Lettre ouverte adressée aux représentants et aux citoyens

Message urbi et orbi

Lettre de doléance d'un citoyen en colère

Message adressée aux citoyens du monde, aux élus de la nation Française et de L'Europe

___

... Nous voulons la paix, le dialogue et faisons le choix du progrès, 

Le choix d'une alternative de civilisation !

___________

_

Résultat d’images pour varicature symbolique corruption

An de grâce 2024  ( Mois de Janvier )

_______

<<....  Mr les représentants des institutions de la cinquième république, Mrs les ministres, Mrs les députés et sénateurs, Mrs les représentants de la haute administration Française, mais surtout je veux m'adresser à ceux de la si contestée administration Européenne, enfin je veux aussi lancer un cri de révolte, un message d'espoir adressé à mes chers concitoyens, aux peuples du monde.

Je n'ai la prétention de parler au nom de personne, ni pour le compte d'aucune collectivité ou organe associatif, ni pour le bénéfice d'une quelconque corporation privée ou publique ... mais uniquement en mon nom propre. Que cela soit entendu.

A tous, je lance un énième cri d'alerte.

Comme tant de mes compatriotes en ce début de millénaire, je suis écoeuré par la bassesse du débat public. 

Je suis las des politiques regressives menées par nos gouvernements qui prétendent incarner l'intérêt général. Je suis strictement opposé à l'état d'esprit mis en œuvre dans le cadre des bouleversements politiques engagés depuis fort logtemps dans la société Française, mais plus particuliérement depuis le triste mandat présidentiel de Sieur Pompidou ( entré en 1953 à la banque Rothschild ), fossoyeur de notre autonomie décisionnaire et à l'origine de l'esprit d'endettement massif des nations modernes au profit des banques privées. Cet endettement est à ce point critique aujourd'hui que je considère nos pays à la merçi et sous le contrôle direct du pouvoir financier.

Malheureusement, cette polémique concernant l'incarnation d'un prétendu intérêt général traverse toute l'époque moderne depuis la seconde guerre mondiale et s'étend jusqu'à l'actuel Président élu en 2017, autre consort issu de la finance, accusé à tort ou à raison de prendre un malin plaisir à détruire le restant de nos institutions d'entraide et de répartition construite par la lutte de nos aïeuls. L'actualité récente, passant par la vente précipitée et à perte de nos fleurons industriels ainsi que par la remise en cause systèmatique de tous les acquis sociaux, quels que soient les mobiles pour justifier ces mascarades, atteste bien d'une  volonté suicidaire allant dans ce sens.

Je n'ai que des critiques à formuler à l'égard de vos orientations politiques. Particulièrement concernant la désintégration progressive et volontaire du système éducatif, des programmes scolaires aiguisant l'esprit critique, comme de l'épuration des services publics au bénéfice de sociétés privées menées en sous main par des complices des décideurs politiques. Cette pratique délictuelle dans le domaine de l'attribution des marchés publics au profit d'oligarques, portant atteinte à l'égalité des chances, autrement appelé "capitalisme de connivence", ne laisse de surcroît que des miettes aux millions de petits acteurs lambdas de la scène économique à qui l'on fait croire à l'égalité des chances.

Mais tout le monde voit bien que les dès sont pipés et que ce principe n'est qu'une fiction supplémentaire de notre édifice juridique ! Sous les faux atours d'une prétendue égalité des chances, qui n'est que de façade car seul compte le copinage obtenu par les faveurs d'une cooptation groupusculaire, le système économique est aujourd'hui complétement confisqué au profit d'une caste privilégiée et cooptée dont il est interdit de prononcer le qualificatif : Mais il s'agit bien d'une oligarchie, équivalente de celle tant décriée partout dans le monde par nos médias serviles. Tout citoyen peut dès lors légitimement se poser la question : Sommes-nous réellement "les gentils" à l'opposé d'un empire du "mal" comme le prétendent nos livres d'histoire ?

C'est un fait : Vous n'avez de cesse que de trahir, détruire ou détourner le bien commun pour enrichir vos acolytes. Le phénomène n'est pas nouveau depuis que le mandat représentatif s'est fourvoyé pour tantôt devenir le moyen d'influer sur la loi au profit d'intérêts groupusculaires, sinon d'intercepter des informations stratégiques servant des buts commerciaux ou pour servir d'intermédiaire intéressé dans le cadre d'attribution de marchés publics juteux . 

Nous avons la mémoire courte car les scandales éclaboussant la République ne date pas d'aujourd'hui et seule une puissante désinformation, des foules rendues dociles par la société du spectacle permanent ont permis à ce business putride de perdurer si longtemps. Je citerai de manière non exhaustive les plus retentissants:

Trafic des décorations et la banqueroute de Panama à la fin des années 1880 // Le scandale des emprunts Russes de 1917 // l'affaire des placements boursiers de marthe Hanau fin 1928, arrêtée pour escroquerie et abus de confiance le 4 décembre 1928. Les semaines suivantes, Lazare Bloch, Pierre Audibert, et plusieurs de leurs partenaires d'affaires sont aussi accusés d'escroquerie et d'abus de confiance, et emprisonnés à la prison Saint-Lazare // En 1932, une perquisition dans la filiale parisienne d'une banque suisse, banque commerciale de bâle, révèle un système organisé d'évasion et de fraude fiscale, éclaboussant une partie de la classe politique // L'affaire Stavisky en 1934 à l'occasion de laquelle les Français apprennent la mort par balle de l'escroc Alexandre Stavisky, dit le « Beau Sacha ». Ils apprennent par la même occasion qu'il a compromis des élus dans ses combines financières. C'est le début d'une violente campagne antiparlementaire qui va mettre en péril la République. // Durant la guerre d'Indochine en 1950, un trafic de piastres, dont le taux de change favorisait la spéculation, permet un détournement de fonds publics, en particulier par des généraux et ministres, au moyen de faux documents.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_d%27affaires_politico-financi%C3%A8res_fran%C3%A7aises

Il semble impossible de faire un étalage complet de l'ensemble des scandales politico-financiers depuis l'avénement de la République tant ils sont légion. Mais il ne faut pas s'imaginer que l'époque moderne, dont nous sommes  les témoins en ce début du vingt-et-unième siècle, en soit épargnée. En atteste la braderie suspecte de nos fleurons industriels stratégiques laissant planer la rumeur de commissions occultes, des concessions exhorbitantes et disproportionnées de services publics, les contrats faramineux sans conditions octroyés à l'industrie pharmaceutique lors d'une fameuse pandémie ... ou les récents prêts d'état à taux variables contractés en cadeau sur le dos des contribuables à seule fin de contenter les marchés financiers, décuplant une dette dèjà scandaleuse.

En l'absence de contre pouvoir réel, rien ne nous sera épargné.

Cet enchainement nauséabond confirme une théorie jadis polémique :

La loi d'airain de l'oligarchie du sociologue Robert Michels nous met clairement en garde contre la dérive des systèmes hièrarchisés : Tout pouvoir politique, quelle que soit sa nature, en l'absence d'un contrôle réel et concret par la base citoyenne, ne peut que dériver progressivement dans les pires travers dictatoriaux ou ceux de la corruption.

Le moins que l'on puisse en dire est qu'il existe une contradiction probante entre vos actes et vos dires officiels qui prétendent défendre le progrés, l'intérêt général, des valeurs républicaines et s'inspirer de l'esprit des lumières.

Il faut dire les choses telles qu'elles sont et l'inlassable défilement de l'actualité juduciaire, concernant les faits de corruption, de conflit d'intérêt, de délit d'initié ou détournement de fonds publics, de dissimulation de richesse dans les paradis fiscaux en fait une belle demonstration. Cela n'est plus à démontrer. Vous êtes de fiéffés menteurs :

 Notre pays n'est pas une démocratie mais bien une oligarchie dirigée en sous main par des grandes puissances apatrides de l'argent auxquelles sont soumis nos élus.

J'ai peine à le croire et la déception est grande, bien que le récent conflit Ukrainien en atteste pour la défense des frontières Est du royaume. Voilà ce que prétend la version officielle ! Mais il s'agit plutôt d'assurer l'intégrité d'une zone tampon protégeant du géant soviétique et surtout les rentes, approvisionnements stratégiques et intérêts financiers des multinationales implantées dans ces régions. Nous sommes dépuis longtemps les vassaux soumis d'une puissance tutélaire outre atlantique. Ce bastion sera protégé ... dussiez-vous y laisser votre peau !!....

Mais cela ne doit pas se savoir !

Nous villipendons les empires concurrents de l'Est ou du moyen Orient, stigmatisés et désignés en force du mal dans les mains d'une oligarchie sans partage, tandis que nos pratiques institutionnelles, ici ou ailleurs, habilement maquillées, font état de comportements criminels équivalents ... et souvent bien pire.

 Certes, les informations scandaleuses faisant état de cette décadence des moeurs et déviances politiques demeurent partiellement occultées par des médias de masse "collaborateurs", se noyant dans la fange d'actualités partielles et partiales, "spectacle" ou de "diversion", destinées à sidérer, occuper ou amuser les foules. La méthode de cette corruption de l'information est bien rodée depuis l'antiquité, dont nous sommes les malheureux héritiers. Le temps n'a rien changé aux techniques de subordination des masses empruntées des premiers empires du bassin Européens : Désinformer, distraire, diviser et affliger les foules.

L'argent viendrait à manquer partout, au point de laisser creuver les gueux dans les rues, dans les couloirs des hôpitaux, qu'il ne manquera jamais un centime pour défendre les frontières de l'empire ni pour l'organsisation du glorieux calendrier sportif ou festif assurant la léthargie hypnotique des masses citoyennes.

Les arènes seront toujours flamboyants et rutilants pour divertir la plèbe, fut-ce au prix de la violence gratuite ou du sang.

Non rien n'a changé !

A une nuance près :

Grâce aux acquis de la science et à ses nombreuses ramifications, le réseau d'information Internet échappe encore partiellement à la malsaine concentration des médias, jusqu'à ce que vous ne parveniez à retourner cette technologie contre les citoyens pour en faire un moyen d'oppression et de traçage supplémentaire.

Ainsi, tout finit par se savoir.

En d'autre temps et d'autres lieux, les traitres, sclélérats et voyous de la pire espèce étaient soit enduits de goudron puis couverts de plumes, soit passés par les armes ou la guillotine, mais surtout concernant les crimes politiques, les renégats étaient jugés pour haute trahison. Mais sous prétexte de la défense des droits de l'homme, qui ne valent que pour les canailles pouvant se payer le luxe d'avocats scélérats hors de prix, connaissant mieux le juge que la loi, d'artifices toujours plus nombreux et contre toute logique, les malotrus parviennent aujourd'hui à éviter toute condamnation en abusant des voies de droit sur plusieurs décennies.

Les mêmes malfrats, soutenus par des médias hystériques et complices leur offrant la tribune, parviennent à se hisser aux plus hautes fonctions en se faisant applaudir par des foules hypnotisées, s'enrichissent indûment en vidant en toute impunité les caisses des organes dont ils avaient la charge ... en échappant provisoirement à tout revers du destin.

Nous comprenons désormais votre cabale ! La mondialisation, la déliquescence de l'état comme celle du système judiciaire, ne sont pour vous que des stratégies pour échapper aux poursuites judiciaires ainsi que donner en toute impunité de vils instructions depuis l'étranger. En ce début de vingt-et-unième siècle, l'autorité se joue à distance ou assurée par de nombreux intermédiaires qui endosseront la responsabilité en cas de déconfiture. Mais le temps ne fait qu'aggraver les peines et la vérité triomphera. Personne n'échappe au jugement divin ni à la saine colère du peuple.

Tout vient à point pour qui sait attendre.

Ainsi faut-il faire un constat lucide : Nos représentants trahissent invariablement la confiance que nous leur accordons par l'intermédiaire du mandat. Preuve en est des aberrations se trouvant dans les millions de normes juridiques dissimulant des niches malsaines, des pollutions affectant jusqu'à l'air, l'eau ou la nourriture, des inégalités croissantes ! .... alors qu'il vous incombe en premier lieu de nous protéger de ces injustices.

Une entente globale mafieuse régne au sein des pseudo élites de la nation et tous s'accordent sur les piliers institutionnels et légaux imondes assurant la continuité d'un business putride : J'en veux pour preuve l'unanimité concernant l'existence ainsi que la protection accordée aux paradis fiscaux, inscrites dans les traités internationaux qui vous sont si chers, à l'opposé de vos déclarations hypocrites ! 

Par divers tour de passe-passe, le système a ainsi progressivement rendu légal ce que la bonne logique ou les bonnes moeurs des anciens condamnait à juste titre depuis toujours : Usure et pratiques bancaires ou financières déviantes, inégalités statutaires, institutions dérogatoires, passe-droits et privilèges de caste, financements occultes rendus légaux par des lois scélérates, détournement de fonds publics et contournement des lois sociales protectrices des citoyens sont entrés dans les moeurs au point de faire oublier aux braves gens que ces travers sont à l'origine de tous les maux. Ce n'est pas de manière innocente que vous détruisez systèmatiquement toute forme d'esprit critique ou de logique dès les premiers enseignements scolaires.

Guidés par des intérêts égoïstes strictement privés, nos parlementaires détruisent méticuleusement et avec un esprit indéfectible l'édifice d'entraide faisant la grandeur de notre pays ainsi que la beauté intellectuelle des valeurs proclamées par la déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789. Vous tous faites preuve d'un esprit rétrograde et de corruption faisant honte à l'honneur qui vous est fait par la fonction représentative : Celle-ci s'étant dévoyée par usure du temps ou des pratiques déviantes.

Il n'est qu'à observer les résultats visibles de cette régression historique nous menant vers une paupérisation massive des classes populaires, équivalente à l'ancien régime, à l'explosion des inégalités et bientôt à l'aube d'un conflit militaire majeur, dans une Europe submergée de toute part, censée nous protéger de ces malheurs. Plus rien n'a de sens, en premier lieu vos mandats corrompus à la solde des lobbies de tout poil. 

Je l'affirme :Tout cela est voulu ! Des pseudo élites possédantes, véritable oligarchie pour laquelle oeuvre la classe politique, fonctionnant par cooptation, la violence et la terreur, organisent de manière cyclique le chaos pour empêcher un lent processus de maturation menant l'organisation citoyenne vers un processus naturel d'évolution de la matrice psychique. Les parjures n'ont de cesse que d'interrompre ce noble chemin spirituel pour conserver des privilèges de caste indus.

Je m'explique.

Ce n'est pas par hasard que j'évoque l'idée centrale d'un bouleversement civilisationnel sans cesse contrarié par les pouvoirs centraux : Prenons conscience de l'importance du phénomène. De ce phénix culturel, creuset spirituel universaliste avorté par l'action préméditée des castes dirigeantes, doit naître un jour la veritable alternative de civilisation tant attendue par notre inconscient collectif. Dirigée par la sagesse citoyenne au niveau planétaire, ce lent processus psychique ouvrira une nouvelle ère menant l'humanité vers les desseins ultimes. Mais cette ascension implique d'abandonner nos vieux modèles culturels tandis qu'ils sont strictement nécesaire au règne des maitres d'empire.

Les pouvoirs centraux, quant à eux, feront donc tout pour empêcher cette construction afin de conserver la structure impérialiste et guerrière des sociétés. C'est au prix cruel de cette lutte sanguinaire cyclique, dont les populations innocentes demeurent les seules victimes, que les oligarques soutenus par des politiques véreux et corrompus s'arrogent les pleins pouvoirs, titres et richesses d'une caste sans partage. Nous vivons depuis trois millénaires le pire scénario de cette lutte d'empire.

De république il n'en est point question, pas plus hier que jusqu'à ce jour.

Evidemment, les méthodes ont changé et le pouvoir ne dispose plus de milices sans pitié, n'exécute plus physiquement ses contradicteurs par des rafles sanguinaires et des executions publiques ... mais le système s'est d'une part doté d'instruments structurels permettant d'absorber, noyer, contourner la majorité des réprobateurs dans l'inertie d'une machine administrative infernale. D'autre part, la concentration dissimulée du système d'information, dans la main des maîtres capitalistes, met en exergue les courants convergents tandis qu'il minimise et étouffe à outrance les autres. Pour finir, un système hiérarchique misant sur la corruption des cadres, le soutien ou le déni bancaire, une pseudo compétition économique, biaisée dans l'obscurantisme d'un capitalisme de connivence ainsi que les contraintes subtiles d'un système judiciaire à géométrie variable permettent de juguler le restant des contradicteurs capable de nuire sérieusement à l'establishment.

Mais rien n'est joué d'avance !

Chacun peut contribuer par son action individuelle, si petite soit elle, à la résistance en faveur du progrès pour mettre un terme à cette spirale infernale d'auto destruction cyclique des empires guerriers. Croyez le ou non mais rien n'a changé depuis l'antiquité ! Chaque siècle voit poindre un nouveau projet civilisationnel fallacieux, tantôt caché derrière un rêve de gloire, de prospérité ou la promesse d'un empire millénaire, tantôt sous les apparences d'une cause pseudo spirituelle ou religieuse. Tous n'engendrent que des conflits d'empire. Ces constructions trompeuses souffrent d'une illusion que le monde tangible ne peut masquer très longtemps.

Il n'est qu'à observer les conditions de vie concrètes de la majorité des populations, la menace d'une auto destruction nucléaire massive, les conflits incessants et le face à face des armées aux frontières des empires ainsi qu'une structure sociale  pyramidale trahissant des inégalités matérielles flagrantes pour afficher le triste bilan d'un rêve déçu. La réalité n'est pas conforme aux promesses des maitres d'empire.

Aussi affirmerai-je que seul le quotidien visible par la moyenne d'ensemble d'une population peut signer la réalité d'un régime politique :

Faites en l'observation : Ils mentent !

Certes, des légions de conseillers juridiques ou d'avocats, d'experts en communication corrompus largement diffusés dans les médias de masse complices, de techniciens de la manipulation savent exploiter les failles, nos faiblesses psychologiques et autres aberrations de la règle de droit pour en faire les instruments au service exclusif d'une politique groupusculaire. Mais il n'en demeure pas moins évident pour tout auditeur averti que vous, élus de la nation, trahissez l'esprit des institutions républicaines avec aplomb et l'assurance des escrocs mythomanes ou des psychopathes de grand chemin !

Les principes fondamentaux de notre droit sont ainsi systématiquement bafoués derrière divers prétextes portant le sceau d'une prétendue nécessité. Le niveau de vie est en constante régression ainsi qu'en atteste les écarts exponentiels de richesse que vous cautionnez. Le droit est bafoué dans les prétoires par des magistrats dévoués au parquet, acquis à la cause du prince :

En conséquence de cette subordination de fait des acteurs de poursuite, nous pouvons supposer que la séparation des pouvoirs n'est plus qu'une fiction juridique supplémentaire, signant la fin de l'un des piliers fondateurs du pacte républicain, foulant aux pieds la pierre angulaire de notre consititution. Plus gravement, les statistiques sont immanquablement corrompues pour correspondre avec les artifices d'une "doxa officielle", véritable propagande, inlassablement répétée par des médias connivents.

J'en fournit maintes illustrations, articles et d'innombrables vidéos probantes sur mon blog d'information gratuit :

« Enim-cerno ».  ( blog et compte Tik tok )

_

Mais les choses doivent être dites clairement pour ne laisser place à aucune confusion :

En tant que membre de la communauté nationale Française, j'appelle aujourd'hui tous les citoyens  de notre belle république moribonde à un sursaut d'orgeuil, à dupliquer ce texte ou l'équivalent personnalisé de cette missive, d'inonder tous les supports, matériels par lettre ou affichage, immatériels par mail ou vidéo, pour officiellement  demander aux élus de la République de modifier nos institutions.

Nous demandons au monarque Républicain d'abdiquer. 

Nous exigeons de la part des représentants d'enfin appliquer la lettre et l'esprit des textes fondamentaux révolutionnaires historiques ainsi que ceux figurant dans  notre armature juridique constitutionnelle, de mettre en œuvre les orientations philosophiques et principes politiques suivants :

_

1  – Principe de non belligérance : Arrêt de l'escalade des conflits par des moyens directs mais surtout indirects, de cesser la fourniture d'armes dans l'Est de l'Europe et exiger notre sortie de l'OTAN, asservie à la puissance coloniale Americaine .

Nous refusons l'entrée en cobelligérance dans le conflit territorial opposant l'Ukraine à la Russie ! Nous souhaitons que vous stoppiez l'aide militaire et financière au titre de soutien dans ce conflit qui ne sert que les intérêts des multinationales ainsi que la super puissances impérialiste Américaine.

1 Bis : Fin de l'ingérence politique, économique, monétaire ou militaire ( Officielle ou par les milices ) Française dans le monde et particuliérement en Afrique.

.

2  -   Eu égard à la violation des droits fondamentaux que suscite les traités Européens ( transfert de pouvoir et inaliénalibilité de la souveraineté nationale / Violation du consentement du peuple souverain / désinformation volontaire sur le contenu et implication des traités ) et en considération de la violation de la séparation des pouvoirs constatée au sein de notre système judiciaire ( parquet / juge du fond et soumission des instances de poursuite à l'executif ) nous, peuple Français, demandons l'annulation de tous les effets consécutifs à ces traités et secondement l'engagement d'un dialogue de réflexion national ainsi que la réunion d'une assemblée constituante pour redéfinir une armature juridique en respect des valeurs de progrès inscrites dans la déclarations des droits de l'homme et du citoyen.

3  – Modification immédiate et sans compromis des traités technocratiques et antidémocratiques Européens actuels, qui sont principalement économiques et strictement destinés à une minorité d'acteurs, géants du milieu bancaire ou de la haute finance comme de la grande industrie, pour aller vers une collaboration citoyenne ou sectorielle réciproque. Cette coopération devant en priorité porter sur une convergence des normes ou cadres politiques, juridiques, bancaires et d'institutions d'échange gérés par les citoyens.

4  – Mise en place d'une "Institution citoyenne locale de contre pouvoir", interconnectée de proche en proche, fondé sur le principe de la démocratie directe et permettant une réflexion collective contradictoire afin de partager les connaissances et de faire évoluer les dogmes scientifiques, les institutions cultu(r)elles, économiques et politiques. De la même manière et en attendant l'auto-gestion, chaque gestionnaire, personnel administratif ou représentant devra s'entourer d'une assemblée citoyenne de « supervision » permettant de suivre ainsi que publiciter chaque acte des élus ( politique, vote, décision, prévision ou dépense afin d'en faire la publicité et permettant une saisine ou procédure plus large de mise en alerte ).

5  - Priorité à la production, au commerce ou industrie locale. Stricte marginalité de la quote-part des marchés concédés aux traités d'échange internationaux.

.

6  – Interdiction ( Fin de la fiction juridique ) des territoires dérogatoires, dits Paradis Fiscaux, fin du secret bancaire et établissement d'une égalité fiscale stricte en fonction du seul critère des niveaux de revenus, s'appliquant à tous les domaines d'activité ( y compris sur les transactions immobilières, financières, bancaires ou concernant les déplacements de capitaux ). Interdiction de prélèvement fiscal, quel qu'en soit la forme, sur les petits revenus. Création d'une "dote" Républicaine garantissant l'égalité des chances et versée à la majorité.

5 Bis  - Système économique : Réflexion collective portant sur une réforme du système capitaliste, financier et bancaire pour aller vers un modèle associatif et coopératif sous contrôle d'assemblée citoyenne. Interdiction du prêt usurier et du principe d'endettement au profit d'organe bancaire.

.

7  -  Possibilité pour la communauté citoyenne de s'auto saisir, premièrement pour destituer les cadres de l'administration ainsi que les élus locaux ou nationaux, secondement en cas de période de crise, afin d'encadrer les écarts de revenus au sein de la communauté citoyenne nationale, mais encore dans le but d'abroger les lois portant atteinte aux droits fondamentaux ( Ce droit étant assorti de la faculté en audience de n'importe quel tribunal d'une question prioritaire de constitutionnalité ). Mais surtout, imprescriptibilité doit être reconnue en matière des crimes et délits commis dans le cadre des fonction politiques et représentatives afin, pour la communauté citoyenne, de récupérer, partout dans le monde et sans limite de temps, les fonds monétaires ou l'objet des larcins commis par les indélicats ( ... y compris auprès des descendants par héritage ! ).

Aucune fortune indue ne doit être tolérée ni légitimée, cela sans limite de temps. Création d'un droit constitutionnel dit "retrait sociétal" permettant aux citoyens de se retirer de l'armature et des structures juridiques de la société conventionnelle.

.

8 - Ecologie : Exigence d'une durabilité de vie des produits manufacturés avec une garantie décennale obligatoire impliquant des contraintes de fabrication plus sévères // garantie Centenaires concernant les produits immobiliers. Transparence technologique, rendre possible la réparation des produits manufacturés / transmission d'une information perenne et régulière permettant la reproductibilité de l'ensemble des procédés énergétiques, technologiques ou de construction pour que chaque citoyen puisse être autonome à minima.

_

De manière générale, cette proposition évolutive des principes philosophiques et du droit positif, en l'état résultat d'une réflexion personnel qui n'engage que moi et n'ayant de valeur qu'à titre d'exemple, se situe dans l'esprit de mon article portant sur la modification de la déclaration universelle des droits de l'homme de 1789.

______________________________

___________

_

Chers concitoyens, soyez sûr que ce message n'aura pas plus d'écho que l'ation sacrificielle des glorieux gilets jaunes, ... pas plus de retentissement que les nombreuses manifestations, des paysans et autres oubliés de la "ripublique", s'enchainant à tour de rôle dans les rues des grandes villes de France. Non, telle n'est pas le but car la représentation est totalement déconnectée de sa base électorale, même si une large diffusion de ces revendications permettra de fixer définitivement les positions et les attentes de la popualtion.

Mais cet écrit n'a en réalité qu'une seule fonction : Vous faire prendre conscience qu'il n'est rien à attendre des personnels servilement désignés pour, dit-on, nous "représenter". Chacun d'entre nous devra avoir à l'esprit que les grands bouleversements sociétaux émergent de l'action directe et concrète des classes populaires !

 Nous devrons un jour prochain agir à notre niveau citoyen, en association, dans le cadre d'institutions démocratiques parallèles, pour construire pacifiquement les institutions alternatives de demain. Personne ne le fera à notre place. Il n'est plus de temps à perdre. Nous disposons d'ores et déjà des instruments juridiques pour se faire. Trêve de manifestations stériles et de rélcamations sans lendemain ! Agissons.

Passons à l'acte en érigeant les fondements associatif citoyens de la civilisation du futur.

Cette initiative porte un nom : Le "collectif citoyen universel".

 

Certain que ce propos fera échos dans nombreux esprits éveillés et dans l'assurance de votre compréhension à l'égard d'une maladresses de langage que fait naître ma détermination fougueuse, je vous prie d'agréer, messieurs, mesdames, l'expression de mes sincères salutations  .... >>

____

_____________

____________________________

.

 Chers lecteurs, amis citoyens dans la souffrance et aux nombreuses victimes d'un système inique corrompu que nous avons le devoir de réformer, par notre initiative, je vous remercie particulièrement pour votre écoute ainsi que pour votre fidélité.  

_____

Je vous invite cordialement à venir lire ma page internet sur la DDHC en cliquant sur le lien suivant ci dessous :

______________________________________________

_____________

 

http://www.enim-cerno.com/pages/demandons-un-complement-evolutif-de-la-ddhc.html

__

http://www.enim-cerno.com/pages/ccu-en-filigrane-quel-objectif-de-fond.html

______________________________________________

___

A bon entendeur /

_

Pensez à dupliquer, copier-coller, imprimer cette page...

Puis de la communiquer par lettre, mail ou tout moyen à vos représentants.

____________

___

_

Date de dernière mise à jour : 29/02/2024

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !