique. Il existe dans nos sociétés une censure linguistique, sémantique qui doit être dénoncée. Je ne défend pas la théorie du complot car cette censure, déformation de la réalité est le fruit d'un mensonge séculaire construit au fil du temps par des entités diverses du pouvoir. La conjugaison de ces lacunes "volontaires" fait aujourd'hui craindre le pire. Ce concept terminologique novateur ( euchariscton ) consiste en une théorie philosophique d’unification, d’harmonie ou plutôt de synthétisation des connaissances, entre les diverses méthodes d’approche ou de représentation humaine du monde réel.

Résultat de recherche d'images pour "portrait de philosophe"

.                                                                                                  Plus exactement, comme le désigne son armature phonétique, il s’agit de faire le lien en chaque chose ( sans contredire ni les uns ni les autres des trois aspects ) entre le concept religieux, ou celui né de l’intuition première, symbolisé par le phonème «eucha-» ( je choisis ce dernier par référence à ma confession chrétienne- sachant que je suis non-pratiquant, ... sachant par ailleurs que ce concept doit être pris dans son acception la plus profonde et générale, dénuée d'appartenance à aucune tradition spécifique. Les concepts religieux doivent en effet dans cette hypothèse être unis en divers concepts transcendants communs à l'ensemble de l'humanité - Ainsi, l'Euchariscton peut trouver une expression générale au delà des frontières ) avec cet autre plus récent issu de l’expérimentation matérielle, dite «-sc-»-ientifique; le résultat de cette symbiose devant alors être éclairé, synthétisé ou pondéré par une dernière approche, de tendance philosophique ( représenté par le dernier phonème «-ton» : choix arbitraire par référence à l’illustre philosophe antique PLATON ).

Cette opération intellectuelle, matérialisée au sein de tous les concpets fondamentaux doit trouver expression dans un nouveau langage que j'appelle arbitrairement "HUMA"... dont la recherche sera enclenchée aprés le démarrage des travaux au sein des "Collectif Citoyen Universelle". le concept n'est donc pas isolé et se comprend à la lumière d'un ensemble d'institution donnant naissance à la civilisation relais. Le concept Euchariscton se cristallise donc dans un alphabet novateur dont les projections doivent intégrer, selon le niveau d'interprétation, toutes les choses ... en partant des forces universelles, en passant par le modèle relationnel humain, jusqu'aux attractions physiques ou objets en décrivant leur essence. Ne riez pas, tel est le sens premier et l'ambition ( avortée en raison des lacunes d'antan ) des langues anciennes, à l'aube des temps bibliques.

L'intitulé du concept peut lui même être variable, se traduire dans toutes les langues en associant les termes d'une symbolique de chaque racine en fonction de la traduction des trois disciplines intégrant le concept. L'euchariscton possède à n'en pas douter sa dimension spirituelle en déterminant une forme collective, originale d'approche du divin. Cette démarche devant permettre la réalisation d'un nouvel ensemble d'unification du savoir ainsi qu'il fut fait à l'aube des temps biblique . L'Euchariscton est ainsi inséparable des autres éléments de mon étude que sont le Collectif Citoyen, la Réflexxion citoyenne,.....

Résultat de recherche d'images pour "portrait du philosophe platon"

..... Faisons ici une petite aparté qui nous permettra de mieux cerner le sujet ....

Résultat de recherche d'images pour "portrait de philosophe"

Le fait d'évoquer l'illustre Platon ne reléve pas du hasard puisque celui-ci jette les bases du mouvement dialectique. Apprendre c’est pour ce dernier se souvenir. Pardon ? Selon Platon, tout homme sait tout en puissance. Qu’est-ce alors qu’apprendre ? Selon la représentation courante, apprendre, c’est accueillir quelque chose d’étranger dans sa conscience ; apprendre c’est donc remplir un espace vide par des choses qui sont étrangères à cet espace même. L’esprit ou l'âme serait une “table rase”, une tablette de cire sur laquelle rien n’est écrit et qui reçoit de impressions extérieures. Selon Platon, il y a certes des représentations de choses qui viennent de l’extérieur mais ce sont des représentations de choses singulières, passagères, des impressions sensibles.

Or le véritable savoir est le savoir de l’universel, de l’Idée et ce qui est universel, ce qui est Idéel, n’est pas dans les choses mais dans l’esprit. L’universel est déjà dans l’intellect et il faut le découvrir. Apprendre c’est retrouver en soi-même la connaissance des Idées, c’est actualiser ce que l’on sait en puissance. La dialectique est ainsi une science ou un genre de connaissance qui repose sur la confrontation de plusieurs positions de manière à dépasser l'opinion (doxa) en vue de parvenir à un véritable savoir (ou à la vérité). Il s'agit donc d'un moyen de s'élever du monde des apparences (ou du "sensible") vers la connaissance intellectuelle (ou "l'intelligible"), jusqu'aux concepts les plus généraux, jusqu'aux principes premiers (voir La Républiquelivres VI et VII). C'est aussi un art d'ordonner les concepts en genres et en espèces (en particulier à travers la méthode de division - ou dihairesis - appliquée dans le Sophiste et le Politiqueet servant à définir un objet). La dialectique pour Platon est la méthode pour parvenir au monde des Idées. C'est la méthode par laquelle la pensée s'élève jusqu'au monde des Idées et se meut dans ce monde. C'est le mouvement par lequel l'âme s'élève des choses sensibles aux Idées, puis parcourt et contemple les Idées et enfin, redescends dans le monde sensible pour y exercer une activité morale et politique. La dialectique revêt donc trois formes :

Résultat de recherche d'images pour "portrait aristote"

 La dialectique ascendante :
L'anagogie, c'est à dire la montée vers les Idées  On analysera le passage de l'opinion au savoir, de la philodoxie à la philosophie : République IV p233-237. Après avoir montré que ceux à qui il faut confier le gouvernement de la cité sont les philosophes, Platon, à la fin du livre V, distingue les philosophes des non-philosophes, qu'il appelle les philodoxes : il donne alors une définition très précise de l'opinion : " L'opinion est quelque chose d'intermédiaire entre le savoir et l'ignorance. Elle ne porte ni sur l'être véritable (Idées) ni sur ce qui n'est pas (le néant) mais sur quelque chose qui est intermédiaire entre l'être et le néant : ce quelque chose c'est le monde sensible ". Les hommes qui opinent sentent confusément mais ne pensent pas. "Les philodoxes sont ceux qui promènent leurs regards sur la multitude des choses belles mais n'aperçoivent pas les Idées et ne peuvent suivre celui qui les voudrait conduire à cette contemplation, qui voient la multitude des choses justes sans voir la justice même, et ainsi du reste, ceux là opinent sur tout mais ne connaissent rien de ce sur quoi il opinent". L'opinion est donc irréfléchie, incertaine, elle se fie aux apparences et elle y adhère sans examen critique. Jean Cocteau disait "Il n'y a que les sots et les huîtres qui adhérent".  L'opinion peut se trouver vrai mais c'est par hasard, elle ne voit jamais les raisons qui la font vrai. L'opinion comporte 2 degrés :  (voir photocopie : la ligne divisée)  Le savoir (épistémé)  C'est la connaissance philosophique des Idées, la seule connaissance véritable selon Platon. Elle comporte 2 degrés

 

 La dialectique contemplante : la Noésis
C'est le sommet de la dialectique ascendante, où l'âme contemple in- tuitivement les Idées. Cela signifie évidemment que l'esprit perçoit immédiatement l'essentiel : c'est l'intuition intellectuelle.

La dialectique descendante : la Diairésis  C'est le mouvement par lequel la pensée partant des Idées revient jusqu'au monde sensible pour le dominer en y introduisant la rationalité, l'intelligible qui à été là-haut vu. Elle organise alors, en référence, à l'Idée de bien qu'elle a vu là-haut, la conduite de chaque individu et de la Cité.

On peut en effet voir l'une des sources majeures de la dialectique dans la méthode de dialogue oral pratiquée par Socrate. Fils d'une sage-femme, Socrate revendique et applique à plusieurs reprises (dans les dialogues de Platon ) ce qu'il appelle l'art d'« accoucher les âmes » (méthode aussi appelée maïeutique ). Cette méthode consiste en un interrogatoire, mené par Socrate, qui progresse logiquement de façon à faire « accoucher » l'interlocuteur d'une connaissance qu'il possédait en lui sans s'en rendre compte4. Le but de ce procédé est donc de découvrir une vérité (ou encore une définition, comme dans les dialogues de jeunesse de Platon dits « socratiques »). Socrate avait aussi une méthode de réfutation particulière ( elenchos socratique), consistant à pousser la thèse de son adversaire jusqu'à ses ultimes conséquences pour en montrer l'invraisemblance (sous la forme de contradictions découlant de cette thèse)5. La fécondité de la dialectique peut être remise en cause par l'aboutissement des dialogues de Platon dits « socratiques », qui débouchent en général sur une impasse ou "aporie". Toutefois, cette méthode permet au moins de dissiper des erreurs et de fausses conceptions.

Aristote définit lui aussi la dialectique comme l'art des raisonnements qui portent sur des opinions probables, ou l'opposition d'opinions contraires. A la dialectique, il a dédié ses Topiques ainsi qu'une partie du livre I de sa Métaphysique. Selon le Ch. 4 du dernier texte, la dialectique est indispensable pour trouver une légitime preuve du 'principe' (il s'agit, à son avis, de la loi de non-contradiction, considérée comme précondition fondamentale de l´être et de la vérité). Si on essayait de donner une démonstration du principe, on tomberait fatalement sur un raisonnement circulaire, qu'Aristote appelle aussi, justement " pétition de principe". Comment donner alors une preuve rationnelle du principe ? Selon Aristote, cet argument n'est pas impossible, mais il doit s'articuler comme une réfutation de quiconque croit l'opposer (Platon avait déjà dit, in République 510, 533 sqq., que seul le dialecticien parvient à apercevoir les principes non-hypothétiques).

.

Aristoteles Louvre.jpg

.... Revenons à notre propos ..... -

D'une manière générale, selon la définition dictionnaire, La dialectique concerne ce qui se rapporte au raisonnement dans sa structure et dans ses règles. Chez Hegel, Mouvement, processus dialectique de la pensée. Mouvement, processus comportant trois moments : thèse et antithèse aboutissant à la synthèse. Le processus dialectique est celui par lequel l'Idée se réalise dans la nature et dans l'esprit fondé sur la contradiction. Tout rapport reposant sur le principe de tension-opposition entre deux termes, deux situations, et dépassement de cette opposition. De fait, par extension le procédé consiste dans mon esprit, à cerner la chose ou l'idée par son environnement et de s'approcher des "vérités" qu'elle recèle par la contradiction, l'opposition ou par l'intermédiaire de différentes disciplines s'intéressant à l'objet. En réalité, l'Euchariscton ne serait alors qu'une variante du modèle de raisonnement dialectique faisant intervenir la conception spirituelle & philosophique s'opposant aux conceptions scientifiques ( mathématiques et littéraires ). Le but de ce raisonnement étant de parvenir d'une part et dans un premier temps à l'expression exhaustive du contenu de l'objet étudié, d'autre part à un mode de définition linguistique exprimant l'objet par la combinaison elliptique de ces données. 

Cette dernière méthode de connaissance et d'approche, dite "euchariscton" aura pour rôle de fournir un procédé d'analyse, donner un sens puis une place à l’information dans l’arbre infini des représentations théoriques tenant au monde réel pour parvenir à son dépassement. Ce mode de perception-transcription, qui a pour but de nous rapprocher du monde tel qu'il «est», en dehors des à priori culturels et religieux issus des derniers millénaires ( ainsi donc de nous faire gravir un nouvel échelon dans nos modes de perception de la réalité ) s’inscrira évidemment encore pour de nombreux siècles dans une acception anthropomorphique : Il s’agit de trouver un destin privilégié au monde palpable, notamment par l’entremise de la matière animée, sachant que le concept doit s’intégrer et revisiter l’ensemble des notions que nous connaissons . Tout reste à faire mais je ne serai certainement pas le seule à me lancer dans la partie d’ici peu … .

.

.                                                                  Vous constaterez que cette proposition conceptuelle fondatrice se trouve au final légérement altérée puisque je la modifie en quelque point pour synthétiser mon pseudonyme littéraire « Eucharilxtonw » ...modestie quand tu nous tiens ! L'Euchariscton est un concept de transcendance lié aux connaissances; .... eucharilxtonw est un nom d'auteur -

J'ai cependant conscience de n'être qu'un piètre écrivain …. . Je n’aborderai évidemment pas ici les détails exhaustifs de cette méthode puisqu’elle ne possède pas de formule définitive, assez concise ni de libellé facilement identifiable au travers de nos registres actuels, bien trop cloisonnés – C’est en tout état de cause un objectif à atteindre, notre soucis étant de définir comment progressivement s’en approcher par l'intermédiaire des propositions institutionnelles novatrices dont vous trouverez la liste ci dessous ! … .

On peut sommairement parler d’une «redéfinition» du monde tangible, notamment par une adaptation du langage aux acquisitions des disciplines modernes : En l’état actuel du «savoir», le but consiste donc plutôt en une orientation progressive des concepts linguistiques,… de tous les concepts, pour permettre aux générations futures d’y parvenir. Son contenu deviendra évident lorsque nos réformes auront permis de mettre la main sur les divers éléments nécessaires à son éclosion à mesure de la mise en oeuvre des éléments institutionnels ( collectif citoyen universel, Huma, réflexion citoyenne, ....) qui le sous tendent : Justement en créant une sorte de synergie dont le centre d'action se trouve être le «collectif citoyen». Ce n’est conséquemment pas un hasard si, prenant pour point de départ une question politique anodine, bien que dangereusement d’actualité puisqu’elle touche le noyau des contradictions inhérentes à notre système de préhension, j’entreprends dans ma réflexion citoyenne sur la société politique ce tour rocambolesque des diverses notions qui peuvent interférer la dimension sociale – Vous pourrez vérifier que mes propositions cherchent bien à s’intégrer au sein des multiples registres que j’estime prendre part dans le phénomène discuté… . Ainsi peut-on notamment prendre en considération les thèmes essentiels suivants :

«Le Collectif citoyen», qui est une institution civile locale, départementale, gérée par les citoyens lambdas, destinée à réformer, modifier le rapport« gouvernants / gouvernés» afin de faire passer progressivement la Démocratie de l'ére représentative à l'ère participative. Nous allons par son intermédiaire faire vibrer, résonner collectivement nos âmes pour les faire accéder au chemin menant vers D.ieu.

Sa vocation est en réalité multiple, citoyenne, politique et cultuel mais je dois vous la présenter par volet distinct à mesure de la présentation. Il s'agit d'institutionnaliser une méthode de traitement et d'évolution des données culturelles composant la matrice psychique … // ...L’HUMA, langage international construit volontairement d'un commun accord entre les peuples au sein des "collectifs", ... doit permettre à la fois de faire tomber certaines barrières entre les peuples mais encore d’ouvrir la porte sur un nouvel entendement linguistique …// ... création d’un organisme international appartenant à l’ONU afin d'objectivement gérer les flux migratoires…// … ma «méthode analytique» des sujets selon le concept Euchariscton ... pouvant être associée à ... une méthode d'introspection dite «réflexion citoyenne» pour contribuer à l’épanouissement individuel et professionnel des jeunes adultes; ces premiers outils devant être conjugués à la généralisation d'une approche «psychologique» dans les milieux scolaires... //... redéfinition d'un volume minima «d'informations – politiques & économiques - » qui doivent être transmises aux citoyens par l'intermédiare d'un périodique citoyen géré et transmis par le CC …// Archétype de la "réflexion citoyenne" permettant à l'individu, en partant d'un sujet personnel, siège de ses préoccupations, de s'élever vers les principaux sujets adjacents et le ramenant vers la connaissance et la spiritualité //.... conception spirituelle de l’univers matériel : reconsidération de l'absolu comme de la structure de l’univers ainsi que la place spécifique de la matière animée dans cet ensemble,…etc.…,etc …-liste non exhaustive ). En tant que concept, ce modèle peut aussi s'intégrer dans le domaine artistique :

.

L'euchariston à vocation de s'intégrer dans tous les concepts et dans tous les domaines ainsi qu'en atteste ma modeste et spéculative contribution sur  les pages de ce site :

.Il serait donc possible de vous en donner tous les aspects imaginables pour notre intelligence humaine...

- Version Artistique de l'Euchariscton : Il suffit pour cela que cette oeuvre ( écrite, peinture, sonore, cinématographique ou de quelque nature qu'elle soit) intégre de manière esthétique les différentes manifestations intellectuelles du sujet, avec ses projections matérielles à travers les temps depuis l'apparition de l'intelligence . Elle retrace donc l'évolution du concept ou de l'objet matériel, dans l'esprit de l'homme depuis ses origines connues au travers de différentes disciplines complémentaires et à mesure de son intégration au sein des civilisations se succédant, en tenant compte des paramètres contigus qui participent à son "Devenir- Evolution" .

- Concept cognitif, l'Euchariscton consiste par ailleurs en une reformulation des connaissances, née de la synthèse des disciplines,.... dont le travail et la recherche doivent mener à sa version linguistique ( nouvel alphabet & langage novateur ) - Cette reformulation sémantique des concepts s'opère sur la base d'une approche originale de la réalité : Les objets et concepts sont qualifiés par des symboles codifiés qui intégrent probablement ses composants ou caractères physiques, sa place et fonction dans un ensemble fonctionnel, ses représentations symboliques historiques successives.

- Concept institutionnel, il se transforme en "collectif citoyen universel" devant donner naissance à un modèle relationnel sociétaire universel permettant de donner un nouvel élan à la matrice psychique.

- Concept didactique et première approche scolaire du concept, nous trouvons la "réflexion citoyenne", initiée au sein du "Collectif Citoyen Universel", devant permettre à l'individu de prendre conscience de l'imbrication des disciplines de l'enseignement.

- Concept intervenant dans la logique et les mécanismes de la réflexion, il devient un type de raisonnement, dit "intuitif éclairé", qui consiste sur un objet à saisir une "intuition"... préalablement éclairée, mûrie par une lecture scientifique croisée;... lecture elle même pondérée à la lumière des disciplines humaines et sociales qui doivent servir de toile de fond. Il s'agit d'un mode de réflexion fondée sur une suite d'idées spontanées et convergentes dont l'auteur doit trouver le fil conducteur.

- Il peut encore devenir un prix concours géré et décerné par L'ONU, gratifiant les CCU les plus méritant, mais encore les citoyens pour leur travail personnel, les associations qui y collaborent pour leur travail dans ce domaine évolutif. Les travaux qui participent au mieux faisant avancer la cause collective de convergence seront ainsi récompensé et cette action de créer une émulation collectve planétaire.

- Concept religieux, nous pouvons probablement imaginer que cette quête s'apparente à une oeuvre christique dans le sens où sa réalisation rapproche l'humanité du meilleur potentiel qui puisse se faire entre la connaissance et l'absolu. Absolu dont le destin doit nous être révélé par cet intermédiaire; contribuant ainsi à corriger les errements pluri millénaire suivant la sortie du jardin d'Eden  . 

- Etc...,...

Résultat de recherche d'images pour "portrait de philosophe"

.

2 - Quel but poursuit «l'Euchariscton»:

.

                                                                   Je ne fais pas dans le luxe – Je n'ai aucune motivation d'ordre personnelle et loin de moi cette volonté d'ajouter une complication supplémentaire dans les dédales du kaléidoscope culturel . Il est bien au contraire très urgent d'aller à l'encontre de ce phénomène inflationniste des idées . Je suis pour ma part un pragmatique et ne fais au fond qu'écouter … mon inconscient ! Pardon ? Suis-je dément ? Prendrai-je le risque de laisser la connaissance se fourvoyer au travers de mes pulsions ou les parasites de mes névroses ? Il est impossible de faire autrement- Peut m'importe - Se laisser mener par une sorte «d'intelligence inconsciente» lorsqu'il semble évident qu'elle recèle un trésor bénéfique allant dans le sens des valeurs culturelles de progrés les plus partagées au sein de l'humanité : Telle est ma volonté immédiate.

Cette préoccupation apparemment égoïste se double cependant d'un pendant altruiste plus grand qu'il n'y paraît : Voilà le comble du bonheur auquel je vous souhaite de parvenir et de contribuer : Céder à vos pulsions les plus personnelles en les plaçant à l'intersection d'intérêts communs de la plupart de vos semblables . C'est l'entéléchie à laquelle j'aspire et l'objet du travail dont je vous laisse juge – Nos actes conscients sont rarement à la hauteur de ces grandeurs intérieures mais de nombreuses lectures m'ont appris les raisons d'un tel décalage - Un ensemble de troubles et considérations parasitaires profondément inscrites dans notre esprit obscurcissent notre gestuelle, nos pensées ainsi que nos agissements quotidiens . Nous voilà au coeur du sujet –  Je puis dans un premier temps vous conseiller pour initiation la lecture d'auteur tel que S-Freud, C-G Jung, J-Lacan, ....

 Résultat de recherche d'images pour "caricature de la folie"

 

Les phénomènes inconscients - Je ne puis vous apporter la preuve ici de l'importance de ces derniers sur l'ensemble du déroulement de votre vie mais je vous demande d'entamer une recherche bibliographique personnelle salutaire pour vous en convaincre : L'esprit est à l'origine du scénario et des périples suivies par l'humanité. L'histoire, d'un point de vu international, elle même, ne fait que suivre le tracé de l'altercation des névroses collectives des différents groupes humains - D'où l'importance de mettre en oeuvre un mode citoyen de compromis culturel dont je place le centre névralgique au sein d'une institution fonctionnant sur un modèle original ( Le collectif citoyen ). Imbroglio originel dont nous avons la charge de démêler l'intrigue afin de rejoindre un mouvement psychique global.... influant finalement le sort de l'univers matériel lui même. Devenir dont nous serions hypothétiquement le chaînon manquant. Constatez plutôt : La plupart de nos échecs personnels sont le fruit de notre propre volonté inconsciente d'aller à l'encontre de nos intérêts !! Il en est de même pour la plupart des comportements dangereux. Incoryable ? Informez-vous : (wipikédia)

( ..... La névrose d'échec, ou conduite d'échec, désigne un comportement de nature inconsciente face à une situation de compétition angoissante, qui conduit le sujet à une mise en faillite de ses propres désirs. Ces derniers peuvent avoir trait au contexte scolaire, professionnel, relationnel ou sentimental.
Dans la névrose d'échec, le sujet organise sa vie de façon à ne pas parvenir à ses fins, en surestimant les risques ou s'imposant des conditions surnuméraires. Ses conséquences peuvent conduire à une intolérance totale et systématique au succès, dans le cas même de projets normalement réalisables.

La névrose d'échec met en jeu une forte culpabilité de l'individu. Ses causes seraient à rechercher dans une contrainte psychique de type " effet Pygmalion" (inexistence d'approche ascendante / descendante au cours de l'acquisition des savoirs, comme évoqué en psychologie cognitive), ou encore plus particulièrement dans les circonstances d'un incident de santé physique lié à une grande négligence de soi, impliquant parfois une participation pathologique à type de morbidité. Elle peut enfin être la manifestation d'un trouble plus profond et primaire de la personnalité.
La conduite d'échec est décrite comme une forme du masochisme dans lequel l'évitement d'une réussite est source immédiate de soulagement.....)

- La plupart des maladies seraient aussi d'ordre psychosomatiques dans la mesure au moins d'un facteur aggravant, certes sur la base de paramètres physiologiques ! Vos choix et orientations de vie semblent dictées par une majorité de mécanismes inconscients et la quasi totalité des péripéties dont vous lisez les horreurs dans vos quotidiens d'actualité prennent leur source dans une explication de cet ordre. Les spécialistes du domaine "psy" estiment que chaque mot, choix de prénom ou vocable en apparence sélectionné au hasard émerge en réalité de mécanisme inconscients - Par ailleurs et en parallèle, les mathématiciens et physiciens, dont les célébres frères Bogdanoff ( La fin du hasard ), soulèvent l'hypothèse selon laquelle le hasard correspond à un enchainement de phénomènes déterminés dont la complexité combinée nous empêche l'approche. Malgré cela, notre subconscient semble capable de l'appréhender au delà du compréhensible : Les médiums, extralucides et autres talents mathématiques ou musiciens, etc.... sont des gens dont l'intelligence subconsciente ( non guidée par l'intelligence conceptuelle du language ), au travers des sens émanant de capacités animales "oubliées", leur permet de cerner ce qui échappe à l'entendement classique. Les guerres et les constructions politiques, culturelles et religieuses sont le fruit de la conjugaison de phénomènes psychanalytiques de la même façon que les lignes de cette actualité sont le fruit de l'évolution de la psyche inhérente à la race humaine ! L'histoire se présente alors comme l'évolution des névroses collectives de l'humanité - Ainsi suffirait-il alors d'appréhender correctement ces mécanismes pour corriger les travers tenant au destin de l'humanité ! ?? C'est en quelque sorte le pari formulé par «l'Euchariscton» -

Résultat de recherche d'images pour "caricature de la psychanalyse"

.......... Je vous soumets ici un Extrait du Chap VII - l'âme de l'homme - Essai d'exploration de l'inconscient de CG- Jung - ( P144 - Folio essais )

<< …. . Si nous considérons un instant l'humanité comme si elle était un seu individu, nous nous aperçevons aussitôt que l'espèce huamine est comme entraînée par des forces inconscientes. Et l'espèce humaine se plaaît,elle aussi, à enfermer certains de ses problèmes dans des tirooirs séparés. Mias c'est précisément la raison pour laquelle nous devrions examiner avec la plus grande attention ce que nous sommes en train de faire, car l'humanité est aujourd'hui menacée par de mortels danger, créés par elle même, et qui cependant échappent toujours davantage à notre contrôle.

Notre monde est pour ainsi dire dissocié à la façon des nérotiques, le rideau de fer figurant la ligne de partage symbolique. L'homme occidental, se rendant compte de la volonté de puissance agressive de l'Est, se voit obligé de prendre d'extraordinaires mesures de défense. Ce qu'il ne voit pas c'est que ce sont ses propres vices, qu'il a dissimulés sous le masque des bonnes manière surle plan international, que le monde communiste lui renvoie, sans vergogne, et méthodiquement, en pleine figure. Ce que l'Ouest a toléré, mais en secret, avec un léger sentiment de honte,( c'est à dire le mensonge diplomatique, la duperie systèmatique, lesmenaces voilées) lui est aujourd'hui servi ouvertement, et avec prodigalité, par l'Est, provouant en nous des «noeuds» névrotiques. C'est le visage grimaçant de sa propre «ombre» mauvaise, que l'homme occidental voit grimacer de l'autre côté du rideau de fer.

Et cet état de choses explique l'étrange sentiment d'impuissane dont souffrent tant de gens dans les sociétés occidentales. Ils ont commencé à comprendre que les difficultés auxquelles ils se heurtent, proviennent de problèmes moraux, et que les tentatives d'y répondre par une accumulation d'armes nucléaires ou par la compétition économique, à peu d'effet, car elle est à double tranchant. Beaucoup d'entre nous comprennent aujourd'hui que les remèdes moraux et intellectuels seraient plus efficaces, puisqu'ils nous donnent une immunité psychique contre une contagion qui ne cesse de s'aggraver. …. . >> - Fin Extrait -

NB – ... Remarque personnelle sur  ce sujet - Le conflit psychique sur la gestion de l'empire matériel avec le bloc de l'Est a été mis en sommeil pendant quelques décennies, sans pour autant disparaître, mais fut un temps occulté par le second volet des paradoxes psychiques affligeant l'humanité et incarné par son aspect spirituel ( gestion de l'empire spirituel ). Ce second aspect dresse les peuples entre eux pour connaître une convergence encore impossible au sujet du dogme religieux monothéiste. Les données sont les mêmes, les réponses ainsi que leurs conséquences néfastes, dévastatrices se dressent encore devant nous en écho de notre impuissance institutionnelle au dialogue.

La réponse, partout, se trouve dans le «concept» en élevant le niveau d'analyse pour y trouver des points communs dans l'essence de ce qu'est la chose. Pour parvenir à cette fin, il faut préalablement se soustraire du conflit de pouvoir qui existe au sein des sociétés humaines car ce problème fait obstacle à tous les modes de réglement transversaux... et consécutivement, simultaément mettre en œuvre l'institution de dialogue dont je fais le voeu ( CCU ).

.

.                                  Il s'agit par son intermédiaire de désamorcer une partie des conflits psychiques de l'humanité par la mise en place de mécanismes institutionnels de résolution des paradoxes .

.

J'insiste une fois encore sur le fait important que le chemin menant vers l'euchariscton ne doit pas être confondu avec une démarche religieuse ou prophétique bien que son concept émerge d'une quintessence en partie spirituelle. Spiritualité ne rime pas forcément avec religion et notamment un des buts de l'Euchariscton consiste à dépasser le concept fonctionnel du culte dans son système d'association symbolique renvoyant à une tierce puissance envers laquelle nous sommes tenus à dévotion.

Nous devenons maître d'une partie croissante de notre destin commun à mesure que nous prenons conscience de sa réalité comme des variables matérielles intégrant sa composition de la même manière qu'individuellement nous devenons maître de notre destin à mesure que nous avons conscience de notre propre réalité intérieure et de nos limites psycologique ou physiologiques. Soyez sûr que L'Euchariscton possède lui même ses propres limites et ne demeure qu'un outil intellectuel provisoire sur la route de l'absolu. C-G- JUNG en fait le sujet de son ouvrage dans "l'âme et la vie" et nous le confesse en des termes choisis avec excellence : extrait- "... L exigence du sacrement chrétien du baptême est un point décisif de la plus haute importance dans le développement spirituel de l'humanité. Le baptême confère l'âme essentielle, non pas le rîte baptismal magique particulier, mais l'idée même du babtême qui soustrait l'homme à son identité archaïque avec le monde et transforme celui-là en un être qi le dépasse et le transcende. Lhumanité s'est hissée à la hauteur de cette idée: C'est le sens le plus profond du baptême; il est naissance de l'homme spirituel échappant à la nature. Si dieu veut naître l'homme et s'il veut réunir l'humanité dans la communauté du saint-esprit, il souffre l'affreux tourment de devoir porter l'humanité dans sa réalité ...... ."- fin de citation - Point de commentaire sur la signification de cette conclusion suggérant la nécessité d'avancer dans la révélation de notre vérité intérieure afin de poursuivre notre parcours spirituel -

Résultat de recherche d'images pour "portrait de nietzsche"

Notons par ailleurs que l'enjeu de cette thérapie cathartique contenue dans l'Euchariscton est multiple : D'un point de vue politique et immédiat, ce blocage des esprits présente un intérêt pour les autorités gouvernementales mais surtout nuisible pour les populations. Les troubles psychologiques parasitaires et actions substitutives engendrées par cet état de fait sont des atouts permettant de maintenir les citoyens divisés, désemparés face à l'action de l'autorité. Les masses citoyennes naïves, dans l'embarras matériel et soucieuses de l'avenir se manipulent plus facilement par divers artifices grotesques dont je vous demande de prendre conscience - ( ....  Jeux & paris  en surnombre, divertissements et activités oisives prenant une place délirante & sport spectacle occupant une place exagérée, calendrier festif, cultuel et politique surchargés, et détachés de la signification contextuelle d'origine, actualité éludée et diluée dans un flot d'information anarchique,  catastrophes ou cataclysmes naturels transformées en show télévisuel, contraintes administratives ou matérielles croissantes, programmes scolaires décalés par rapport aux besoins de la société,... silence coupable ou argumentations substitutives fantaisistes, mensongères pour expliquer ou justifier des sujets sérieux dont les commentateurs connaissent parfaitement les réelles variables explicatives, ...attachement ou focalisation de l'intérêt sur l'accessoire plutôt que sur l'essentiel ,..., ...etc ... ) -

.

Extrait du livre de C-G Jung - « Essai d'exploration de l'inconscient» -

chapitre IX - La guérison de la dissociation -

( …. Cet extrait nous montre l'avis d'un spécialiste de la question psychanalytique sur la mauvaise santé psychologique du genre humain … et donc de la nécessité urgente de mettre en place un modèle sociétaire prenant en compte ces faiblesses et mettant en œuvre les instruments institutionnels préventifs et curatifs de ces travers. La science ne peut être magnifiée sans le support et le cadre des autres disciplines qui doivent se conjuguer au sein d'une institution de dialogue spécifique d'un genre nouveau .)

<< - Extrait -..... Notre intellect à créé un nouveau monde fondé sur la dénomination de la nature, et l'a peuplé de machines monstrueuses. Ces machines sont si indubitablement utiles que nous ne voyons pas la possibilité de nous en débarrasser, ni d'échapper à la sujetion qu'elles nous imposent. L'homme nepeut s'empêcher de suivre les sollicitations aventureuses de son esprit scientifique et inventif et de se féliciter de l'ampleur de ses conquêtes. Cependant, son génie montre une tendance inquiétante à inventer des choses de plus en plus dangereuses qui constituent des instruments toujours plus efficaces de suicide collectif.

Lhomme, devant l'avalanche rapidement croissante des naissances, cherche les moyens d'arrêter le déferlement démographique. Mais il se pourrait que la nature prévienne ses efforts en tournant contre lui ses propres créations. La bombe H arrêterait efficacement la surpopulation. Malgré l'orgueilleuse prétention que nous avons de dominer la nature, nous sommes encore ses victimes parce que nousn'avons pas encore appris à nous dominer nous-mêmes. Lentement mais sûrement, nous approchons du désastre.

Il n'y a plus de dieu que nous puissions invoquer pour nous aider. Les grandes religions du monde souffrent d'une anémie croissante, parce que les divinités secourables ont déserté les bois, les rivières, les montagnes, les animaux, et que les hommes-dieux se sont terrés dans notre inconscient. Nous nous berçons de l'illusion qu'ils y mènent une vie ignomineuse parmi les reliques de notre passé. Notre vie présente est dominée par la déesse Raison qui est notre illusion la plus grande et la plus tragique ….. Fin extrait ... -.>>

                                                                                          ..................................................

.Résultat de recherche d'images pour "caricature du penseur"

............. Je pourrai vous citer beaucoup d'exemple et d'extrait littéraire confirmant mon point de vue sur les implications de la psychanalyse dans notre vie.

La nécessité de l''intermédiaire des sciences psychanalytiques dans la guérison du genre humain doit être entendu. C'est la pertinence de ce processus au sein du «CCU» dont je souhaite vous faire partager l'idée. Nous sommes hélas tous plus ou moins en souffrance, de manière individuelle et collective. Qui n 'a pas traversé une période de crise dans sa vie ? Au moins pendant l'adolescence ? Ces périodes forgent les complexes qui nous hantent pour la vie -

Cette nécessité va plus loin car il ne faut pas attendre l'apparition de problèmes pour prendre conscience de l'utilité d'un soutien psychanalytique. Les choses les plus simples ou les plus claires en apparence parmi nos choix abritent un cheminement faisant appel à l'inconscient. Interviennent les bons et les mauvais côtés de cette instance mal connue.

Nos mobiles, orientations et motivations les plus sublimes ou atruistes en apparence recèlent parfois des arcanes sordides. ( ...Je dis parfois pour être gentil ! ) Personne ne peut y déroger; alors que pour se libérer de ces faux semblants, il suffit de faire remonter à la surface la réalité des mobiles et les mécanismes sous-jacents. Voilà tout le pari et le but de cette science universelle.

Personne ne peut y déroger et mon cas ne vaut pas mieux que les autres. Ce long travail à été pour moi aussi l'occcasion d'une thérapie cathartique et ce n'est pas un hasard si je reprends l'exemple «jungien» de l'abbé Oegger. Pendant longtemps, je dus moi aussi résister âprement contre mes démons destructeurs. Les plus habiles comprendront à la lumière d'une analyse de circonstance.

J'en sors grandi et je vous souahite d'en faire autant.

.

–---------------------------------- C-G-Jung nous l'exprime admirablement dans l'extrait suivant concernant l'abbé Oegger qui prétendait vouloir servir autrui en prêchant la miséricorde de Dieu à travers le monde.

–----------------------------------- Extrait – ( C-G- Jung / Métamorphoses de l'âme et ses symboles / Chap 2: Des deux formes de la pensée ) :

<<... (…). Les produits imaginatifs qui préoccupent d'abord directement la conscience sont les rêves de la veille ou fantaisies diurnes (....) puis viennent les rêves qui n'offrent d'abord à la conscience qu'une façade énigmatique et ne prennent de signification qu'à partir du moment où des intermédiaires permettent d'en inférer les contenus inconscients. Enfin il y a des systèmes imaginatifs pour ainsi dire totalement inconscients dans un complexe devenu autonome qui présentent une tendance à constituer une personnalité à part (......) -

Prenons comme exemple concret l'histoire du pieux abbé Oegger que nous raconte Anatole France. Le prêtre était un rêveur à la vive imagination, préoccupé surtout du sort de Judas, se demandant si vraiment, ainsi que l'affirme la doctrine de l'église, il avait été condamné à la damnation éternelle de l'enfer, ou si, au contraire, Dieu lui avait fait grâce. Oegger partait de cette réflexion raisonnable que, dans sa sagesse infinie, Dieu avait élu Judas pour mener à son apogée l'oeuvre rédemptrice de Jésus Christ (....) Le jour suivant ( un attouchement de l'épaule considéré comme un signe céleste ) Oegger fit part à l'archevêque de la décision qu'il avait prise d'aller par le monde prêcher l'évangile de l'infinie miséricorde de Dieu (. …) La légende de Judas en elle même est un motif typique de la trahison perfide à l'égard du héros.

(… )Ce ne sont pas les récits d'événements anciens quelconques qui se perpétuent, mais uniquement ceux qui traduisent une idée générale humaine et qui se rajeunit éternellement et continuellement.

(… )Mais pourquoi donc notre pieux abbé était-il tourmenté par la vieille légende de Judas? Il s'en ala donc par lemonde pr^écher l'évangile de la miséricorde. Au bout de quelques temps, il abjura le catholicisme et se fit swedenborgien. Nous comprenons maintenant sa fantaisie concernant Judas : Il était lui même le Judas qui trahit son seigneur; c'est pourquoi il lui fallait avant tout s'assurer de la miséricorde divine pour pouvoir être tranquillement Judas. ...Dans le cas de l'abbé Oegger nous avons vu que ses doutes et ses espérances ne gravitent qu'en apparence autour du personnage historique de Judas. En réalité, il gravite autour de sa propre personne qui veut se frayer une voie vers la liberté en résolvant le problème de judas.

Donc, les fantaisies conscientes, au moyen de matériaux mythiques, représentent certaines tendances qui ne sont pas encore ou ne sont plus reconnues. (…) Il se préparait lui même à jouer le rôle de judas. Parce qu'il considérait que sa condamnation était incompatible avec la bonté divine, il réfléchissait à ce conflit : Telle est la série causale consciente. La série inconsciente se déroulait à côté : C'est parce qu'il voulait devenir lui même Judas qu'il s'assurait par avance de la bonté divine.... >>(...) Fin de l'Extrait -

.                                                                                           ....................................................

.

.

                     .......     Vous constaterez par vous-même, lors de votre propre analyse, qu’une telle action demande un effort considérable, pour progressivement tout revoir ! Dieu soit loué, malgré le scepticisme ambiant, il n’est pas de défi impossible à relever : Nous disposons de précieux outils qui ne manqueront pas de manifester leur pertinence le moment venu, notamment au travers des institutions scolaires et de l’information, de la recherche scientifique ainsi que des mécanismes politiques démocratiques ( nationaux et désormais internationaux ). … Bref !  Je n’irai pas plus loin afin de ne pas surcharger cet article. Nous aurons certainement l’occasion d’approfondir ces premiers constats lors d’une prochaine   «réflexion citoyenne»

. Dessins -

Résultat de recherche d'images pour "caricature de la psychanalyse"                 Résultat de recherche d'images pour "caricature de la psychanalyse"           Résultat de recherche d'images pour "caricature de la psychanalyse" .

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau