Echange de bons procédés : Ils magouillent légalement "gros"& en échange tu trafiques "petit"

.

.

Hypocrisie de la politique Pénale

Pourquoi l'impunité?

___

Afficher l’image source

Sur le banc, je vois bien aussi s'asseoir nos politiques ou les gros bonnets qui tirent les ficelles de la société ! !

___

Explication ( citoyenne ) du décalage entre la "parole politique officielle" et notre réalité quotidienne

L'inaction des services de l'état dans le domaine de la criminalité possède une explication simple ....

Cette explication se résume en des termes simples

_

( Extrait revisité d'une pensée désobligeante : Volet N°4 )

.

En effet, une action pertinente, sincère et efficace impose de la part de la nation de respecter ses engagements politiques envers les citoyens ( pacte social & politique !) pour exiger en retour le respect des régles légales qui sont censées garantir la paix, l'épanouissement de l'individu et l'équilibre des rapports humains. Ce pacte social met en place un échange relationnel entre l'individu et la société qui confère des droits en fonction de devoirs. Sur ce fondement, l'état de droit, matérialisé par la séparation des pouvoirs et l'édiction d'une régle impersonnelle s'imposant à tous, se dote d'une violence dite "légitime", incarnée par les forces de l'orde et la prérogative d'incarcérer, donc de priver de liberté, les citoyens qui enfreignent la loi suite à un procès contradictoire. Nous évoquons ici le diagramme d'une situation idéale mais la pratique ne semble pas suivre ce modèle théorique. Pourquoi ?

https://lewebpedagogique.com/terminale-philo/2012/04/fiche-principes-de-pacte-social-de-rousseau/

https://www.vie-publique.fr/parole-dexpert/270289-la-separation-des-pouvoirs

https://www.toupie.org/Dictionnaire/Violence_legitime.htm

_

Le premier constat citoyen implique de voir que les principes piliers et constitutionnels de notre société ne sont pas ou très peu respectés.

Les discours officiels des politiques, comme les actes, vont à rebours, sont à l'opposé de ce qui est observable dans les faits de notre vie quotidienne.

Il y a un problème ... grave ! Très grave. Nos dirigeants sont-ils aveugles ou menteurs ?

Au premier chef, des inégalités croissantes et écrasantes sont à déplorer partout, dans tous les domaines à contrario du projet évoqué au préambule des textes fondamentaux. A contrario surtout du discours pompeux des politiques qui met en avant la pratique supposée de ce principe fondateur. On peut se demander si il n'y a pas déjà en ces termes un début d'explication ou une piste intéressante menant à la permissivité.

On peut certes encore l'expliquer par l'évanouissement des services publics, dont ceux de la "sécurité" ? Les économies de structure imposés par la gouvernance Européenne, comme corollaire de la société dite libérale dont les aspects principaux se manifestent sur le terrain économique, peuvent aussi fournir une partie d'explication à cet état de grâce pénal "forcé" : L'état n'a plus les moyens personnels ou structurels d'agir. Un tel démentélement ne peut être que volontaire et coupable. Ce n'est pas mon sujet car ces phénomènes ne sont à mon sens que la conséquence ou sujets dérivés d'un problème principal. Examinons donc plus en détail le premier aspect de ce questionnement.

_

Je ne voulais pas ménager mon constat désastreux derrière divers euphémismes hypocrites sur le modèle du discours ambiant. Je voulais trancher cette réalité d'ensemble par une expression populaire et singlante en fonction de l'idée subjective et partisane que je me fais du sujet.

Je suis Marseillais et je ne passe pas par quatre chemins.

On obtient ceci ....

_

______

''Quand on a le cul merdeux''

_

( Pourquoi parler de "cul merdeux" ? Comprenez : Quand l'état a quelque chose à se reprocher et que les personnalités officielles n'agissent pas conformément à leurs propres déclarations publiques, ni conformément aux dogmes défendus ni conformément à la doctrine de leur idéologie ni en respect des textes fondamentaux :

Bref ! Lorsque nos politiques font semblant d'agir mais qu'ils oeuvrent en réalité en sens contraire de leurs engagements et qu'ils pratiquent une politique de façade hypocrite afin de dissimuler leurs vrais actions /  intentions ) ....

_

On obtient donc l'analyse sarcastique, humoristique et provocante suivante  ....

_

-             ( Extrait ) Quand on a aux yeux de tous le "cul merdeux" dans le domaine de la politique internationale et que les agissements souterrains, les alliances politiques comme les traités commerciaux ou stratégiques, explicites ou implicites, obligent les nations dominantes à entretenir en secret des actes contraires aux engagements publics et que l'on tient des discours politiques de façade en guise de messe soporiphique adressée au peuple, il semble alors évident de ne pouvoir établir une politique nationale claire et efficace pour faire face contre des périls intérieurs qui n'en sont que la conséquence. Ainsi, parce que les super puissances mondiales ont une responsabilité dans le chaos politique des pays du tiers monde ( aide, soutien des coups d'Etats et installation de pouvoirs corrompus complices et favorables à leurs intérêts ) il semble donc impossible de régler sincèrement les problèmes qui en sont la conséquence lointaine : Exode de population / Insécurité & terrorisme délocalisé, etc ... .

-            Quand on à le "cul merdeux" dans le monde du travail et que l'on entretient les inégalités, le chômage, la pauvreté et la précarité ( ... par la construction, la pérennisation du système industriel / bancaire / Financier et l'édifice juridique des rouages comerciaux internationaux qui sont par définition iniques ) .... il semble impossible de lutter efficacement contre les trafics de subsistance des populations indigentes. Dans le cas contraire, il faudrait en échange de la rigueur pénale proposer un travail, suffisamment rémunéré, à tout le monde ainsi que le suggérent théoriquement les textes fondamentaux, sous peine de voir l'édifice global s'effondrer rapidement. Cela est impossible puisque le système capitaliste repose dans les faits et en réalité sur des stratégies relationnelles déséquilibrées. Ce n'est donc pas un hasard si les trafics perdurent dans les quartiers défavorisés et que personne ne souhaite réeellement y mettre un terme ... malgré quelques déclarations de façade. 

On peut donc parler d'une sorte d'échange de bon procédé en tolérant les petits trafics des gueux pendant que les gros bonnets placés au sommet de la pyramide sociale s'enrichissent impunément et sans limite ! On pourrair alors impertinemment prétendre que les plus gros trafiquants portent la cravate et agissent dans un cadre légal biaisé permettant les plus grosses magouilles en même temps qu'il réprime sévérement les petits délits de manière à garder le contrôle du jeu social dont ils tirent profit. A l'image du droit résiduels laissés aux "pauvres" d'aller acheter quelques marchandises ( alcools et cigarettes ) détaxées dans les zones fiscales dérogatoires ( aux frontières ) ... pendant que les nantis, spéculateurs et exploiteurs de vies humaines, y engouffrent légalement sous les yeux de tous les millions d'une richesse indue.

_

Afficher l’image source

Egalité de droit ? Vous grattez trois paquets de clopes, une bouteille et ils gagnent des millions ! Faut-il être niais pour accepter un tel partage.

Bref !

-           Quand on a le "cul merdeux" dans le domaine de la sincérité des dogmes ainsi que concernant l'édifice institutionnel officiel, lorsque l'application des droits fondamentaux ne peut être respectée, on peine à définir une politique de gestion et des orientations politiques claires, sincères et efficaces. Les politiques ne peuvent plus alors faire la différence en période électorale pour obtenir la majorité qu'en passant de petites tractations mafieuses ou ententes groupusculaires fallacieuses en vue de créer un élan d'adhésion provisoire. Ils achètent vos suffrages par divers artifices, promesses informelles sans lendemain, des aides ou allocations, subventions associatives sans objet visant à acheter des catégories de citoyens, quelques postes administratifs, quelques parts infinitésimales dans le juteux business des marchés publics, quelques baisses d'impôts dérisoires .... . 

Il est pour moi un fait que ni l'état, ni les institutions subalternes qui en assurent l'expression ne fonctionnent selon les régles ou principes établis par le modèle légal apparent ( Théorie de sujétion complexe ). ma conclusion implacable veut donc que la plupart de nos élites sont corrompues et ne pensent qu'à leur propre confort, carrière, richesse ou pouvoir personnel.

La réalité du pacte social se résume alors aujourd'hui en d'autres termes que ceux énoncés dans l'esprit des textes fondamentaux et impose dans les faits entre les différentes classes sociales une sorte de pacte de non agression : Ce pacte implique pour les masses citoyennes de fermer les yeux sur le trafic des gros bonnets qui magouillent légalement ( détournement  ou affectation groupusculaire d'une partie des budgets dans le cadre des marchés publics ) à coup de millions d'euros et en échange, ces élites tolèrent de manière ciblée et surveillée le petit trafic de survie des manants s'opérant sur les miettes ( ... ruisselantes / LOL ) de ce repas pantagruelique.

J'exagère ? Certainement !? Je ne généralise pas mais il faut avoir conscience de cet état de fait pour la stricte majorité des personnels placées aux responsabilités. Les chiffres délirants, à peine croyables, concernant la corruption en sont la preuve : 30 Milliards d'euros disparaissent des caisses de la nation, absorbés dans les abysses de la corruption ... en France. Il en est de même partout puisque ce système s'est généralisé en Europe dans un consensus forcé et tenu de main de maître. ( SSPF : Cf  le chapitre sur la "tolérance et répression") -

http://www.enim-cerno.com/pages/140-milliards-perdus.html

http://www.enim-cerno.com/pages/sspf.html

Une autre preuve suffisante peut s'observer dans l'inégalité des revenus entre les citoyens sur laquelle personne ne semble vouloir revenir par un dispositif d'encadrement légal.

Cet écart est de 300 en France ! Ce chiffre suffit à lui seul sans autre démonstration lorsque on se veut théoriquement le pays de '' L'égalité''.

https://www.lefigaro.fr/conjoncture/2017/12/09/20002-20171209ARTFIG00019-trois-chiffres-edifiants-demontrent-que-la-corruption-gangrene-le-monde.php

http://www.economiematin.fr/news-corruption-france-danger-elus-transparence-crise-ethique-faure

Prenons quelques exemples révélateurs de l'actualité en ce début 2021  -

.

Résultat d’images pour caricature image rigolote de la folie

_

 Comment peut-on espérer avoir une politique répressive du trafic de drogue sincère et cohérente .

.

... Alors que ces transactions hideuses profitent, peut-être, directement ou indirectement à certaines personnes influentes à des très hauts niveaux de responsabilité ? Alors, on fait semblant ! ... les politiques mènent des petites opérations répressives à grand renfort de reportages télévisuels, ... on s'attaque hypocritement aux petits revendeurs difficilement appréhendés sur le terrain par une police jamais suffisante, que l'on renforce timidement ou symboliquement en période électorale,... délinquants difficilement appréhendés qui seront soit relâchés en raison de leur minorité, soit condamnés en fonction des places disponibles en milieu carcéral, en lieu et place d'identifier le noyau de la problématique comme les mécanismes centraux, commerciaux ou instiutionnels, les dispositifs financiers ou de transit marchands par lesquels passent et fonctionnent l'épine dorsale de ces trafics ... et d'interpeller les gros bonnets connus de tout le monde qui gérent ou profitent à distance de ces trafics !

Il s'agit bien d'une politique répressive hypocrite.

Evidemment que la police pourrait entrer et démenteler ces trafics .... mais ils recoivent ordre de ne point le faire ! Tout le monde sait parfaitement par où et comment fonctionnent ces commerces nauséabonds. Tout le monde connait très précisément quels commerces ( locaux ), les secteurs d'activités comme les méthodes utilisées  ... ou circuits financiers nationaux servent à la fraude ou plus précisément à blanchir l'argent de la drogue, ... tout le monde connait parfaitement et très exactement le nom des personnes et les banques qui échangent des fonds monétaires issus du commerce de la drogue entre l'Europe et les pays étrangers destinataires. Ces transactions sont connues et répertoriées.

L'administration les connait ! ou au moins pourrait rapidement en connaître le détail ...

https://www.ladepeche.fr/article/2009/12/12/735778-fisc-la-chasse-aux-dealers.html

https://www.lexpress.fr/actualite/societe/justice/les-elmaleh-pme-du-blanchiment-d-argent-de-la-drogue_2035275.html

https://bdoc.ofdt.fr/doc_num.php?explnum_id=4120

https://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/bouches-du-rhone/marseille/marseille-dans-les-rouages-du-blanchiment-de-l-argent-des-trafics-de-drogue-2305525.html

https://www.leparisien.fr/faits-divers/trafic-de-drogue-un-reseau-de-blanchiment-portant-sur-des-dizaines-de-millions-deuros-demantele-12-10-2021-VKOFNEGHMVEVVICFUT2FKKNXIY.php

https://www.agoravox.tv/actualites/politique/article/le-fisc-surveillera-le-train-de-79245

_

Afficher l’image source

_

Tout le monde sait mais on ferme les yeux ..., Personne ne veut stopper ou taxer ces transferts hypocrites ... et l'on s'attaque faussement au problème dilatoire des banlieues. Ce trafic génère de grosses sommes et liquidité qui apparaissent tôt ou tard dans les circuits fiscaux, immobiliers ou financiers.

Tout le monde ( RG / Fisc / etc ... ) sait quel citoyen vit au dessus de ses moyens, déclarant un SMIC ou RSA dans un quartier pauvre de la banlieue et roulant en grosses berlines de luxe : Il suffirait de les taxer, bloquer ( interdire ? ) ou de les confisquer pour mettre un terme au trafic .... Pourquoi ne pas le faire ? Complicité passive ! .... Vous ne pouvez plus entrer dans un cinéma sans masque ou sans pass sanitaire en 2021, votre patron connait vos revenus au centime près, les amendes et impôts sont prélevés directement sur les comptes en cas d'impayé  ...

... maix eux ont des droits, voyez-vous ! Il faudrait une volonté politique qui ne voit pas le jour pour des mobiles intéressés.

______

Les banlieues sont le fruit, la résultante réfléchie bien que non maîtrisée, d'une politique d'intrusion des nations capitalistes Européennes à l'étranger. Les concessions faites en interne à la sociétè de droit incarnent le point de rencontre entre nos contradictions intellectuelles et un pseudo devoir moral hypocrite qui en est la conséquence.

Détourner l'attention des problèmatiques de fond : Voilà le procédé de nos politiques.

Cette méthodologie substitutive, inefficace de traitement du problème des banlieues qui nous est proposée revient à lutter contre une fuite d'eau du robinet dans la salle de bain en épongeant au mouchoir le sol dans la cuisine : Cela est impossible, inefficace et ridicule.

Dans les milieux populaires, on appelle cela vider l'océan avec une petite cuillère. Politique de façade ! ...

La vérité est ailleurs ! .... ( musique de X-files ) 

_

Il ne sera possible de lutter contre le problème d'ensemble des banlieues et des marchés parallèles que lorsque nous aurons résolu les contradictions entre le "Dogme /  la Posture politique officielle" et "l'action" qui se retrouve d'une part dans le modèle économique mais encore dans l'interventionnisme des superpuissances et de leurs soutiens Européens à l'étranger.

_

Mon exemple domestique ( sur la petite cuillère ) semble caricatural mais il désigne une situation qui possède un ensemble de causes lointaines et indirectes, invisibles ou dissimulées en première apparence - Il y a bien un problème lorsqu'on feint d'éponger une fuite à distance avec des méthodes inadaptées ! Il en va de même pour le trafic de drogue que l'on appréhende dans les quartiers dans les petites poches des dealers !

Tout le monde sait par exemple que les narcotrafiquants utilisent des institutions bancaires ciblées ainsi que celles du transport, du commerce, national & international, pour faire fonctionner leur business criminel : Les mêmes circuits que ceux utilisés pour le grand business international industriel, bancaire et financier ( paradis fiscaux et mécanismes de transit la finance internationale) :

C'est peut-être pour protéger ces derniers que l'état laisse proliférer, comme un dommage colatéral, le scandale du trafic de drogue !  ....

Pouviez-vous l'imaginer ? 

Tout le monde sait très exactement où et comment se cultive les plantes qui permettent la fabrication de ces drogues ! De manière très précise ! ... Pourtant, personne ne tente d'éradiquer en ces lieux la source du problème ... car ces commerces représentent une richesse de niveau national sous la direction de mafias étatiques dont nos nations sont les interlocuteurs directs. Pour du pétrole et il y a peu de temps, les Américains ( avec leurs alliés ) sont allés envahir la moitié du moyen orient ! Si les grandes nations occidentales ne se rendent pas en ces lieux pour juguler le commerce de la drogue, c'est qu'ils ne le souhaitent pas et qu'il existe un profit, un intérêt dissimulé ou même détourné, à ce business putride. Il y a bien une arnaque, un mensonge, une hypocrisie à prétendre lutter contre ces trafics par des moyens inadaptés et largement insuffisants alors que les piliers matériels & institutionnels permettant son épanouissement sont défendus bec et ongle par les grands noms des mêmes politiques qui voudraient les juguler.

Cherchez l'erreur.

J'irai même plus loin ! Le commerce ainsi que le trafic de la drogue dissimulent en réalité un ensemble de dysfonctionnement dont le problème de fond met en lumière des choix politiques vitaux de notre société impérialiste concernant le modèle de création / Répartition des richesses ! Pourquoi ? Parce que la pauvreté ainsi que la dérive communautaire sous-jacente à ces trafics à pour origine des choix ancestraux en matière de recours à une main d'oeuvre étrangère pour satisfaire la doctrine libérale du "profit". ( On fait entrer des populations qui acceptent de travailler dans des domaines jugés ingrats ou pour des salaires dévalués avec la complaisance de la société ) La situation s'est ensuite compliquée en raison d'un contexte internationale ...

_____

Afficher l’image source

Considération générale

.

... Mais voilà où se situe la problèmatique de fond. S'attaquer à ce commerce revient un jour à remonter à la source suprême de cette problématique et mettre en lumière les incohérences du système capitaliste impérialiste : Personne ne le veut car dissimuler ses incohérences est une question de survie pour les oligarques qui profitent en parasites de cette structure sociale.

On retombe bien sur le sujet de fond qui est celui du modèle de création / Répartition des richesses / Modèle politique de contre pouvoir ... dans un monde encore et toujours déchiré par les conflits d'empire ... malgré la promesses fallacieuse des chartes politiques officielles.

Mais personne ne veut le voir, le dire ni encore moins régler le problème insoluble d'une alternative à cette logique d'empire : Rien n'est fait pour entreprendre cette recherche et cela est volontaire. Les petits Rois veulent conserver leur pouvoir à tout prix alors il faut détourner l'attention : Chaque acteur de cette nébuleuse transporte inévitablement les discussions sur des sujets connexes pour noyer le poisson qui est trop gros.

Constatez lors des sujets médias et politiques que la problématique est inexorablement envisagée sous des axes détournés : Le sujet de fond est évité : On parle des effectifs de police, de renforcer les personnels de la justice, d'alourdir les peines ... de rénover les batiments ou les routes des banlieues, ... ou les écoles .... mais ce n'est jamais le sujet primordial des choix de société qui sont dictés par les tenants du système ( capitalisme industriel & financier mondialisé / dérive Financière & paradis fiscaux / écart de richesse / structure impérialiste & domaniale des sociétés malgré les apparences de principes juridiques fallacieux ) à l'origine des conditions matérielles qui engendrent le phénomène de pauvreté et des marchés parallèles.

J'en veux pour preuve que si on aggrave les peines et que l'on construit mille prison .... on obtient une nation pauvre, au niveau des pays du tiers monde, où le quart ou jusqu'à la moitié de la population sera placée en prison en raison des problèmes de pauvreté qui sont la conséquence du modèle économique.

_

Et après ? A t-on résolu le problème ? NON Une société peut-elle enfermer le quart de sa population ? Non ! La police ou l'armée peut-elle tenir en joug éternellement sa population ?

NON ! 

Le problème vient bien d'ailleurs 

Une partie de la réalité expliquant cette situation est en réalité dissimulée derrière divers artefacts pour protéger un système politico-économique inégalitaire par définition et les acteurs sociaux qui en font un profit égoïste.

CQFD

___________

Eucharilxtonw pour Enim-cerno

Date de dernière mise à jour : 16/11/2021

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !