Fonctionnement du CCU

- Processus organique et fonctionnel du

"Collectif citoyen Universel"- ( chronologie d'élaboration )

Résultat de recherche d'images pour "photo et image utopie"

________________

_

Cette page sera consacrée à l'exposé du concept ainsi qu'à la description détaillée du fonctionnement, des processus organiques et fonctionnels d'un "collectif citoyen Universel" .

La question se pose alors de la manière suivante :

Comment se compose et comment fonctionne au quotidien l'institution démocratique de proximité autonome laissée à la charge des citoyens sans intermédiaire ni des politiques ni de l'administration ?

__________

_

...................A suivre / En écriture - Bientôt -.............

_

-Sommaire / Exposé des Titres -

.

Chapitre I  -               Missions / vocation / Environnement souhaitable / Elaboration-.

.....A - Mission, Vocation -

.... B - Environnement idéal et souhaitable -

C - Processus de réalisation par étape

Chapitre II -                  Composition organique.

.... § 1 - Structure institutionnelle matérielle -

.... § 2 - Organes fonctionnels variables -

....§ 3 - Organes fonctionnels permanents.

Chapitre III -           Principes de fonctionnements.

Section 1 -    Principes fonctionnels

..... A - Principe Associatif & de réseau neuronal associatif.

..... B - Principes Concernant les missions permanentes

..... C - Principes Concernant les missions cycliques.

Section 2 -    Principes organisant le dialogue contradictoire dans ou entre les CCU 

1 - Les différentes phases du dialogue et de la recherche.

2 - Mécanisme général & Principes directeurs d'échange et de circulation de l'information.

_

______________________________________

_

___________

_

Ci après - Texte intégral explicatif du modèle fonctionnel de l'institution .... ( en écriture )

__________________

_

 

Chapitre I  - Missions / vocation / Environnement souhaitable -.

.....A - Mission, Vocation -   

___Renvoi par URL aux pages concernées___

http://www.enim-cerno.com/pages/collectif-citoyen-universel.html

http://www.enim-cerno.com/pages/principes-generaux-du-collectif.html

          ___________________                 

_       

.. Définition sommaire et vocation du  COLLECTIF CITOYEN UNIVERSEL -

. Première approche ....

 Comment définir succintement notre institution ?

         Le "collectif citoyen universel" est une institution départementale, pour l'heure totalement fictive et théorique, de démocratie participative, potentiellement d'échelle planétaire ( .... puisque son modèle est reproductible à l'infini et adaptable en fonction du système politique ), gérée directement par les citoyens et les associations ( .... selon un modèle formaté, légal permettant théoriquement d'assurer un dialogue contradictoire, la réflexion collective, la protection des citoyens, la circulation des informations par deçà les institutions officielles représentatives ).

Elle incarne la matérialisation institutionnelle d'un contre pouvoir citoyen, la consécration d'une démocratie participative visant à redonner un pouvoir participatif et créatif au peuple . De dimension plurielle et connectée au niveau planétaire, il s'agit par ailleurs d'une institution à vocation civile, politique et spirituelle permettant l'étude des dogmes et la réflexion collective sur des sujets de société afin de répondre à un besoin d'évolution ou de relai des concepts fondamentaux ( théoriques ou techniques ) qui assurent le fonctionnement des sociétés.

Précisons bien que ce mécanisme est encore théorique et fictif mais permet de poser les premières briques sur un problème crucial et irrésolu du dialogue politique en dehors des périodes électorales : Il n'existe pas à ce jour de mécanisme institutionnel continu de dialogue, de réflexion ni de débat entre la société civile, et encore moins entre les populations et les élites qui en ont la direction, tandis que l'enjeu stratégique de pouvoir en période électoral est un obstacle à la sincérité comme à l'authenticité des échanges.

______________________

Plus particuliérement et de manière précise, elle se donne pour mission :

Incarner un nouvel élément pilier et imbriqué de l'armature civile, de dimension planétaire, géré par l'intermédiaire des associations selon un processus de dialogue invariable et formaté ( répondant à un calendrier de rotation des actions & sujets ) définissant l'unité insitutionnelle fondamentale immanente de la société au delà des frontières, organe d'équilibration polyvalent ( Gestion de la matrice psychique & rôle de contre pouvoir politique ), bien que strictement encadré par les lois fondamentales. Cette organe strictment citoyen dispose d'attributions civiles, politiques et spirituelles.

A  .... Dans sa vocation civile, Le collectif citoyen universel se donne ambition première d'informer, d'échanger les informations vitales, assister dans les cas de péril ainsi que relier les citoyens en fournissant une cellule d'intervention et de recherche ( Réflexion collective ). Ce réseau d'intelligence citoyen, calqué sur le modèle neuronal, doit permettre de relever les défis d'évolution conceptuel aussi bien sur les sujets technologiques ou institutionnels que sur ceux concernant les savoirs scientifiques ou relativement aux dogmes économiques assurant la gestion des éléments matériels de la cité. ( ... Il s'agit dans ce cas de figure d'inciter la population, par une période de débat, recherche collective et divers concours d'initiative, à la création de concepts matériels ou idéologiques alternatifs devant prendre le relai sur les vieux modèles )

B .... Comme organe politique, il assure le contrôle de l'application des politiques ( Aspect structurels et financier - Etablissement du rapport cout / efficacité  grâce à son organe interne composé d'associations : le CSSR ou Comité de Soutien & Surveillance de la Représentation ) et le respect d'une déontologie dans l'action publique, la protection contre les déviances politiques sur l'échelon national et se voit donc doté à terme, en maturité, de la possibilité d'émettre un vote de « défiance » à l'égard des autorités politiques dans le cadre d'une procédure graduelle formatée : Cette procédure, dite de DEFIANCE, aboutit à progressivement limiter les prérogatives du pouvoir, en fonction d'anomalies statistiques objectives constatées dans l'exercice des attributs de l'autorité -

Au delà de ces missions politiques de base, le CCU doit incarner le niveau exclusif où les peuples, après réflexion contradictoire, devront déterminer les grandes orientations politiques et philosophiques ( Principes / Orientations / Droits / Régles constitutionnelles ) s'imposant aux gouvernements, quel qu'en soit la forme, le niveau ou les dimensions structurelles. 

C .... En tant que structure de dialogue avec l'inconscient collectif et comme organe spirituel, l'institution se donne pour mission d'entretenir une réflexion collective sur l'homogénéisation ou l'évolution des dogmes culturels et des concepts clés de la société, orientant la quête humaine vers l'absolu comme purent le faire jadis, sous certains aspects, les institutions spirituelles – 

__________________

____

..... Reprenons chaque point de cette définiton -

.

1. Comme « élément institutionnel pilier de la société civil »,

le collectif incarne la structure sociale de référence et de proximité concernant les attributions qui lui sont propres – Les citoyens auront ainsi un interlocuteur privilégié vers lequel se tourner pour obtenir des informations spécifiques et un soutien structurel dérivant de certaines circonstances. Son intermédiaire reste facultatif et subsidiaire : Il n'y a pas d'obligation de la part du citoyen à s'adresser ou passer par le collectif, même concernant le domaine de ses attributions.

2. «Elément imbriqué »

Ce terme signifie que chaque structure se trouve reliée avec trois autres alentours dans le schéma typique d'un hexagone ( structure en nid d'abeille ) dont chaque unité se trouve à l'intersection des six segments de ladite figure, reproductible à l'infini sur le pourtour planétaire – Ce lien implique une communication qui s'étende au delà des frontières nationales ou de quelque nature que ce soit – Chaque élément doit être invariablement et de droit relié avec les trois collectifs qui lui sont contigus – Ce schéma assure une garantie de diffusion des connaissances et des informations -

3. En tant que structure « impartiale et non partisane »,

  Cette institution se veut représentative de tous les éléments constitutifs de la société civile qu'elle englobe, notamment d'un point de vu ethnique, social et culturel – Cette représentativité implique d'une part un bureau administratif de gestion toujours et uniquement tiré au sort sur une liste d'aptitude de volontaire, en respect des proportions de ces paramètres dans la société civile … ainsi qu'un renouvellement naturel, par mandat, ou accéléré en cas de défiance des autorités ou de la part des administrés selon une procédure prédéterminée, mais encore d'autre part la contradiction systématique de tous les écrits et débats. Tous les citoyens demeurant au sein de sa circonscritpion en sont membres de droit dés lors qu'ils y disposent d'un logement sans autre critère distinctif ou d'exclusion.

4. « Immanente »

Cela signifie que le collectif représente la consécration attendue d' un organe citoyen de permanence qui outrepasse le phénomène de mode ou de désagrégation des institutions politiques classiques liées au schéma organique social – En cas de péril ou de vacance du pouvoir, d'effondrement de civilisation, le collectif sert de ciment et d'institution de sécurité pour collaborer dans de bonnes conditions à la reconstitution de l'armature politique relais. L'humanité est passé par une multitude de stade de développement et se trouve aujourd'hui prête à concevoir la nécessité d'une communion entre les peuples, les cultures et les dogmes – Cette phase est aujourd'hui incarnée, institutionnalisée par la notion du collectif qui préexiste au jour de sa diffusion auprès du public – En tant qu'élément de permanence, le collectif citoyen prend la responsabilité de gérer le socle de connaissance ( niveau scolaire dit de l'école élémentaire ) notamment lié à l'apprentissage des langues, dont fait partie, à terme, « L'HUMA » langage international unique.

5. Comme « organe d'équilibration polyvalent … mais encadré »:

* Organe d'équilibration,le collectif agit, de par son lien avec les instituions voisines du même type, selon le principe des vases communicants puisque chacun se doit obligatoirement et périodiquement de verser à son voisin un volume d'informations statistiques ( chiffres détaillés du chômage et de la répartition des actifs par secteurs d'activité, délinquance et faits sociaux, prix des matières première et des denrées alimentaires ou des produits de première nécessité à la source productive ) ainsi que d'actualité ou découvertes scientifiques . Le collectif sert par ailleurs de relais pour transmettre de proche en proche aux populations une information exhaustive et contradictoire par l'ensemble des acteurs en présence sur les dernières acquisitions en leur assurant un contenu selon diverses approches, de la plus simple à la plus technique. *Polyvalent, il peut entreprendre dans des domaines variés tels que :

- L'art et les sciences sous l'angle particulier de l'éclosion de nouvelles tendances ou de manière à ce qu'une nouvelle proposition ( scientifique ou d'autre nature ) éclaire la teneur de théories exprimées sous des atours différents - - La transmission des savoirs ( sciences physiques ou sociales ), toujours selon une approche pluridisciplinaire ou critique ... et le déroulement de forum de discussion ou d'information organisés librement par les différents partis politiques sur un même thème et selon un calendrier prévisionnel . Ces exposés concernent notamment les problèmes et sujets d'actualité. Le débat lancé par un courant idéologique fera obligatoirement l'objet d'une contradiction par les autres dans une succession de forum . Ainsi, au titre du socle des connaissances, par exemple, chaque collectif sera capable de recenser et transmettre, oralement par des cours collectifs en amphithéâtre ainsi que par une bibliographie interne, l'ensemble des théories économiques, philosophiques, religieuses et politiques - Afin de tenir informés les citoyens sur le calendrier des activités, réunions et meetings ainsi que sur l'évolution des données structurelles nominatives, statistiques ou économiques, le collectif assure la parution d'un « périodique citoyen ». ( revue trimestrielle ).

- La comptabilisation, soutien ainsi que le regroupement en association de défense des citoyens victimes de pression, d'abus, escroquerie ou de dysfonctionnement de la part d'organismes ou personnes morales publiques ou privés. Cette phase initiale de recensement permet alors d'enclencher une seconde d'action, par la saisine judiciaire ainsi que par la diffusion d'un rapport destiné aux parlementaires ainsi qu'aux populations … .

- L'organisation d'événements locaux tels que des prix-concours ( Innovation technique ou artistique ) afin de susciter ou faire partager l'éveil des esprits sur un quelconque saut conceptuel.

Encadré, le collectif ne peut agir que sur des domaines définis dans ses statuts et toujours selon des procédures formatées afin de ne pas empiéter sur les autres échelons institutionnels . Le collectif citoyen ne dispose d'aucun pouvoir législatif, militaire, confessionnel, constitutionnel, exécutif, judiciaire, ni sécessionniste : Il est un élément constitutif et constructif de la société disposant de fonctions particulières et protégées relatives à l'in-formation des concitoyens – Un bureau administratif rétribué, tiré au sort,( responsable, d'une part devant les populations locales, parallèlement devant une institution supranationale concernant un engagement de responsabilité par les autorités nationales en cas d'agissement hors statuts ) gère et anime la vie du collectif.

6. « Cellule primordiale d'homogénéisation » des savoirs et de la connaissance –

Le collectif à pour mission de transmettre une information plurielle, de manière transversale et d' ainsi sensibiliser les citoyens sur l'interconnexion des disciplines – Chaque unité organise sur un cycle biennal, en collaboration avec les associations affiliées ainsi qu'avec les universités, un prix concours sur un thème théorique lié à l'actualité . Seront récompensés et diffusés les travaux qui, non seulement associent de manière la pus symbiotique les disciplines mystiques, philosophiques et scientifiques en dégageant l'origine, l'évolution ainsi que la conversion des premières aspirations en langage rationnel des disciplines plus récentes, mais encore ceux qui parviendront le mieux à dégager les limites conceptuelles, contradictions et pistes d'avenir que recèle le sujet. Les travaux primés permettent à leur auteurs de rejoindre un « groupe de travail et de réflexion sur l'homogénéisation des connaissances ».

Il est inutile d'entrer ici plus en détail sur la spécificité de ce programme si ce n'est qu'il doit permettre d'engendrer l'éclosion d' un langage international de nouvelle génération que nous baptiserons provisoirement « L'huma » ....

Le principe d'homogénéisation implique un processus de dialogue formaté ( écrit par avance et connu de tous ), indiscutable dans son authenticité et dans sa sincérité. Je propose de calquer ce processus sur le modèle neuronal du cerveau ! comment cela serait-il possible ? Il faut reproduire, incarner au sein des organes du CCU ce qui se passe dans un cerveau et le système nerveux humain : Cete disposition implique qu'il y ait des organes instinctifs et intuitifs, d'autres de palpation ou de ressenti, d'autres de réflexion et pour finir ceux d'application,  Je n'entre pas dans le détail à ce niveau de lecture.

7. « Organe de protection contre les déviances politiques »

Le collectif permet de mettre en œuvre une procédure dite de défiance. Celle-ci permet, sur le constat d'un dysfonctionnement des institutions, par vote des citoyens, de limiter les pouvoirs de l'autorité nationale. Je me suis longtemps demandé si ce droit citoyen pouvait légitimement et directement aller jusqu'à la destitution pure et simple des autorités en place – Mais il est un constat qu'en l'état actuel, rien ne peut défaire la force obtenue par le suffrage des représentants en plus de constater la nécessité d'une stabilité des organes de direction de l'État : Se pose par ailleurs la question de la légitimité d'un pouvoir qui viendrait à subir un tel revers ainsi que le problème d'une équipe gouvernementale et d'une législature qui refuserait de se soumettre au vote de défiance au nom d'une prétendue nécessité absolue, d'un péril grave et imminent... ou justement en raison de ladite légitimité. Un véritable bouleversement de société sur lequel doit peser un ensemble de considérations novatrices faute de quoi nous ne pouvons qu'aller vers l'échec ! Il faut être progressif, y compris dans la démarche qui consiste à responsabiliser les citoyens et se contenter dans un premier temps d'une limitation de certaines prérogatives gouvernementale en plus de modifier le processus juridictionnel ( saisine – texte de référence & composition ) auquel on peut ajouter la possibilité d'une contribution au travail législatif : Proposition de loi d'initiative populaire et référendum d'abrogation d'une loi portant atteinte à des droits fondamentaux.

_________________________________

___________

_

.Résultat de recherche d'images pour "ville futuriste idéale"

_

Le collectif se veut d'être un institution de long terme et de conquérir ses lettres de noblesse, son plein potentiel à force de temps lorsque ses « concurrents » perdront de leur vélocité. La vérité finira par triompher. Il est prématuré d'entrer plus en détail sur cette épineuse question et vous renvoie au prochain texte sur le fonctionnement du collectif - Procédons par étape afin de cerner son potentiel -

Etape du constat d'insuffisance des processus démocratiques classiques dans le réglement des conflits sociaux :

Le "CCU" n'est pas un étage de décision politique supplémentaire venant s'ajouter aux divers parlements supra nationaux, nationaux, régionaux  ou communaux au sein desquels les décisions sont débattues puis les lois votées. Le CCU n'est pas un organe ayant vocation de légiférer. Les organes de décision politiques s'en chargent et n'ont pas besoin de concurrent en cette matière.

C'est justement en partant du constat premier de l'inadéquation du système de vote , fondé sur l'adoption par une assemblée créant une "majorité", dans l'évolution du débat d'idée au sein de notre système politique parlementaire représentatif que se justifie la création d'une institution citoyenne de dialogue et de recherche. Constater qu'une pseudo majorité de citoyens conviennent de prendre telle décision flattant des intérêts catégoriels ne rend pas forcément compte d'une vérité ou de la supériorité d'une idéologie mais atteste seulement de la "photo instantanée" d'un rapport de force numérique.

Ce vote ne résout en rien les problèmes mais ne fait que permettre une prise de décision dont les conséquences s'intégreront dans la réalité par une mesure ciblée ayant force de loi. La procédure de création des normes de loi ne permet pas une recherche globale et conjointe des solutions auprés de la population citoyenne. La démocratie correspond in fine à ce conflit numérique cristallisé dans une assemblée que si un débat, un dialogue préalable et général de la communauté citoyenne permet premièrement de définir le sujet de fond soulevé par la problématique avec une définition de l'ensemble des variables, l'objectif visé par le sujet ou la problématique en respect des textes fondamentaux. Secondement de soulever puis de rassembler tous les opinions ou courants d'opinion et conséquemment de créer une émulation créatrice collective pour la recherche d'un compromis satisfaisant le plus grand nombre en respect des divers paramètres. Cette communication devant permettre un jeu d'aller-retour entre les différents étages de ce processus pour mettre à jour l'ensemble des éléments et partenaires intervenant dans la discussion.  Ce n'est pas encore le cas dans notre système politique et c'est l'un des objectifs théoriques de notre institution fictive -

.Résultat de recherche d'images pour "ville futuriste idéale"

................................................

                                    Dans un premier temps, je me suis demandé si je pouvais être le premier à envisager cet ordre d' idée !?

Quelques heures passées dans les allées de ma gigantesque bibliothèque municipale à vocation Régionale suffirent à mettre un terme à ce suspens insensé . Une référence me suffira : "La société civile : Le troisième pouvoir" de Nicanor Perlas aux éditions Yves Michel .

L'ambition me parait clairement affiché de constituer et ériger la société civile en contre-pouvoir face aux structures politiques ainsi qu' à l' égard des puissances économiques ( modèle et caractérisation des trois secteurs chez Waddel - page 270 et 271 ), mais il n'est cependant rien proposé de trés concret . Le temps est venu de construire cette force citoyenne, en établissant un langage institutionnel capable d' interférer et de faire évoluer la logique des deux forces concurrentes sans susciter la sclérose comme le font les procédés contemporain du dialogue sociale - par leur principe fondé sur "l' opposition" et la "résistance" . L'idée consiste à dire qu' en cas de déviance, abus, dérive des institutions ou corruption des autorités, il serait plus logique de confier l' arbitrage du pouvoir politique en place aux citoyens par une procédure calibrée ( dite de "Défiance"), que de laisser se prononcer des autorités judiciaires ou administratives, même spécialisées, toujours susceptibles de pression, de corruption ou de copinage - Les parties politiques eux même, étant donné leur implication directe à la structure du pouvoir et leur intrication dans les milieux institutionnels ne semblent plus en mesure de s' opposer à ce risque, tant et si bien que le seul élément compétent et légitime pour se livrer à cette sanction s' avère être le citoyen ; à condition cependant de lui donner les instruments politiques pour répondre à sa mission -

Totalement  Indépendant et Autonome ( sauf concernant le contrôle de ces attributions qui est authentifié et contrôlé par un organe internationale sous l'égide de l'ONU – Étant entendu qu'il s'agit de considérer cet organe sous un jour nouveau, en dehors des considérations domaniales des grands empires ) vis-à-vis des organes politiques, économiques et des institutions administratives, ce dispositif aurait vocation d' une part de permettre aux populations de se prémunir contre certains abus et égarements du pouvoir dans un cadre légal incontestable (limitatif et prédéterminé ) d' autre part de maintenir un "lien" permanent entre les composantes de la communauté locale et nationale afin d' échanger des informations jugées vitales pour une détermination libre et éclairée des populations lors des consultations électorales .

Pour finir, l'institution à mettre en place serait un instrument de prédilection servant à évaluer, révéler l' humeur et les tendances spirituelles des administrés ainsi que leur permettre d' exprimer -ainsi que partager- par les arts ( sens large ) divers conceptions et perspectives bourgeonnant, de manière plus ou moins consciente, dans les esprits - ... Ces dernières considérations ne devant pas être considérées comme des accessoires de la volonté politique ! Il me semble évident qu'un tel procédé serait de nature à faciliter l'éclosion des courants idéologiques si l'on admet le postulat selon lequel "chaque niveau de conception correspond à son corollaire institutionnel" .

Cette institution incarnera une nouvelle force de permanence citoyenne en fixant les orientations philosophiques & politiques attendues par les populations .

La mission principale du CCU consiste en définitive à inciter, donner les instruments ainsi que les processus d'échange favorisant un dialogue constructif entre les différents composantes de la population. Cette recherche et le dialogue qui en découle doit permettre à chacun de se connecter à l'inconscient collectif, à la matrice psychique, ainsi de s'approcher de la dimension divine.

_____

L'indépendance statutaire dont il est question vis à vis des instance politiques classsiques va plus loin qu'on ne l'imagine à priori :

Elle doit trouver son fondement dans une théorie dite du << Double échelon institutionnel >>- Ce concpet prétend mettre l'institution à l'abri des bouleversements politiques pouvant agiter les régimes politiques lorsque des événements remettent en cause l'armature décisionnelle politique classique, tout en lui laissant la possibilité de s'y adapter mais encore de fournir un cadre minima pour un redemarrage en cas de "vacance" constitutionnelle.

Ce postulat prend pour hypothèse de départ le fait que les institutions politiques existantes s'éloignèrent peu à peu des citoyens de même que l'information pour parvenir à une détermination libre et éclairée. Ce dernier point pouvant à lui seul occuper des pages je vous renvoie à la prochaine lecture pour l'éclaircir – Le collectif se dote donc de mécanismes qui permettent de coller, d'adhérer régulièrement et parfaitement aux préoccupations citoyennes – Le premier échelon est matérialisé par l'institution citoyenne du collectif tandis que le second, déterminé dans les pays civilisé par la notion d'armature constitutionnelle, est incarné par les mécanismes institutionnels classiques liés à l'attribution des postes administratifs clés et mandats électifs de la nation. L'indépendance et surtout l'autonomie dont il est question implique une véritable séparation consacrée par le droit positif tant au niveau des budgets, de l'institution que des gestionnaires de son bureau d'animation ... ou des membres de droit : Les citoyens !. Vous noterez bien à ce stade de lecture la différence entre le parti politique, lieu d'expression d'une idéologie dont sont arrêtées les orientations, auquel s'ajoute un formidable appareil de guerre électoral .... et le principe fort différent d'un lieu ( le collectif ) de soutien à l'expression, de réflexion sur les grands sujets politiques, de défense et d'information citoyen pour les rapprocher des différentes réalités englobées dans le phénomène social.

…........... Face à un, ou des pouvoirs politiques & économiques dont les rouages ne peuvent être totalement maîtrisés, parce qu'ils sont le fruit d'une minorité, élaborés selon des mécanismes théoriques, complexes, souvent d' application contradictoires vis-à-vis de leurs fondements, les citoyens se munissent d' un système parallèle de "palpation", d'observation, de contre-pouvoir, géré et animé par un personnel d' administration collégial, recruté selon des méthodes aléatoires (... Il serait prématuré d' en énumérer ici trop de détails - ...... Pour idée : Tirage au sort sur une liste "d' aptitude" de citoyens volontaires - afin de cadrer et réadapter régulièrement l' institution sur la volonté citoyenne . Pour parvenir au résultat d' une gestion incontestableles statuts devront prévoir l'institutionnalisation d' un système automatique, simple et publique de saisine judiciaire à l'initiative des associations affiliées au "collectif" pour prévenir les dysfonctionnements majeurs : Cette procédure s' adresse aux cas les plus graves : corruptionsdétournement de l' institution, abus de pouvoir, favoritisme, dilapidation ou détournement des budgetsinfiltration par des groupuscules, ségrégation raciale ou autre ) .

____________

.... B - Environnement idéal et souhaitable - 

_

Modification de la constitution & des droits fondamentaux ?

http://www.enim-cerno.com/pages/demandons-un-complement-evolutif-de-la-ddhc.html

Pour agir efficacement concernant notre ambition de changement des sociétés humaines à l'échelle planétaire,

à notre petit niveau citoyen, il faut désormais intervenir conjointement à deux niveaux :

1 - Premièrement d'en haut, dans le domaine du droit international et plus précisément sur le contenu des chartes fondamentales qui servent d'armature aux  normes juridiques sous-jacentes. A cette fin, les citoyens doivent pétitionner et demander avec leurs élus ( référendum d'initiative partagée ) une modification constitutionnelle pour inclure des articles supplémentaires tels que proposés dans mon exemple d'évolution de la DDHC. Ce préalable permet de créer un environnement favorable à la réalisation des étapes futures menant au CCU.

2 - Sécondement ,...  d'en bas ... sur le terrain associatif, afin de constituer au niveau local et par nous-mêmes un organe civil citoyen de contre pouvoir et d'équilibration de la matrice psychique géré directement et uniquement par la population en dehors des mécanismes économiques et politiques .... Cela ne dépend que de nous !

Peut-être sur le modèle du CCU !...  C'est quoi ? ...  http://www.enim-cerno.com/pages/ccu-en-filigrane-quel-objectif-de-fond.html / 

Evidemment que je prêche pour ma paroisse mais il suffit de se rendre sur mes pages pour comprendre qu'il n'y a aucune ambition personnelle ni désir de pouvoir venant de ma modeste personne sur le sujet. Mon travail n'est pas égoïste. Il doit en rester une méthodologie d'évolution du savoir et la création d'une institution de résistance contre les pouvoirs impériaux. En effet, ceux-ci traversent les temps en s'adaptant aux croyances des masses mais ne visent en réalité qu'à conserver des privilèges exhorbitants ... à contrario des déclarations et du contenu des dogmes officiels.

Mensonge patenté dont la trace se trouve partout pour les esprits lucides : Savoir où chercher ! J'ai de quoi exciter votre curiosité.

Il suffit de voir quelques vidéos sur le net : ( Attention ! beaucoup de vidéos ont été supprimées ! On  se dmeande pourquoi ? LOL )

http://www.enim-cerno.com/pages/v-q-f-on-ne-nous-dit-pas-tout.html

_

Le postulat de départ semble donc simple : Tout part de nos droits fondamentaux qui sont ouvertement et en permanence bafoués dans tous les domaines et à tous les niveaux. Rien ne permet d'exiger leur application ... cela est voulu !! Voilà où nous devons intervenir pour agir activement, efficacement et rétroactivement sur le comportement des élus qui trahissent leur mandat. Le droit actuel ne le permet pas car les corrompus savent se protèger et ces actions de réclamation ne deviendront une réalité que lorsque le droit fondamental nous permettra de l'exiger. Le respect du droit s'exercera en audience de tribunal devant un jury citoyen capable d'imposer les normes fondamentales ....

3 - Troisièmement ... Le droit positif doit à l'avenir permettre une "Action préalable de constitutionnalité " ( en référence du contenu des chartes fondamentales ) à priori du jugement quel que soit le niveau, domaine et sujet de saisine . ( A cette préoccupation doit s'ajouter l'inclusion systèmatique à tout procés d'un jury citoyen tiré au sort ayant la charge de veiller au bon déroulement et au respect des droits fondaentaux du citoyen )

Les trois points essentiels sus-évoqués ne sont pas encore une réalité. Encore une faiblesse ( volontaire ) de notre droit.  A nous d'aller vers cet idéal et de l'exiger auprès des élus ! ....

_

C - Processus de Réalisation / Construction étape par étape

_

1 - Etape une :

Information / formation des citoyens sur la  "participation"

_

Les citoyens sont informés des enjeux de la démocratie et des déviances passées au cours de leur intégration progressive dans les mécanismes d'enseignement du CCU. C'est au cours du "service civique" au sein du CCU que les citoyens sont informés sur le fonctionnement précis et les rouages de l'institution de contre-pouvoir. A défaut et pour l'heure, le cursus d'enseignement des enjeux civilisationnels intégre les contenus académiques au niveau du primaire et du collège.

Ils sont invités à la pratique de la RCI / cf URL suivant

http://www.enim-cerno.com/pages/reflexion-citoyenne-initiale.html

_

2 - Mise en convergence des association piliers / Construction des CCU.

.... Certaines associations agissent dans des domaines généraux / piliers de la vie citoyenne leur donnant un rôle clés :

Spiritualité, écologie ou biosphère & sujet globaux ou portant sur l'universalité / Expression des courants Politiques & Expression de la volonté populaire / Syndicat & défense catégorielle / Dialogue, Réflexion et débat d'idée concernant les technologies, les institutions civiles, les concepts ou institutions politiques, culturels, liguistiques  / Science, recherche fondamentale / Concours et compétition technologiques & exprérience insitutionnelle / Médias et opinions / Aide et soutien des minorités ou des personnes fragiles, victimes et des lanceurs d'alertes / Enquête, révélations, scandale de société  & investigation sur les personnalités publiques ....

_______________

Ces domaines doivent progressivement se structurer puis intégrer en premier lieu l'institution les mécanismes de contre pouvoir, puis se coordonner. Mais ce rôle central implique des règles de fond drastiques les concernant :

A - Règles de fonctionnement :

Conformité aux principes généraux constitutionnels sur le dialogue, la contradiction  / Election des personnels de gestion / direction sur un modèle représentatif ( mandat ) & capacité de saisine pour la destitution desdits représentants.

B - Election à échéance périodique des structures associatives internes de chaque CCU. 

Il doit y avoir une représentation plurielle dans chaque "domaine pilier" pour assurer la continuité, l'évolution et la contradiction du dialogue.

 Afin de déterminer les organes de ce dialogue, dans chaque catégorie associative pilier, les citoyens doivent élire les structures associatives ( Intégration libre des structures par les citoyens ) qui intégreront directement les structure internes du CCU pour participer au fonctionnement du dialogue social. Chaque structure est elle même composée de sous structures libres, tant dans leur intégration du processus de dialogue que concernant leur création.

.....

3 - LE C-S-S-R   

( Contrôle, publicité des actes, soutien / critique, destitution des élus /

...Organe interne permanent de chaque CCU )

_

Mais je veux aller ici un peu plus loin car il ne suffit pas de destituer le monarque républicains et ses acolytes si rien n'est fait en lieu et place.... car la nature à horreur du vide !! Ce temps marquerait le retour du moyen-âge, du rapport de force sauvage, brutal et des féodalités.

En effet, il nous appartient à tous de prendre l'initiative de la création d'un vrai contre pouvoir citoyen avant l'effondrement ( Les oligarques et parvenus placés à la tête de l'état ne le feront jamais par eux-mêmes ... et pour cause : Ils couperaient la branche sur laquelle ils sont assis. Pour moi cette alternative prendra un jour la forme du CCU ( ou équivalent ). Mais cette étape ne peut s'engager à partir de rien ....

J'ai alors imaginé pour vous la première étape de cette construction ( Pardon : Une des premières étapes )

Le cheminement et la logique menant vers la démocratie directe ( la seule qui s'avère correspondre à la vraie démocratie ).

IMAGINEZ ! ..... première étape réalisable dès maintenant ! INCROYABLE ! .... les gnous vont-ils se réveiller ??

Dans chaque Département ( Echelon territorial du futur CCU ) les citoyens doivent constituer un "réseau d'associations municipales coordonnées"  ( ... fonctionnant sous l'impulsion d'associations, de volontaires et  citoyens tirés au sort, regroupées en action cohérentes au sein de la fameuse institution départementale / futur CCU ). Ce collectif associatif de supervision des élus serait intitulé par exemple "COMITE DE SOUTIEN & SURVEILLANCE DE LA REPRESENTATION" ( CSSR ) et aurait pour objet d'assurer la surveillance / Soutien ou Critique & surtout le contrôle des représentants ( élus ) / à postériori des élections pour toute la durée du mandat.

Le CSSR collera désormais à l'élu comme une sangsue pour collecter les données et informer la collectivité citoyenne sur toutes les actions et prises de position de l'élu, discuter, réfléchir et critiquer l'action politique de manière contradictoire. Il lui est accordé par la loi le droit d'exiger et collecter auprès de l'administration de l'élu. toutes les informations utiles à son fonctionnement en vue d'assurer son rôle.

. Son organisation et son fonctionnement doit immédiatement obéir aux processus contradictoires, de pluralité imposé au niveau du futur CCU ( principes constitutionnels ) car il peut être infiltré et dévoyé par un groupuscule ou des personnels / partisans politiques corrompus. En sont exclus les membres et proches des organes politiques ou économiques. Seuls les citoyens lambdas peuvent l'intégrer ( tirage au sort sur des liste d'apittude de la circonscription ). Son action est assortie de publications critiques ainsi que d'un "périodique citoyen" informant chaque citoyen sur des données matérielles prédéfinies en matière économique & politique.

   Son objet ?

  ...Vérification, suivi, soutien ou critique, publicité de tous les Actes politiques : Vote, proposition de loi et prise de position & parole officielle /

Contrôle du budget et publicité des anomalies auprès des citoyens sur un "périodique citoyen" /

Publicité, contrôle et détermination des salaires, avantages et revenus indirects des élus /

Censure ou défiance en cas d'infraction ou comportement contraire à l'éthique des valeurs républicaines constitutionnelles /

Publicité des votes pratiqués par les élus de la circonscription et de leurs politiques au sein de l'organe démocratique représentatif /

Réflexion thématique sur les sujets ou besoin d'actualité ou de long terme & transmission des conclusions aux élus , etc .....

_

Mais qu'attendons-nous ? Il ne faut pas attendre ni demander la permission à qui que ce soit ! Les révolutionnaires ont-ils demandé  une permission pour instaurer la république ? .... mais encore faut-il s'y engager spontanément, progressivement par la voie associative et l'imposer de fait aux élus en justaposant l'institution associative et en la coordonant aux élus ! .... avec une collaboration qui ira crescendo ! Car les élus sont à notre service, sous notre commandement, ... car seul le peuple est à l'origine de la souveraineté.

C'est un dévoiement progressif des processus démocratiques qui permet à certains de ces voyous d'avoir reçu tant de pouvoir alors qu'ils ne sont en réalité qu'au service du bien commun : Leur seule mission consiste théoriquement à agir pour notre bien commun. Reprenons le pouvoir perdu et confisqué par une pratique déviante des insittutions, dévoyée par les ententes de partis politiques au services des oligarques,.... d'une pseudo démocratie, devenue démocrature et bientôt dictature.

.

Chapitre II - Composition organique.

_

.... § 1 - Structure institutionnelle matérielle - 

_

La description complète de l'institution telle que je l'ai imaginée occuperait des pages et je dois me résoudre de l'aborder selon divers aspects.

Je ne puis ici en évoquer que des aspects structurels ou architecturaux s'imposant dans mon esprit du fait de son image symbolique ou de ses fonctions, encore qu'il ne s'agisse au fond de ma part que de choix subjectifs et personnels - Cela ne me coute rien de vous les faire partager, chacun jugera selon ses convenances : Les citoyens l'aménageront au final selon les impératifs du dialogue préalable et des compromis avec les pouvoirs publics à condition de s'avérer pertinente – Ma discussion n'est soumise à aucun autre artifice que les limites de mon imagination -

 

Nous l'avons évoqué dans les textes précédents, le collectif est une institution départementale, représentée par un Bâtiment spécifique, à l'instar de notre actuel conseil régional ou plus précisément général, en l'état actuel de la délocalisation. Il serait situé au centre démographique de sa circonscription. (... Cela ne veut pas forcément dire dans la ville la plus peuplée ! Il s'agirait plutôt d'établir un centre de gravité des masses de population – Son implantation fait l'objet d'une publicité par affichage auprès de toutes les organismes officiels et toutes les coordonnées de l'institution figurent sur chacun de ses supports bibliographiques). Les collectifs sont reliés ( de manière symbolique et statutaire ) entre eux selon un schéma symbolique hexagonal ( Chaque institution est reliée avec trois autres, distantes d'environ vingt-cinq à trente kilomètres, selon un écart d'angle de 120° ) - Les statuts imposent un échange d'information avec les trois institutions de même type directement alentours –

 

Je n'entre pas ici dans le détail de ces divers échanges qui ont cependant un rôle primordial, voire vital car à côté de cette triangulaire directe, le collectif est encore directement relié à un niveau continental et mondial afin d'organiser, harmoniser le travail ainsi que la marche progressive des flux psychiques - La circonscription géographique directe de l'institution est un élément important à prendre trés au sérieux : Trop centrée sur la localité, l'institution perd sa vocation de lien entre les composantes géographiques ainsi que sa capacité d'impulsion sous l'effet des masses que confére le regroupement citoyen. L'action impose un regroupement d'une force citoyenne digne de respect, tant en moyen que d'un point de vue humain - A l'opposé, trop étendue, la collectvité devient trop subjectve et impersonnelle : Le lien devient flou, lointain et risque de se confondre avec celui administratif de l'échelon supérieur régional dont la vocation correspond à la mise en communauté de moyens pour les services publics . 

Hors de l'agglomération où siège le collectif, chaque ville de moyenne importance du ressort départemental possède des relais, ... des antennes «délocalisées» où les citoyens peuvent s'enquérir de l'organigramme, calendriers, activités, et des contacts liés à l'institution, à propos des thèmes en débat ou travaux en cours et du calendrier prévisionnel. S'y trouve encore un panneau d'affichage et d'information où figurent des données obligatoires – C'est aussi auprès des antennes relais, mais pas seulement, que les citoyens peuvent se procurer le «périodique citoyen» ou autres bibliographies éditées par le collectif – Ces institutions relais tiennent sur une surface minimale, il ne s'agit pas de les confondre avec l'institution principale – Elles n'ont pas d'existence propre et ne font que restituer ce que créé le collectif de juridiction -

Ce quadrillage permet de saisir l'institution en tout lieux du territoire -

   ---------------------------

_

 A quoi ressemble le bâtiment incarnant cette nouvelle force citoyenne ?

 

-  D'un point de vue structurel, l'édifice se compose de quatre parties, scindées en plusieurs étages :

 

Le sous-sol incarne la matérialité, ...de l'apparition, de l'évolution et des différentes formes du régne animal dans cet univers matériel : Sur cet étage sont traités les thèmes relatifs à la matière, la planète terre, la nature et ses multiples créations inertes ou vivantes ici bas et dans les cieux (… étude et bibliographie surle thème de l'équilibre biologique, phénomène et diversité du vivant, énumérations des espèces animales, survie de l'être vivant dans son cadre naturel, étude portant sur l'homme autant que pour l'ensemble des espèces vivantes ),...  les produits manufacturiers et technologies humaines : Tout ce que peut être réalisé par la main et l'habilité de l'être intelligent . C'est en l'occurrence ici que l'on retrouve une bibliographie dont nous avons précédemment évoqué la teneur sur le traçage des objets, outils, procédés et techniques manufacturières dont le savoir revient de droit aux populations afin de les transmettre de génération en génération. La précision de l'exposé en ces matières doit être exemplaire puisqu'il s'agit d'offrir au lecteur de l'ouvrage un mode d'emploi ( explication et sujet théorique ) très précis, chronologique et exhaustif sur l'objet traité.

___________
 

Le rez-de-chaussée, construit en pierre est consacré à l'étude de la citoyenneté et des unités fonctionnelles: D'un point de vu politique, le seul qui nous intéresse ici, l'individu, en tant que membre et structure élémentaire de la collectivité, y est maître – C'est l'étage de l'apprentissage et de la construction de l'homme politique du futur – S'y déroule des cours théoriques, débats et conférence contradictoires sur des thèmes cycliques et tournants. Le citoyen apprend, sans tabous ni restrictions, à connaitre les enjeux, l'ensemble des thèses, dangers ainsi que les dérives tenant à la vie en collectivité et surtout les différentes méthodes ou pratiques historiques ainsi que prospectives pour s'en prémunir – C'est aussi sur cet étage, au sein d'une aile spécifique dédiée à cet effet, que s'organise et se vote le mouvement de défiance ( vote dit de "défiance politique" ) lorsque l'institution battra plein régime, aprés avoir expérimenté les différentes phases d"évolution lui accordant un nombre croissant d'attribution.. Étonnante localisation me direz-vous ?... on aurait pu s'attendre à ce que cette fonction incombe à l'étage supérieur !? Certes d'origine mixte, Il est symboliquement important que les citoyens ressentent étroitement entre leurs mains la contre-partie légitime de ce qu'il accorde par la fiction du mandat représentatif . Dans les faits, l'étage des organismes participe conjointement à cette phase cruciale de la vie politique. Ce sont en définitive les citoyens qui tranchent par un scrutin sur lequel je ne m'étale pas ici .

 

 

Il ne faut pas oublier que le collectif fonctionne selon un processus de dialogue ( et des calendriers ) formaté, réglementé et contradictoire qui lui permet d'échapper aux dérives comme à l'hystérie collective. D'autre part, divers comités consultatifs ( notamment celui des Anciens - Experts - catégoriels – regroupement associatif... ) peuvent spontanément se saisir, organiser une procédure de dialogue puis émettre des avis sur des travaux ou questions en suspens. Ces avis sont publiés et affichés dans les locaux de l'institution ainsi que sur l'ensemble de ses supports. Il ne s'agit pas de bloquer le travail de l'inconscient collectif mais de le guider, pondérer afin de l'éclairer par les acquis connus des savants; chaque travail n'intervenant en tout état de cause qu'après une période variable de "réflexion-information" collective -

Par ailleurs, les citoyens viennent sur cet étage s'informer et gratuitement consulter les copies écrites de l'ensemble des textes de lois du droit positif, y compris les textes internationaux et dérivés tels que les décrets ainsi que les conventions collective de travail, Il est aussi possible d'y consulter des juristes ( étudiant en droit volontaire de niveau licence) ainsi que les différentes doctrines littéraires classiques tenant au sujet politique.

Cet accès vers l'information est un aspect pratique de la marche vers une «compilation-simplification» des normes juridiques tandis que l'actuelle inflation des normes rend de jour en jour inabordable notre droit positif.

 

________

Le premier étage, en structure d'acier et de verre est l'étage des organismes sociaux, des états de dépendance ou de symbiose- C'est notamment le point de rencontre avec les principaux organismes des forces institutionnelles - C'est ici que l'institution assume sa fonction principale de contre-pouvoir en créant un pont entre les institutions et la base citoyenne. Il s'agit de prendre en charge, de centraliser puis de coordonner un ensemble de fonction d'information, de contrôle et de contre-pouvoir des diverses fonctions institutionnelles. Cette compétence fonctionnant de manière contradictoire et uniquement sous l'impulsion des organismes associatifs affiliés – D'un point de vue de la théorie politique : Tous les flux idéologiques politiques en expression, ou manifestés sous la forme d'une association de personnes de plus d'un milliers d'adhérents y ont une adresse( ou point de contact ), un point documentation, droit de parole et un bureau pour les plus importants ( plus de dix mille adhérents). Les organismes de défense ou de protection des citoyens sont soumis à des conditions numéraires moins exigeantes- Ces organismes participent au bon fonctionnement de l'institution, assurent le dynamisme des activités et la contradictions des débats. Chaque interlocuteur répertorié par ce système dispose d'un droit de parole et d'intervention, de proposition sur les thèmes à discuter et de réponse sur les écrits concurrents – C'est par le biais associatif que le citoyen trouve la première, mais pas la seule porte du dispositif -

 

(... A condition que leurs statuts prennent en charge un mobile impersonnel, donc général, un rayon d'action départemental au minimum,... l'impossibilité pour l'organe de direction de refuser l'adhésion d'un membre pour un motif illégitime ou ségrégationniste,... et que son fonctionnement soit principalement assuré par un système de vote à la majorité des membres de l'assemblée générale - avec la possibilité d'une minorité de blocage des décisions les plus importantes au 1/5éme – Le droit associatif, au sein de l'institution, se voit doter de quelques spécificités sur lesquelles je n'épilogue pas dans ce texte introductif . Il est cependant important de préciser cette possibilité offerte aux citoyens de créer une association avec le soutien du système «d'appel à d'adhésion»: Ce système permet à un citoyen ou groupe de citoyens d'interpeller les populations sur un thèmes d'ordre général afin de créer un mouvement revendicatif – cet appel d'adhésion reçoit le soutien du collectif par l'intermédiaire d'un «Bureau statistique» qui recense les doléances citoyennes – Se joigne au mouvement les personnes qui y sont sensibles – Le groupement peut intégrer le collectif à conditions de poursuivre un mobiles louable, légal et les conditions évoquées précédemment ). La symbiose prend en compte la notion de rencontre entre les peuples et l'aspect écologique dans le but de favoriser l'intégration de nos sociétés humaines, polluantes par définition, dans la sphére biologique planétaire.

__

 

Le second et dernier étage est évanescent, aérien, à l'image de ce qu'il doit incarner. Il ne prend corps que par une terrasse végétale, protégée par un toit rigide et translucide qui prend racine sur le premier étage de la tour centrale hexagonale ( qui domine la terrasse d' un étage supplémentaire ) et tend sa surface sur tout l'édifice, y compris sur les deux cours intérieures ( amphithéâtre par destination ) délimitées par les barres du bâtiment en forme de «H» :

C'est l'étage de la matrice psychique :  de la spiritualité, des sciences psychologiques, des arts , de la méditation ainsi que des études linguistiques.

 

_

On vient ici, notamment, s'informer, méditer et discuter sur l'ensemble des courants spirituels, méditatifs ( pratiques méditatives d'élévation abstraite de l'esprit ) et religieux ou sur les disciplines traitant des phénomènes globaux ( sociétaires, psy ou autres ). Les acteurs du système organisent, toujours selon le même principe de contradiction et de rotation des thèmes, des conférences, défis littéraires et discussions . Ce lieux permet encore d'organiser une réflexion élargie et partagée entre collectif  dans le but de poursuivre l'évolution des  sociétés politiques, des avancées technologiques et linguistiques.

Dans quel sens faut-il entendre la notion de linguistique ? Il faudra vous y faire ! Nos cultures ( sans exception !) ne représentent pas le sommet de ce que doit être l'intelligence externalisée - Tel est le prix à payer pour le renouveau de la matrice psychique : Se doter d'un nouveau langage conforme à l'ensemble des données matérielles et scientifique du moment ainsi qu'aux nouveaux enjeux de l'humanité en ce début de millénaire où culmine le paroxysme contradictoire – Mais encore, il s'agit d'étudier et de rapprocher les sciences dites exactes avec leurs parentes mais néanmoins ennemies disciplines théologiques mais encore avec les approches issues des sciences humaines et sociales. Cette apprentissage met en évidence la nécessité de mettre en oeuvre un mode de réglement psychologique institutionnel individuel et collectif .

 

Impossible ? Certes, mais justement parce que nous sommes plongés dans une phase où nous devons unir ces approches et qu'il ne sera possible d'aller plus loin que lorsque nous aurons satisfait cette gageure. Flou menaçant qui constitue le défis de notre civilisation et qui l'entrainera soit vers les sommets soit vers les abysses de la régression – J'y vois surtout un problème méthodologique dans le traitement des sujets . Il nous faut apprendre à croiser les disciplines dans l'ensemble de nos travaux par une approche qui met en évidence l'évolution du concept dans le temps et au travers de chacune d'entre ces méthode de traitement de l'information ( spiritualité- science- approche critique) : Cerner les points ou paramètres communs, ne serait-ce que dans le traitement de l'information, telle sera l'objectif dans un premier temps.

_

 

 Que peut-on dire au sujet de son aspect visuel - physionomie architecturale?

_

 Quelques particularités semblent s'imposer en fonction des éléments animant cette philosophie:

 

                    Il s'agit en premier lieu de l'allure générale du bâtiment en forme de «X» vue de dessus- Son "Design" moderne est assuré par des formes arrondies, des courbes majestueuses et le mariage parfait entre les différents matériaux composant sa structure . Chaque bras de l'édifice s'écarte légérement vers l'extérieur - Construction au centre de laquelle s'élève une tour hexagonale au design futuriste dans l'épaisseur de la jonction entre les quatre barres et dont la terrasse, culminante, coiffée d'un dôme rétractable, abrite notamment un observatoire astronomique entiérement équipé à l'usage des amateurs de spectacle celeste . Ainsi, du sous sol aux terrasses supérieures, le bâtiment symbolise et matérialise le lien profond entre les différents éléments de notre univers, en partant des ressources matérielles et s'élevant peu à peu vers les éléments de la citoyenneté, de la spiritualité pour finir vers l'infini de la voute celeste -

 

Cette élévation de l'esprit indique peu ou prou les étapes suivies par l'indivdu sur le chemin de la spiritualité - ( Cette tour dépasse de deux étages l'ensemble de l'édifice de base, lui même à deux étages, sommet où siège ladite terrasse de l'étage spirituel ) - Ce beffroi indique symboliquement par trois de ses faces, celles arborant de larges fenêtres, la direction des collectifs voisins – Ce formidable édifice, d'une surface occupant cinq à sept mille mètres carré répartis sur les différents étages, serait percé de 46 fenêtres de fortes dimensions, nombre à diviser entre les deux premiers étages, puisque le dernier est entièrement ouvert à l'air libre – Pas question de construire ce bâtiment de la manière dont on construit au vingt-et-unième siècle ! Pour traverser le temps, la réalisation de son armature doit être robuste, fiable et à toute épreuve, executée dans des matériaux nobles et dans la masse à l'opposé de ce que l'on utilise pour les constructions modernes - A titre d'exemple, nos bétons et styles architecturaux sont calculés pour une fiabilité de quelques décennies et cette durée de vie est insuffisante pour l'institution dont je fais sujet.

.

.............. Cette physionomie architecturale d'ensemble doit être en premier lieu mis en relation avec le génome humain, clef de voute du mystère de la résolution des paradoxes tenant au transfert de matière inerte en matière animée de notre univers matériel, mais l'unité du monde réel nous autorise parallèlement à faire un rapprochement avec un ensemble de considérations dont je vous laisse imaginer les détails .

.____________

_

( En  cours d'écriture )

.... §2  - Organes fonctionnels variables -

-

....§3 - Organes fonctionnels permanents.

-

Chapitre III - Principes fonctionnels.

Section 1 -  Principes fonctionnels

..... A - Principe Associatif  &  de réseau  "neuronal" associatif.

___________

* Liberté associatif  & réprésentation selon le mandat impératif &  intégration dans le schéma de connexion 

_

http://www.enim-cerno.com/pages/r-j-a-u-1.html

Il faut cesser de concevoir les régles qui définissent les activités humaines de manière cloisonnée :

Les associations, les sociétés, toutes les personnes morales, ( ...en tant que phénomène de mise en commun de moyens humains, structurels et matériels ), quel que soit le but ou l'objet, qu'elles soient lucratives ou bénévoles, altruistes ou strictemet égoîstes, de petite taille ou largement diffusées sur un territoire donné ou à international, doivent fonctionner suivant des régles démocratiques de dialogue et de décision identiques, selon un modèle juridique unique au niveau planétaire en fonction de critères objectifs inclusifs : C'est à dire qui englobe et catégorise de facto dans un régime global et unique toutes les entités collectives en fonction de critères ou catégories juridiques définies par avance. 

Il n'existerait donc plus de régime ou règles spécifiques pour les sociétés lucratives, qu'elles soient commerciales, industrielles, financières,...  ni pour les institutions qui incarnent des personnes morales de droit public, ni pour l'Etat. Un régime unique ! Une révolution culturelle -

A terme, sociétés commerciales ou industrielles, L'Etat ainsi que toutes les autres formes de collectivités et sociétés disparaissent donc pour faire place à un modèle structurel associatif unique ! Voilà donc l'alternative de civilisation qui prend forme. Utopie ?

Probablement pour l'heure en raison des esprits retrogrades et autres cerfs parfaitement conditionnés, qui ne sont pas prêts de se libérer de leurs chaînes ! ... mais je parle bien d'un futur qui ne concerne que nos petits-enfants nés au 22ème siècle après engagement de la société civile dans un système éducatif plus critique, dont l'axe d'apprentissage sera la créativité et la découverte de soi.

D'autres ( ... les politiques et instellectuels formatés et servilement robotisés aux dogmes actuels ) diront : Proposition d'un philosophe farfelu ! Certes - Les critiques fuseront car la bête malade et mourantes se ruera férocement pour rétablir ses droits .

Je vois bien encore les sournois et sceptiques qui répliqueront qu'il s'agit d'une vision "communiste" de la société.

FAUX !! - .... Pourquoi ? 

Parce que le communisme est un mode d'organisation sociale basée sur l'abolition de la propriété privée des moyens de production et d'échange au profit de la propriété collective. La transition entre le système capitaliste et la société communiste, sans classe et sans Etat, nécessite une phase transitoire de dictature du prolétariat.

Or, dans mon modèle théorique, la propriété privée ne disparait pas ( ... sur une petite échelle : Persistance de la monnaie, des professions libérales, du Modèle artisanal et des petites entreprises locales privées jusqu'à une échelle communale ) et la dictature du prolétariat n'est pas du tout une phase nécessaire à l'éclosion de la société future ... car un mécanisme de dialogue et d'évolution des concepts organisé en continu par le "CCU" doit en assurer le relais pacifique.

Les résultats issus de cette recherche doivent progressivement s'intégrer dans le réel par l'intermédiaire des programmes scolaires, bibliographie, lois, transformation des institutions, etc... . Il s'agit donc de privilégier la réflexion et le dialogue pour faire évoluer la matrice psychique par l'intermédiaire d'une institution citoyenne de contre pouvoir et d'échange de dimension planétaire. Les solutions novatrices mises en évidence devront alors entrer dans le réel par l'intermédiare des "liens" qui doivent exister entre le CCU ( http://www.enim-cerno.com/pages/principes-generaux-du-collectif.html ) et les institutions qui régissent le monde institutionnel.

_________________________

Cette catégorisation de la machine collective et les mécanismes qui en découlent se fonde dans mon projet utopiste, d'une part sur quelques régles communes de transparence, d'organisation en lien avec les "CCU" et secondement sur un critère numérique principal qui définit les modèles juridiques comme ceux de contre pouvoir ... en fonction du nombre de personnes directement participantes, du nombre de personnes concernées ou encore la zone géographique impactée par l'activité de l'association. Tels sont les seuls critères pris en compte dans la mise en oeuvre de la complexité du processus de décision.

 -

* Liste de capacité civique :

Le principe est clair. Une base citoyenne est incluse dans chaque institution ( Observation et relai d'information vers le CCU / contrôle de l'application des normes fondamentales ). Un organe de "surveillance", "d'observation" ou "d'assitance citoyen" est exigé dans chaque organe décidant, représentant ou de jugement de la vie de la cité.

Les membres de cet organe sont tirès au sort sur la base de ce que nous nommons aujourd'hui les listes électorales. Mais ces listes citoyennes, étant donnée la mission qui lui est confiée, doivent s'entourer de plus de précautions et intégrer des paramètres complémentaires.

Il existe ....

trois niveaux d'intégration :

Premier niveau : Mineur en étude ou formation. Uniquement pour la Préparation de la RCI et participation à l'information, suivi des cours ou formation citoyenne initiale.

Second niveau en tant que membre, votant & participant à toutes les activités du CCU :  Avoir atteint 18 ans et être titulaire d'un diplome ou RCI, absence de condamnation grave ( Vol / escroquerie / violence / crime sexuel ou de sang. )

Troisième niveau : Représentation ( mandat impératif dans la gestion / Gestion & Direction des associations piliers ) et gestion des organes du CCU : 26 ans et cumul des critères du second niveau.

___

Ainsi, de manière générale, la logique voudrait en effet qu'en soient exclus les personnes condamnées pour crimes et délit grave de violence, sang & vols ou escroquerie ... et d'une manière générale les infractions laissant peser un risque sur la probité morale sur une période de dix ans après condamnation.

De la même manière, après tirage, il doit être procédé à une vérification d'incompatibilité des personnes désignées. Celles-ci doivent théoriquement ne pas avoir de fonctions ou engagements incompatibles ( postes ou fonctions religieuses / mandat politique ou fonction représentative d'état / membre d'organes de direction des entreprises de plus de 10 employés ou de toutes les institutions financières ). Seuls les citoyens lambdas y sont conviés.

-

..... B - Principes Concernant les missions permanentes

-

1 )- Dans chaque Département ( échelon territorial du futur CCU ) les citoyens doivent constituer un "réseau d'associations municipales coordonnées"  ( ... fonctionnant sous l'impulsion de volontaires et  citoyens tirés au sort, regroupées en action cohérentes au sein de la fameuse institution départementale / futur CCU ). Ce collectif associatif de supervision des élus serait intitulé par exemple "COMITE DE SOUTIEN ET DE SURVEILLANCE DE LA REPRESENTATION" et aurait pour objet d'assurer la surveillance et le contrôle des représentants / élus / à postériori des élections.   Son objet ?

(  ...Vérification, suivi, critique et publicité des Actes politiques / contrôle du budget et publicité des anomalies auprès des citoyens sur un "périodique citoyen" / publicité, contrôle et détermination des salaires, avantages et revenus indirects des élus /  censure ou défiance en cas d'infraction ou comportement contraire à l'éthique des valeurs républicaines constiuttionnelles / publicité des votes pratiqués par les élus de la circonscription au sein de l'organe démocratique représentatif / réflexion thématique sur les sujets d'actualité ou de long terme & transmission des conclusions aux élus ) .

2 )-  Afin d'assurer sa mission politique concernant la recherche et la discussion en réseau sur les principes politiques fondamentaux, chaque CCU doit se doter d'une antenne associative pour rassembler les plaignants ( plainte ou action judiciaire collective ) sur un sujet donné ( infractions répétées par des organes privés ou institutionnels auprès de citoyens et ayant un impact social collectif de destabilisation ou de répression ) ou pour défendre des citoyens lésés sur leur droits fondamentaux auprès des tribunaux ( équivalent collectif de la procédure individuelle que nous définissons comme "question préalable de constitutionnalité" ). Ce versant d'action constitue l'axe principal de sa démarche juridique.

3 )-  Il doit donc s'entendre que le domaine d'action privilégié du CCU se situe sur la gestion de la matrice psychique ( psy & spiritualité ), ainsi que sur les questions des droits et principes juridiques fondamentaux de portée national ou continental. Seul le peuple est à la commande pour créer et influer sur les chartes des droits fondamentaux et les règles constitutionnelles de fonctionnement des insitutions.

4 ) - Discussion et réflexion contradictoires sur les grandes orientations politiques ou sociétaires s'imposant aux dirigeants.

_______________

_

..... C - Principes Concernant les missions cycliques.

-

1 - Dialogue cyclique pré-électoral

Dialogue et questionnement avant les élections entre les CCU avec les assemblées représentatives ( "Aller / Retour" de question réponse & propositions sur les questions de politique / culture / projet & budgétaire ).

2 - Recherche fondamentale sur l'évolution des dogmes, institutions et théories sociales

Organisation d'une recherche fondamentale sur les grand sujets de société pour en assurer l'évolution pacifique et la concordance interdisciplinaire. Cette recherche s'organise selon les besoins mais à minima selon un calendrier cyclique à définir dont j'extrapole ici les échénaces à titre d'exemple, afin de chiffrer le phénomène.

Le but consiste à organiser la transition en iniformisant les connaissances, structurer et coordonner le dialogue, faire émerger TOUTES les idées, laisser aux populations un choix collectif libre et éclairé s'opérer .... et faire une publicité des alternatives, permettre la diffusion libre des idées.

 

*  Théorie, dogme & institutions économique ou sociétaire : 30 ans

*  Instittutions cultu(r)elle et linguistique : 100 ans

*  Projet structurel & développement local :    10 ans    //    National :  20 ans    //      Mondial : 40 ans

*  Alternative et évolution scientifique sur les modèles énergétiques & transports : 60 ans

 

Section 2 -  Principes organisant le dialogue contradictoire dans ou entre les CCU 

_

 1 - Les différentes phases du dialogue et de la recherche.

-

2 - Mécanisme général & Principes directeurs d'installation du réseau associatif, principes d'échange et de circulation de l'information.

_____________________

_

*  L'esprit de l'institution veut théoriquement que chaque organe local / Départemental / ne se préoccupe de l'installation, la construction ainsi que du fonctionnement que de ses propres structures locales. ( ... en dehors du respect stricte des éléments suivants permettant d'assurer la cohérence du flux et d'échange d'information : calendrier général d'activité et de recherche coordonné / des échanges d'information, et du respect des principes sociétaires à caractères constitutionnels ).

La participation de chaque citoyen, facultative, est exclusive à l'organe de rattachement lié à l'adresse de résidence d'un foyer :  Aucun membre de la collectivité ne peut s'engager dans le démarrage, la création, gestion, ou le fonctionnement de plusieurs CCU. Aucun membre ne doit s'engager dans une action, création ou un programme gloable dépassant sa structure locale départementale. Seule la relation de comunication avec les autres organes permet d'étendre la portée des données collectées ou réfléchies par une instance locale. Constatant les bénéfices, le besoin et la nécessité, les associations, dans chaque département ainsi que dans chaque localité, prennent l'initiative de démarrer l'activité coordinatrice dans le cadre d'un CCU : Les CCU départemtaux les plus proches se mettent alors en contact pour coordonner les activités..

( Le processus de dialogue formaté doit engendrer une inertie méthodologique et faire que les procédés d'échange ou de réflexion, d'action vont se structurer, s'imbriquer et se coordonner entre eux, dans un premier temps au sein de chaque organe local ( CCU ), puis entre les collectifs pour créer un réseau de plus en plus vaste. A l'image d'une pierre jetée dans l'eau, l' action s'étendra de proche en proche sans que personne ne possède les éléments de contrôle, ni ne maîtrise individuellement la logique ou les clés de ce dialogue. )

*  Le principe de démocratie directe implique que les créateurs originels respectent immédiatement, dès la création des premières structures tous les processus de contre pouvoir, les lois fondamentales ainsi que le principe du mandat dit "Impératif". Les co-créateurs originels doivent être engagés au niveau local dans des associations à caractère informationnel, de recherche, de dialogue, revendicatif, de protection, culturel ou spirituel. 

*  Aucune personne, aucun membre du CCU ne posséde de pouvoir directeur ou centralisateur sur le fonctionnement ou le pilotage global du CCU : Il n'existe pas de chef, ni Leader ou représentant d'un ou plusieurs CCU, ni à court, moyen ou long terme : La possibilité de destitution des représentants à pour fonction de désengager tout membre, organe, association ou collectif qui tente d'exercer une centralisation, prend ou s'arroge un pouvoir exhorbitant dans le fonctionnement du CCU en dehors des attributions respectives.

*  L'esprit de l'institution implique de veiller en priorité et en premier lieu au mécanisme, au processus de travail de réflexion / dialogue coordonné entre les associations internes ainsi qu'entre les CCU ( mécanisme pluriel / contradictoire de partage / Evolution du dialogue ) : Ce principe de fonctionnement est placé au dessus de l'importance des organes internes eux-mêmes. Ce processus tente d'imiter la circulation d'information dans le système neuronal cérébral ( chaque CCU occupe la fonction d'un neurone )  en appliquant les principes connus de ce fonctionnement. Chaque fonction est incarnée par un organe associatif ou institutionnel auquel est accordé une vocation spécifique dans le dialogue ( confrontation et échange entre les instances du ... ça / Moi  / Surmoi  ).

Le but consiste sommairement à s'emparer "d'impulsion / organe sensitif" de la société civile ( préhension nerveuse ) de l'intégrer au travers des organes compétents ( récepteurs ) puis de la faire circuler d'organe ou instance  de manère à traiter l'information ( organe de dialogue repsectant les trois instances ) pour dégager des conclusions ou résultats conceptuels évolutifs en compromis de toutes les données initiales respectant le modèles et filtres de traitement de l'information.

Date de dernière mise à jour : 01/06/2024

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !